Notre comparatif des meilleures gyroroues du moment

Flâner dans les rues sans contraintes, prendre l’air ou aller au boulot sans aucun effort, c’est ce que vous promettent les gyroroues. Dans leurs styles si particuliers, à travers leurs différents modèles, découvrez avec notre comparatif les façons de trouver la vôtre.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

On a souvent envie de balades interminables, on a souvent aussi envie d’emprunter les pistes cyclables, de se promener tranquillement, sans s’occuper de rien. Et parfois c’est le travail qui nous y amène, car notre côté soucieux de l’environnement nous y pousse et que prendre l’air, sortir, s’impose aussi à nous.

Les gyroroues offrent cet avantage quasi unique, quasi parfait aussi : vous amener là où vous le désirez, aussi bien à votre boulot qu’en bord de fleuve sur une piste cyclable et ce : sans aucun effort. Mêlant technologie et design, les gyroroues se placent comme l’idéal moyen de transport pour qui désire voyager sans effort. Sans contraintes et finalement sans fatigue.

Notre sélection en un clin d'oeil

Ninebot One S2
  • Idéale pour : monsieur tout le monde
  • 22 km/h
  • 11,4 kg
Scooty A9
  • Idéale pour: les débutants
  • 24 km/h
  • 12,3 kg
InMotion V10F
  • Idéale pour: les amateurs de sensation
  • 30 km/h
  • 13,8 kg

Comment choisir sa eroue ? Notre comparatif des meilleures gyroroues du moment

Meilleure roue électrique rapport qualité/prix

Ninebot One S2

Caractéristiques :

  • Poids : 11,4 kg
  • Autonomie : 20 kmsMeilleur choix de Gyroroue Ninebot One S2
  • Vitesse maximale : 22 km/h
  • Puissance : 500 W
  • Dimension : 41,9 x 18,2 x 44,8 cm

Idéale pour : Monsieur tout le monde.

Notre avis : Si sur le papier il est derrière les modèles V5 et V8 de chez Inmotion, notamment en matière de puissance, il a pour lui un prix imbattable. Alliant à la fois puissance, autonomie et vitesse. Il est vraiment le modèle au rapport qualité-prix parfait. Bien sûr on est loin d’un V10F ou même d’un V8 en matière de puissance. Mais pour débuter comme pour découvrir le gyroroue, inutile de chercher plus loin : il est le modèle idéal.

Meilleur compromis puissance/autonomie

InMotion V8

Caractéristiques :

  • Poids : 13,8 kg
  • Autonomie : 40 kms
  • Vitesse maximale : 30 km/hGyroroue InMotion V8
  • Puissance : 800 W
  • Dimension : 46,2 x 14,8 x 53,8 cm

Idéale pour : Ceux qui cherchent un compromis entre puissance et autonomie.

Notre avis : Il est le petit frère du V10F de chez InMotion, à la fois plus puissant et plus autonome que le V5 c’est le compromis parfait pour qui connaît déjà les gyroroues. Un modèle complet et autonome, destiné aux connaisseurs, à ceux qui veulent surtout de la fiabilité et de la qualité. Un modèle qui ne vous laissera jamais tomber et qui vous durera dans le temps. Le vrai modèle, finalement, qui conjugue et puissance et autonomie, sans pour autant être inabordable. Un must have.

Meilleures gyroroues pour se rendre au travail

Ninebot by Segway One S2

Caractéristiques :

  • Poids : 11,4 kg
  • Autonomie : 30 kmsGyroroue Ninebot by Segway One S2
  • Vitesse maximale : 30 km/h
  • Puissance : 500 W
  • Dimension : 44,8 x 41,9 x 18,9 cm

Idéale pour : Ceux qui cherchent un gyroroue pour aller au travail.

Notre avis : Le Ninebot S2 c’est un gyroroue classique et fiable. Un gyroroue qui saura allier l’autonomie à la puissance et à la vitesse. Quelque chose concret qui se place sur le même segment de marché que l’InMotion V5F. À peine moins puissant mais plus rapide, on saura apprécier sa fiabilité. Sans être transcendant il comblera parfaitement ceux qui veulent allier écologie et gyroroue. Un bon moyen de se rendre au travail en ville comme à la campagne.

InMotion V5F

Caractéristiques :

  • Poids : 12 kg
  • Autonomie :  30 kmsGyroroue InMotion V5F
  • Vitesse maximale : 25km/h
  • Puissance : 550 W
  • Dimension : 41 x 48,1 x 14,9 cm

Idéale pour : Ceux qui aiment les balades tranquilles.

Notre avis : C’est un peu le modèle soft d’InMotion, le modèle qui s’adresse à ceux qui cherchent de la qualité, de la puissance et de l’autonomie. Un modèle fait pour les balades ou pour aller au travail. Un classique, petit frère du V10F, il saura contenter le plus grand nombre. Un modèle de base avant de passer à la gamme supérieure. Bien pour débuter avec les gyroroues.

Meilleure gyroroue pour les sensations fortes

InMotion V10F

Caractéristiques :

  • Poids : 20,6 kg
  • Autonomie : 75 kmsMeilleur Gyroroues InMotion V10F
  • Vitesse maximale :  40 km/h
  • Puissance : 2000 W
  • Dimension : 52,85 x 62,35 x 15,85 cm

Idéale pour : Ceux qui recherchent des sensations fortes.

Notre avis : La Inmotion V10F modèle surpuissant de 2000 Watts, s’adresse surtout à ceux qui en ont les moyens. Modèle très haut de gamme, il cumule à la fois puissance hors normes et autonomie. Un vrai jouet qui sait allier vitesse et endurance, de quoi passer des heures et des heures à tester toutes les possibilités qu’offre cette gyroroue. Un must. Le top, indéniablement. Surtout pour qui veut tester les limites du concept, le jouet des grands enfants.

Meilleure eroue pour les petits budgets

Scooty A9 Easywheel

Caractéristiques :

  • Poids : 9,5 kg
  • Autonomie : 15kmsGyroroue Scooty A9 Easywheel
  • Vitesse maximale : 20km/h
  • Puissance : 350 W
  • Dimension : 33,5 x 47,5 cm

Idéale pour : Les petits budgets.

Notre avis : Bien sûr c’est un modèle d’entrée de gamme. Si pour débuter dans les gyroroues il se place comme une vraie opportunité, il saura vite se faire reléguer par d’autres modèles. Manque un peu de “peps”, de puissance. Si l’autonomie reste correcte, certains défauts plus ou moins inhérents feront de lui un bon modèle pour s’attaquer aux “eroues”. Mais dans le cadre d’une utilisation régulière, un doute subsistera. Un gyroroue correct, intéressant, mais qui reste d’entrée de gamme. Pas mal, idéal même pour qui veut tester le concept.

Guide D’Achat : Comment Choisir Sa Mono Roue Électrique ?

Quelle puissance ?

C’est un peu la question de base, celle qui est essentielle quand on parle de gyroroue, et pour cause. La puissance détermine aussi bien l’autonomie que la vitesse maximale. Et dans ce monde de chiffres difficile parfois de s’y retrouver.

Bien sûr on ne cessera de le répéter mais : la puissance ne fait pas tout. Quand bien même, pour qui aime les monos roues, la question des Watts reste prépondérante. Si certains comme l’Inmotion V10F ne cessent de repousser les limites avec plus de 2 000 Watts – et on se dit être résolument déjà dans le futur – d’autres font le pari inverse.

Néanmoins, une valeur sûre reste un gyroroue en-dessus de 500 Watts de puissance. Pourquoi ? Pour la vivacité, pour le peps pour l’accélération. Car disons-le franchement : le gyroroue est le jouer des grands enfants. Une petite touche de bonheur le temps d’une balade en ville.

Un coup d’accélération, les cheveux au vent, l’électrique qui se met en route, nous projeter dans l’air frêle de la ville. Car si le gyroroue est avant tout un moyen de locomotion, il est aussi une part d’enfance cachée. Une part où il faudra savoir trouver une puissance adaptée à son utilisation, à ses capacités.

Si 500 Watts demeurent une bonne base, passé le cap des 800 vous fera entrer dans un autre monde et laisser les autres, vélos et trottinettes loin derrière. Un must. Au-delà ensuite semble être quasiment de l’irréel, c’est là qu’on repense à ces fameux 2 000 Watts du V10F… Un monde. Un univers d’écart.

Une personne debout sur une Gyroroue

Image par Airwheel

Quelle autonomie ?

Bien sûr, si la puissance de l’engin en est la base, l’autonomie en est un peu le leitmotiv. Inutile de le dire, rien ne sert de courir il faut arriver à point.

Si une autonomie de base est de 10 kms – et c’est là le grand minimum – une bonne mono roue trouvera son essence aux alentours de 20 km, de quoi y aller. Foncer un peu, naviguer en ville sans jamais avoir de la panne.

Évidemment, certains sont des champions et vous promettent des dizaines et des dizaines de kilomètres, mais à quoi bon ? Quand on sait que le trajet moyen est souvent inférieur à 10 kilomètres, ces kilomètres superflus ne serviront à rien.

Peut-être juste ne pas avoir à le recharger trop tôt, et encore. Du coup si le sujet de l’autonomie semble intéressant, il n’en est pas tant au final. Car de nos jours la majeure partie des gyroroues en propose une amplement suffisante pour les trajets du quotidien.

Pour quel usage ?

La voilà finalement la vraie question, celle de l’usage. Quoi en faire et comment. Si le côté sportif est un peu à laisser de côté (quoique), le côté à la fois balade et professionnel est en prendre en compte.

Si une bonne partie des modèles seront adaptés à un usage soft et quotidien, une autre partie, moindre, comme les Inmotion haut de gamme eux, seront adaptés à un autre usage.

Celui un peu plus dépaysant peut-être, un peu plus made in campagne, voies ferrées, un peu plus farniente et vacances. C’est là peut-être le vrai usage de ces gyroroues à l’autonomie inédite et à la puissance tout autant jamais vue : celui des grands espaces. Des grandes traversées urbaines, d’un point à l’autre de la capitale, d’un point à l’autre d’une route de campagne.

Chacun y trouvera un usage adapté, et si on se gardera les plus puissants dans un but presque égoïste pour s’y amuser les nuits d’été, les plus modestes trouveront aisément leur place pour remplacer le vélo ou les transports en commun

Dans le cas où vous désirez acheter une gyroroue pour les aller-retour au boulot, concentrez-vous avant tout sur la fiabilité long terme et la garantie plutôt que la puissance ou l’autonomie qui, gageons-le, seront des questions moins importantes dès lors d’un usage quotidien.

Gyroroue sur un quaie de gare

Image par Airwheel

Quels autres éléments prendre en compte ?

Le design

Ou plutôt l’élément à ne pas prendre en compte. Mais comment résister ? Si les concepteurs l’ont bien compris beaucoup – comme nous – sommes de l’autre côté du ponton. Prêt à tout, parfois, pour un design unique.

Foule de LED, aérodynamisme, position des pieds, éclairage rétro, tout dans le design des monos roues est bon pour nous convaincre, mais il serait parfois, souvent même, un tort d’en faire un gage de qualité.

Si bien sûr le design symbolise un accessit vers la qualité, il est aussi destiné à être vendeur, à nous proposer des produits toujours plus uniques aux fonctions assez gadgets venant à tirer vers des prix prohibitifs. Moralité : plutôt que de vous focaliser sur un design tâchez de bien prendre en considération tous les aspects personnels de la chose.

Pourquoi, entre autres, vous achetez un gyroroue ? Et souvent, vous vous en apercevrez, le design sera loin d’être le critère principal

Les dimensions

Si les gyroroues restent tous à peu près pareils au niveau de la position des pieds et pour cause – la changer en reviendrait à modifier tout le concept – les dimensions sont un prérequis pour quiconque doit choisir un gyroroue (de 10 à 22 pouces).

Tous les gyroroues ne sont pas égaux en la matière. Et si certains supporteront bien votre poids, d’autres auront vite fait de faiblir. Et les dimensions sont un bon moyen de le comprendre, un mono roue d’entrée de gamme sera plutôt très fin, très basique, très light niveau dimension. Quand de l’autre côté on trouvera des modèles rendant près de 10 cm aux modèles d’entrée de gamme.

Les dimensions d’un mono roue sont un bon indicateur de performance et de qualité. Si bien sûr au premier abord on pourrait ne s’y intéresser que pour une question de stockage, y regarder de plus près vous démontrera souvent que derrière tel ou tel modèle se cache ou de la qualité, ou un modèle un peu faiblard sur la construction.

Si l’on en vient à comparer un V10F (52,85 x 62,35 cm) et un Ninebot One S2 (41,9 x 44,8 cm) on comprend aisément tout l’enjeu…

Le poids

Il existe de plus ou moins lourds modèles, et même si le but des constructeurs est de le réduire, certaines monowheel pèsent près de 30 kg. Le poids peut changer la donne si vous vivez en milieu urbain et que vous êtes amené à prendre les transports en commun avec votre gyroroue les jours de pluies par exemple. Imaginez devoir monter les escaliers du métro avec 30 kg au bout du bras. Notez que certains modèles sont équipés d’un trolley qui est une poignée permettant de pousser la roue en la laissant au sol. Un avantage certain en milieu urbain.

C’est à vous !

Vous l’avez donc compris le mono roue s’impose aujourd’hui comme le jouet de beaucoup d’adultes, le petit plaisir parfois égoïste de faire quelques accélérations – maîtrisées – sur des espaces de bitumes ou de terre. Un vrai must qui servira beaucoup dans leur volonté de remplacer leur vélo pour se rendre à leur travail. Quelque chose d’unique en somme, parfois complexe à choisir et c’était là tout le pourquoi de ce guide qui, espérons-le, vous aura été utile !

Si vous avez aimé, que vous avez des questions, ou simplement un avis, une critique à émettre, alors n’hésitez pas ! L’espace commentaires est un espace libre, à vous, à qui souhaite partager son point de vue !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor regroupe de nombreux aventuriers qui ont participé au site depuis sa création il y a plus de 10 ans !