FiveFingers de Vibram : je les ai testées pour vous

FiveFingers, kezako? Vous avez peut-être déjà entendu parler de cette nouveauté de Vibram ou bien vous vous êtes peut-être déjà retrouvé en face d’un énergumène avec des chaussures bizarres

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Alors que sont ces FiveFingers? On pourrait les comparer à des gants, mais pour les pieds.

Le concept

Vibram, qui depuis plus de 80 ans fabrique les semelles de vos chaussures de randonnées a décidé d’innover en sortant en 2010 les FiveFingers. Le principe est simple, il s’agit de retourner au naturel en marchant pieds nus. En effet, Vibram démontre que les muscles de nos pieds et de nos jambes sont affaiblis par les chaussures que nous portons et qu’au contraire, les FiveFingers vont les stimuler et les tonifier en donnant la sensation de marcher pieds nus.

En résumé, les FiveFingers améliorent l’équilibre car on peut enfin utiliser ses dix orteils, ce que l’on ne peut pas faire dans des chaussures classiques, l’agilité, j’y reviendrai, et la proprioception.

Le produit

Une photo parlera plus qu’un long discours, mais en gros, la FiveFinger est constituée d’une fine semelle en caoutchouc qui protège mais n’empêche pas d’avoir la sensation d’être pieds nus. Le dessus du pied est enveloppé soit dans un tissu synthétique, élastique et résistant, soit dans du cuir…de kangourou (mais attention, que du kangourou tué au bord de la route…). Pourquoi du kangourou ? tout simplement parce que cela semble être un cuir résistant et souple à la fois.

Et pour finir il y a un logement individuel pour chaque orteil ce qui permet (enfin) de les utiliser ! Ce qui s’avère bon pour votre équilibre, votre maintien et les muscles de vos pieds et jambes.

Qu’est qu’on fait avec des FiveFingers aux pieds ?

On court, on marche, on fait du trek, du yoga… Bref, indoor ou outdoor, on peut tout faire en FiveFingers puisqu’on est pieds nus.

randonnee fivefingers vibram

Le test

J’ai donc une paire de Vibram depuis le mois de juillet et j’en suis plutôt satisfaite. Ok, ok, je les adore !

J’ai le modèle FiveFinger Classic, adapté au yoga, arts martiaux, pilates, à la vie de tous les jours et même à la course à pied.

Impressions

Il n’y a pas à dire, la FiveFingers remplit bien sa mission. J’adore marcher pieds nus, mais c’est vrai que marcher pieds nus dans la rue ou sur les chemins, c’est une autre histoire. Là, le pied est protégé, mais toutes les sensations sont quand même présentes. Ce qui est vraiment très agréable, c’est la sensation de légèreté et de rebond.

Dans les moins, j’ai trouvé que dans le modèle classique, l’élastique réglable qui entoure le pied peut être trop ajusté et serrer un peu le pied. Par ailleurs, détail non négligeable, les orteils ayant chacun leur capuchon, il faut veiller à avoir des ongles de pied nickels de manière à ce qu’ils ne procurent aucune gène.

Mais dans l’ensemble, ce sont vraiment des chaussures très très confortables, des chaussures à vivre.

Esthétique

Que l’on aime ou que l’on n’aime pas, dans tous les cas, on ne passe pas inaperçu avec ces chaussures au pied !

De mon côté, j’ai eu droit aux qualificatifs de panthère, grenouille, singe, bref, très très animal tout ça… Quoiqu’il arrive, je trouve ces pompes bizarres très sympas et très mode, la preuve, Vibram en a même fait une paire à paillettes !

Quand est-ce que je chausse mes chaussures de grenouille ?

Les usages des Fivefingers sont multiples, comme je le disais plus haut : course à pied, trekking, canyoning, kayak, randonnée, yoga, pilates… Moi je les ai principalement utilisées en balade, en mode « pour tous les jours », j’ai aussi fait quelques footings avec (mais pour un test plus complet, je vous conseille cet article) et j’ai « découvert un usage complètement adapté : la slackline ! La slackline se pratique en chaussures à semelles plates ou bien pieds nus : vous comprenez maintenant pourquoi c’est un mariage idéal. Pour les pratiquants, je vous le conseille vivement, cela évitera à vos pieds d’avoir froid, de se salir, de s’écorcher. Bref, c’est idéal, ils devraient même penser à les vendre ensemble !

Pour l’outdoor (rando, trek…) j’ai très envie de tester les modèles un peu plus costauds Sprint ou KSO dont les semelles et le maintien me semblent un peu plus adaptés.

Et vous, avez-vous testé les FinveFingers? Pipot marketing ou géniale invention?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Celine

Celine

2 réflexions sur “FiveFingers de Vibram : je les ai testées pour vous”

  1. Avatar

    En septembre 2010 j’ai acheté une paire de kso trek noires (et les chausettes « injinji » qui vont avec. Depuis, dès que je peux je chausse « mes pieds de bonobo » ou de « gorillon » et c’est le bonheur assuré. Même à paris, quand les gens me voient avec ça, les commentaires vont bon train mais je m’en tape…Je les porte toute la journée, au boulot, au resto pour le shopping. Total bonheur, meilleur maintien j’ai même l’impression que j’ai une plus grande capacité respiratoire. J’envisage d’acheter des sprint et des classic en couleur flashy. VIBRAM ? Génial !!!!

  2. Avatar

    J’ai aussi ces chaussures. C’est super !
    Le seul problème: la tête des personnes que l’on croise qui fatigue à la longue.
    Ceux qui questionnent ne sont pas gênant à la limite.
    Et c’est vrai que c’est dans les activités du quotidiens que l’on les apprécie le plus !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *