Humour : Les cinq produits dopants pour être bon en montagne

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Dopez-vous bien, dopez-vous malin!

Oulala lala lala… Ca sent la piqure! Après l’Espagne, c’est au tour de la Jamaïque d’être dans le collimateur de l’Agence Mondiale Antidopage. Du côté de nos doux sports outdoor, point de dopage, c’est sur. Nous, on est des gentils, des tout doux, des bisous-bisous. Enfin, on l’espère. Quoi qu’il en soit, chez Zeoutdoor, le dopage, on n’est pas forcément contre. Dans certaines circonstances, on serait même franchement pour. Alors pour améliorer vos performances en randonnée, voilà cinq produits dopants sélectionnés rien que pour vous. Attention, tout abus pouvant entraîner de graves séquelles ne pourra pas nous être reproché: dopez-vous bien, dopez-vous malin!

Y a t'il du dopage dans le trail

Le Génep’

Aussi appelé « c’te goutte » selon les régions. Le carburant indispensable d’une bonne randonnée. Avec lui, pas de problème pour lire la carte, de toute manière vous l’aurez perdue au bout de cinq minutes. Avec lui, vous n’aurez pas non plus froid la nuit. Le génépi, ça tient chaud c’est bien connu. Bref, un must have de tout randonneur qui se respecte. Attention aux abus toutefois: en cas de surdosage, les symptômes de votre dopages deviendront évidents. Si vous vous mettez à marcher de travers ou beugler votre amour des hiboux, vous n’êtes plus en état, faites une pause.

Un poulet curry lyophilisé

Là on n’est pas bien sûrs. Sommes-nous plus proches du dopage ou de l’auto-flagellation? Une chose est sûre: ingurgiter un tel breuvage apprendra à votre esprit à supporter les pires souffrances. Et dans une ascension, les meilleurs le disent, c’est le mental qui fait la différence. Le pire, c’est qu’au dessus de 4.000 mètres d’altitude, vous pourriez réellement trouver ça bon. Il parait en revanche qu’il faut atteindre 5.000 pour que votre plat lyophilisé devienne excellent. Ceux qui l’ont goutté au delà de 6.000 mètres disent qu’ils ont vu des petits poulets vivants danser autour de leur assiette pendant qu’ils mangeaient, donnant à leur repas une touche orientale pas désagréable. A notre avis, ils manquaient d’oxygène.

La Chartreuse

Grosso modo, même emploi et même principe que pour le Génép’ ci-dessus. Seule variante, vous pouvez la verser dans du chocolat chaud le matin, histoire de partir du bon pied. Ca s’appelle un « Green Chaud » et c’est excellent. Encore une fois attention aux doses. Vous pouvez toujours surdoser le green chaud de votre compagnon de cordée histoire de rigoler un bon coup, mais ne vous attendez pas à autre chose qu’à devoir le porter sur votre dos dans 2 bornes…

 Ton Gore-tex top moumoutte

Quoi, « C’est pas du dopage »?? Si si, ça en est! Un machin acheté plusieurs centaines d’euros, ça a intérêt à promettre des performances surhumaines, sinon c’est de l’arnaque complète. Faites un tour dans les rues de Chamonix, vous verrez bien. Une foule de néophytes de la montagne certes, mais équipés de la tête aux pieds en vêtements et gadgets super chers. Notre analyse: c’est là le secret de leur succès en montagne, de leurs ascensions couronnées de gloire et de leur survie en alpinisme. Pas plus, pas moins.

Ton walkman

Nous vous mettions en garde dans un précédent article ( 5 choses inutiles en randonnée ) contre les méfaits de certains types de musique en randonnée. Sachez toutefois ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain: la technologie peut changer votre vie, en bien! Equipez-vous de votre walkman, prévoyez la double recharge de piles LR5, vous allez galoper croyez-nous! A incorporer dans votre playlist, la BO de Rocky, un peu de Franky Vincent et du Patrick Sébastien (bon vieux Patoche) pour le fun. En plus, il parait que ce dopage là est réellement autorisé. Pourquoi s’en priver?

Conclusion

Vous l’avez compris à la lecture de cet article, le dopage en outdoor, c’est un art, un vrai. Afin de permettre au commun des mortels de se doper pour peu de frais, nous sommes volontairement restés loin des techniques plus élaborées telles que les transfusions sanguines, les prises d’EPO ou encore d’hormones de croissance. Dans un esprit de respect de la légalité de ce pays, nous n’avons pas non plus évoqué le dopage à base de résine de cannabis ou de poudre blanche. Mais bon, sachez que ça existe (probablement) même dans notre beau monde de l’outdoor. Et ouais.

Autres articles d’humour :

Comment avoir la classe en escalade
Les cinq choses à ne surtout pas emporter en randonnée

 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

4 réflexions sur “Humour : Les cinq produits dopants pour être bon en montagne”

  1. Avatar

    Je confirme : un habitué et un vrai fan de Chartreuse et de Green Chaud. C’est moman dès mon plus jeune âge qui m’y a habitué.
    Le matin, avant de partir à l’entrainement, c’était nickel pour faire une bonne descente.
    Et en rando : parfait pour l’arrivée au sommet!
    Après la petite topette n’est jamais loin…

    Pour la walkman : c’est clair! Mais là aussi attention sur les planches. Un bon AC/DC et ça ne sera pas la même vitesse

  2. Avatar

    Alors génèp’ et chartreuse OK, par contre walkman pas d’accord ! Il faut apprécier le bruit de la montagne, le vent, les pierres qui tombent !
    Sinon j’aurais mis le sauciflard ? et la tomme aussi dans tout ça?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *