Les moyens de filtration et de purification de l’eau : les filtres

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Sommaire

Comment filtrer ou purifier l’eau en randonnée ?

Virus et bactéries présents dans l’eau en randonnée

Comment prélever de l’eau en randonnée ?

Comment filtrer et purifier son eau : l’ébullition

Comment filtrer et purifier son eau : les filtres

Comment filtrer et purifier son eau : Les désinfectants chimiques

Comment filtrer et purifier son eau : Le rayonnement ultra-violet (UV)

Choisir ses moyens de filtration/purification en fonction de sa destination

L’équivalent – en gros – d’une passoire ou d’un filtre à café équipé de micro-trous (ou pores) qui vont retenir les impuretés et autres micro-organismes invisibles.

La majorité des filtres disponibles aujourd’hui possèdent des pores dont la taille varie entre 0,1 et 0,3 microns (= 1 millionième de mètre) ; certains allant jusqu’à 15 nanomètres (= 15 milliardièmes de mètre). Plus les pores du filtre seront fins, plus le dispositif sera efficace contre les particules et les micro-organismes mais plus l’opération de filtration prendra de temps. Le filtre, en revanche, sera parfaitement inoffensif face aux virus : ces derniers sont trop petits pour être captés par les pores du filtre, même les plus fins. Le filtre devra donc être associé à un autre procédé si les conditions l’exigent.

Filtre à pompe MSR MINIWORKS
Filtre à pompe MSR MINIWORKS

Outre le diamètre de leurs pores, les filtres diffèrent également en fonction de leur matière :

  • céramique : les pores des filtres céramiques mesurent généralement entre 0,1 et 0,15 microns, ce qui en fait un filtre très efficace. Il sera ensuite aisé à nettoyer ou à déboucher, mais il reste très fragile à employer. Les qualités du filtre céramique et sa durée de vie élevée en font un choix très courant chez les randonneurs et autres férus d’outdoor.
  • céramique avec cœur carbone : l’ajout d’un cœur de carbone au filtre céramique traditionnel lui permet d’accroître sa capacité de filtration en retenant certains composants chimiques comme le chlore, l’iode, les herbicides, les pesticides et certains métaux lourds. Confortable avantage : en retenant le chlore et l’iode, le cœur de charbon actif permettra d’enlever à l’eau le goût de piscine qu’elle pouvait avoir.
  • fibre de verre : un pouvoir de rétention et une qualité de filtration égale au filtre céramique mais une durée de vie bien moindre.

Du fait de leurs pores très fin, la plupart des filtres sont équipés d’un système de pompe (type pompe à vélo) qui accélère le processus de filtration mais rend l’opération un peu plus physique ! D’autres filtres fonctionnent par gravitation (avec le poids de l’eau) ou par aspiration (principe des vases communicants ou du réservoir que l’on siphonne).

 

purifier son eau en randonnée
Filtre à gravitation Katadyn CAMP

Certains filtres, enfin, sont directement montés sur une gourde, au bout d’une pipette plongée à l’intérieur ou installé au niveau du bouchon. C’est le cas par exemple des modèle MYBOTTLE de Katadyn ou HYDR’ACTIV PURE de Hydratechnic. Ici encore, plus les pores seront fins, plus il sera difficile d’aspirer l’eau.

Filtre gourde Hydratechnic HYDR'ACTIV PURE
Filtre gourde Hydratechnic HYDR’ACTIV PURE

Lire la suite

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *