Randonnée aux USA : le top 3 des circuits et nos conseils pour réussir cette aventure !

Avez-vous envisagé une randonnée à l’occasion de votre séjour aux USA ? Voici des circuits à faire en demi-journée, trois semaines ou six mois, en fonction de vos disponibilités !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La Statue de la Liberté, l’Empire State Building, le pont de Brooklyn, Times Square, Central Park, le Millenium Park, l’architecture Art Déco de la Floride, South Beach, les inspirations françaises de la Nouvelle Orléans, Las Vegas, le Golden Gate de San Francisco, le Zion National Park de l’Utah, le parc national de Yellowstone, le Grand Canyon… il y a 1001 raisons pour visiter les Etats-Unis d’Amérique. Mais avez-vous pensé à programmer une randonnée pour visiter le maximum de points d’intérêt ? Les aficionados du plein air vous le diront : le Nouveau Monde regorge de sentiers mythiques qui dépassent le simple cadre touristique pour s’inscrire quelque part entre l’aventure humaine et l’expérience d’une vie.

Avant les aventures dans l’Ouest sauvage… l’ESTA USA !

Il est loin le temps où les Français et les ressortissants des autres pays concernés par le Programme d’Exemption de Visa (VWP) pouvaient voyager aux Etats-Unis avec un passeport valide ! Depuis le 12 janvier 2009, et au nom de la sécurité intérieure des Etats-Unis d’Amérique, les Français doivent d’abord obtenir leur ESTA USA dans le cadre du système électronique d’autorisation de voyage. Avant de rêver des grands canyons, des déserts arides, de plages turquoise et de rodéos texans, vous allez devoir passer par la case administrative… moins glamour, on vous l’accorde.

Les voyageurs Français qui souhaitent se rendre aux Etats-Unis pour un séjour touristique de moins de 90 jours doivent remplir le formulaire ESTA (I-942) et obtenir l’approbation expresse des autorités américaines avant d’embarquer. L’ESTA vous coûtera 7 € pour une validité d’un an. Attention : si votre passeport expire avant les 12 mois, vous allez devoir formuler une nouvelle demande ESTA. Rassurez-vous, il s’agit le plus souvent d’une petite formalité qui ne vous prendra que quelques minutes.

Notre top 3 des meilleurs sentiers de randonnée aux USA

Vous avez décroché votre ESTA… bravo, mais sachez que 95% de ceux qui postulent (avec un dossier complet) obtiennent une réponse positive… donc il n’y a pas vraiment de quoi pavaner. En revanche, vous pourrez bomber le torse si vous tirer le maximum de votre séjour au Nouveau Monde. Quoi de mieux qu’un circuit de randonnée pour profiter du kaléidoscope de paysages, passant des canyons les plus majestueux aux plages les plus sauvages, des déserts les plus arides aux parcs nationaux les plus grouillants de vie ?

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, la randonnée sportive n’est pas l’apanage des seuls athlètes confirmés. Avec un minimum d’entraînement et une bonne préparation logistique, vous pourrez ajouter la randonnée aux USA à votre tableau de chasse de globe-trotter invétéré. Avant de vous présenter une checklist des préparatifs à engager avant de lancer votre circuit, voici notre top 3 des meilleurs sentiers de randonnées au pays de l’Oncle Sam.

#1 Tower Arch, dans le parc national Arches (Utah)

On commence doucement avec le Tower Arch Trail, un sentier balisé de quelque 3 kilomètres de long près de Moab, dans l’Utah. C’est un must pour les passionnés de la belle faune typique de l’ouest des Etats-Unis. Au menu : des fleurs sauvages de toute beauté, des collines stratégiquement placées avec des vues époustouflantes sur la région, des espèces d’oiseaux rares qui se prêtent à l’observation et une grande arche isolée derrière les Klondike Bluffs.

Ce sentier conviendra parfaitement aux randonneurs du dimanche, puisque le dénivelé reste très raisonnable. Et comme on n’a pas tous 6 mois à consacrer à notre voyage aux Etats-Unis, c’est une randonnée qui se faire en demi-journée. Attention au soleil qui peut taper fort en été. Couvre-chef et eau fraîche seront vos meilleurs alliés… avec votre appareil photo, bien entendu.

john muir trail
Photo par James Morehead – John Muir Trail

#2 Le John Muir Trail (Oregon)

Après la randonnée de la demi-journée, voici le circuit de trois semaines. Avec un peu moins de 340 km, le John Muir Trail est le circuit idéal pour ceux qui comptent passer un petit mois dans les Etats-Unis d’Amérique. Au menu : des montagnes, des montagnes et encore des montagnes ! Vous traverserez la Californie en largeur, depuis la vallée de Yosemite jusqu’au mont Whitney, point culminant des Etats-Unis continentaux avec 4 421 mètres de hauteur.

#3 Le Pacific Crest Trail (PCT)

On conclut ce top 3 avec un circuit mythique, inscrit dans la postérité par le célèbre livre (et son adaptation cinématographique) Wild. Ce circuit tracé en 1968 n’a été fait à ce jour que par 6010 personnes… il faut dire qu’il s’étend sur plus de 4 200 km pour une durée estimée à plus de 5 mois lorsque la météo est la plus clémente ! Bien entendu, vous pouvez vous limiter à un fragment de ce circuit qui passe par la Californie, l’Oregon et Washington, soit de la frontière mexicaine à la frontière canadienne. La beauté des paysages traversés et les restrictions sur certaines portions (permis obligatoire mais gratuit) font de ce circuit de randonnée une expérience humaine qui vous inscrira au panthéon des randonneurs !

La checklist du randonneur en terre américaine

Deux facteurs impactent directement la nature et la quantité des provisions et des équipements dont vous aurez besoin : la durée de votre randonnée et les prévisions météorologiques. Commençons déjà par les huit essentiels de la randonnée :

  • Navigation : carte, boussole, altimètre, appareil GPS ;
  • Lampe frontale avec des piles de rechange ;
  • De la protection solaire avec des lunettes de soleil, des vêtements de protection solaire anti-UV et de la crème solaire à indice de protection maximal ;
  • Une trousse de premiers soins, avec des insectifuges ;
  • Un couteau suisse ;
  • Un réchaud (vous aurez besoin d’un permis pour faire du feu dans certains états – en général, soyez toujours vigilants) ;
  • Si vous planifiez de longues randonnées, tente, sac de couchage et bonnes chaussures sont de rigueur ;
  • Des provisions de nourritures et d’eau (toujours prévoir une quantité en excédent).
pacific crest trail
Photo par Jason Flaherty – Pacific Crest Trail

Météo, vêtements et provisions

Pour une courte randonnée de moins d’une journée dans un terrain, vous pouvez vous passer de votre GPS et de votre altimètre. Lors d’une escapade plus longue et plus éprouvante, l’idéal serait de tout prendre.

Vérifiez les prévisions météorologiques avant de commencer l’aventure et prévoyez toujours le pire scénario en matière de catastrophes naturelles. Renoncez à votre escapade s’il subsiste le moindre doute concernant une tempête ou une tornade. Vous pouvez vous informer sur la saison des ouragans et sur les autres éventuelles alertes météorologiques sur le site du gouvernement français.

Si la météo n’annonce aucun événement climatique extrême, assurez-vous de vous habiller en fonction des températures annoncées. Il est impératif de vous renseigner dans les forums de discussion pour éviter les mauvaises surprises. Choisissez vos chaussures en fonction de la nature du terrain que vous aurez à parcourir. Pour les randonnées en mode « relax » sur des sentiers lisses et peu pentus, des chaussures de randonnée feront largement l’affaire. Si votre randonnée prévoir une longue marche dans des sentiers rocailleux et accidentés, optez plutôt pour des bottes adaptées car elles offriront un meilleur soutien à votre cheville.

Enfin, pour garder la pêche et prévenir les carences d’énergie, on vous conseille de préparer des collations avec des barres énergétiques, de la viande séchée, des protéines en poudre et des fruits secs (les noix seront vos alliées). Ces aliments peuvent être mangés en pleine randonnée sans avoir à vous arrêter et restent facilement digestibles. La quantité d’eau à prévoir varie en fonction des conditions météo, de la difficulté du sentier, de votre âge, de votre condition physique, de votre taux de transpiration et de votre taux de graisse. On estime que trois litres par personne est une moyenne raisonnable mais qui n’a de sens que dans des conditions météorologiques standards. Les réservoirs avec tube de boisson intégré peuvent être une bonne alternative aux gourdes classiques si votre aventure prévoir une longue escalade. Vous pourrez ainsi vous hydrater à tout moment même lorsque vos mains sont occupées. Vous pouvez opter pour un bon filtre à eau pour filtrer l’eau d’un ruisseau… une option plus pittoresque mais aussi plus risquée, car vous pouvez passer à côté d’un épisode de sécheresse.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor regroupe de nombreux aventuriers qui ont participé au site depuis sa création il y a plus de 10 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *