Carnet de route, Indonésie, étape 2 : de Yogyakarta à Bali

Nous quittons Yogyakarta pour Tumpang, histoire de se rapprocher du volcan Bromo. Cap plein est !

En chemin, nous nous arrêtons pour une rando de quelques heures au milieu des terrasses. Et quelles terrasses ! Tout pousse ici : tomates, oignons, haricots, bananes, papayes, avocats, clous de girofle, manioc. De véritables potagers géants sur les pentes des volcans.

Indonésie, Java
Cultures en terrasse

Pour aller jusqu’à Tumpang, la route est longue (environ 10h) mais c’est le prix à payer pour être près du volcan Bromo et surtout pour pouvoir l’aborder par l’est dans la région du Tenngger. C’est d’ailleurs ce que nous ferons le lendemain, en jeep pour commencer, où nous plongeons littéralement dans la caldeira du volcan qui fait d’abord penser à la comté des Hobbit, douces collines herbeuses.

Indonésie, Java, Bromo
Dans la caldeira

Puis nous atteignons la mer de sable, plus impressionnante pour arriver au pied du volcan Bromo dont nous faisons l’ascension en quelques heures.

Indonésie, Java, Bromo
Ascension du Bromo
Indonésie, Java, Bromo
La mer de sable

Le lendemain, c’est réveil en fanfare à 3heures du mat’ pour monter en jeep sur le volcan Pananjakan. Que ne ferait-on pas pour voir le lever du soleil. Il faut dire que,quand même, et malgré la foule, c’est une image qui vaut le détour : les premiers rayons du soleil qui illuminent non seulement le volcan Bromo, mais aussi son voisin le Batok, et surtout, en arrière plan, le Semeru, sont absolument à voir. C’est une image unique de l’Indonésie. La preuve en photo :

Bromo, Java, Indonésie
Bromo, Semeru, Batok au lever du soleil

Après cela, on se rapproche de la côte est, pour passer une nuit à Ketapang, point de départ du second volcan que nous allons gravir, le Kawah Ijen, le cratère vert.

trek Kawah Ijen

C’est honnêtement la randonnée qui nous marquera le plus lors de ce voyage. Pas tant pour la difficulté de son ascension (quelques heures de randonnée facile suffisent à accéder au sommet), mais bien pour l’activité qui a lieu dans le cratère par ailleurs magnifique. En effet, le soufre est exploité dans ce volcan et de la manière la plus manuelle qui soit : les hommes descendent dans le cratère, cassent de gros blocs de rocher jaune à la main, les chargent dans leur pannier et retournent à leur campement pour vendre leur chargement. Ils portent jusqu’à 90kg sur le dos et font 2 aller-retour dans la journée (on voit mal comment ils pourraient en faire plus…), tous les 2 jours. Inutile de vous dire que les conditions de travail sont épouvantables, et que respirer les émanation de soufre n’est pas ce qu’il y a n’y de plus agréable et encore moins de plus sain. Ces hommes qui commencent à porter à l’age de 17 ans vieillissent rarement au delà de 50 ans, le tout pour 12€ la journée travaillée… Vous comprenez maintenant pourquoi c’est le volcan qui nous a le plus marqué.

Kawah Ijen, Java, Indonésie
Le cratère du Kawah Ijen

Après le Kawah Ijen et ses porteurs, nous repartons vers l’hindouiste Bali et ses volcans non moins impressionnants.

Vous trouverez là tout le détail de cette étape des volcans de Java Est réalisée avec l’agence Azimuth Adventure Travel Ltd.

A suivre, le reportage vidéo et la suite du périple…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Celine

Celine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *