On a testé pour vous : Pantalon de Randonnée Imperméable Wyldwood

Toute la différence entre imperméable et déperlant !

randonneuse en foret sous la pluie

Un pantalon prévu pour nous protéger des pluies diluviennes, qui n’est pas lourd, se range facilement et reste confortable quand on marche ? Le Wyldwood paraît formidable sur le papier, et c’est pourquoi nous avons voulu vérifier sur le terrain s’il tient toutes ses promesses.

On n’a pas été déçus !

mannequin columbia présentant le pantalon wyldwood

Notre avis sur le pantalon imperméable Columbia Wyldwood

Avec le pantalon Wyldwood, on comprend toute la différence entre déperlant et imperméable ! La membrane extérieure ne laisse pas du tout passer l’eau, les coutures sont parfaitement étanches, et on reste donc bien au sec, même sous une pluie diluvienne.

Sachant qu’en plus ce pantalon est léger, confortable et qu’il ne tient presque pas de place quand il est plié, on a clairement un grand gagnant.

Ce qui nous a plu

  • La membrane Outdry parfaitement imperméable
  • Le rangement dans une poche pour le transporter facilement dans le sac
  • Le zip ¾ sur les jambes, pour l’enfiler par dessus de grosses chaussures
  • La taille et l’ourlet réglable par cordon

Ce qui nous a moins plu

  • La respirabilité, plutôt bonne pour un produit aussi imperméable, mais pas aussi exceptionnelle qu’annoncée
gros plan du logo columbia ur le pantalon de rando imperméable wyldwood

En bref

Le pantalon Wyldwood est indispensable pour ceux qui aiment passer du temps dehors sous la pluie : de la petite bruine fine au gros orage. Il est pratique, et vous tient réellement au sec, ce qui est le but.

C’est un pantalon de randonnée à emporter pour vos sorties longues ou vos treks lointains, mais c’est aussi votre compagnon de tous les jours si vous aimez “vivre dehors”. Cueillette de champignons, jardinage, promenade de chiens… La pluie ne vous empêchera plus d’y aller !

Les conditions du test

Le modèle dont nous parlons ici est le pantalon de randonnée imperméable Wyldwood Femme, couleur Dark Stone (oui, c’est du blanc), en taille M.

En forêt

Je ne suis pas du genre à aller me promener en montagne sous l’orage si je peux l’éviter, même pour les besoins d’un test produit… 

Le pantalon Wyldwood a donc été essentiellement testé lors de sorties sur les chemins et sentiers du coin. Il a vu quelques bonnes averses, mais surtout cette pluie interminable qui tombe toute la journée, sans s’arrêter, et vous laisse trempée jusqu’aux os… ou pas ! 🙂 

Sous la douche

Et oui ! Pour voir si la membrane et les coutures permettent de rester au sec même sous des trombes d’eau, rien de tel que de simuler ça sous la douche… Cela peut paraître stupide, mais ça rassure sur la qualité du matériel, et on se dit que même en cas de gros orage à 3000m cet été, on devrait pouvoir rester au sec.

vue de derrière du pantalon imperméable wyldwood sur le mannequin officiel columbia

Prise en main et première impression

Pour un pantalon super imperméable, je dois avouer que je m’attendais à un tissu plastifié épais et rigide, qui ne laisse rien passer mais est plutôt désagréable. Un peu comme les ponchos de pluie vendus à 10 euros dans les magasins à touristes (à côté de la marmotte qui siffle).

Ce n’est pas du tout le cas : la membrane Outdry est légère et fine, plutôt extensible et agréable au toucher. Cela surprend, et je me dis que ce pantalon risque de ne pas être aussi étanche qu’ils le disent… Je me suis clairement trompée !

Pour la couleur, le “Dark Stone”, c’est du “blanc sale”, comme présenté sur les photos.

pantalon de randonnée imperméable wyldwood testé

Notre test du pantalon de randonnée Columbia Wyldwood

Voici nos conclusions après quelques semaines d’utilisation

Imperméabilité

Parfaite ! C‘est l’objectif principal de ce pantalon Wyldwood, et il le remplit parfaitement.

Grosse averse soudaine ou petite pluie qui dure toute la journée, vous avez la garantie de garder les jambes au sec. Mission remplie.

Respirabilité

Moyenne. Elle est bonne pour une membrane aussi étanche, mais ne vous attendez pas à évacuer la transpiration aussi bien qu’avec une veste spécifiquement prévue pour cela…

En gros, vous ne cuirez pas dans votre jus en rando sous la pluie, mais si vous vous mettez à courir et que vous suez à grosses gouttes, vous le sentirez rapidement.

taille élastique avec cordon de serrage du pantalon wyldwood

Confort

Très bon. Léger, souple, bien coupé avec des genoux préformés : il s’enfile facilement au-dessus d’un legging ou d’un pantalon de rando, et offre une très bonne liberté de mouvements.

Accessoires

Il s’agit d’un véritable pantalon de randonnée, très bien pensé, avec tout ce qu’il faut : 

  • 3 poches zippées
  • Cordon de serrage à la taille et à l’ourlet
  • Ouverture des jambes ¾ avec zip étanche
  • Patchs réfléchissants pour un plus de sécurité
  • Rangement compact dans la poche arrière

Comme vous le voyez : l’essentiel est bien présent.

gros plan du zip d'ouvertuire le long des jambes du pantalon de rando wyldwood

Durabilité

Il est toujours difficile d’estimer la durée de vie d’un produit après seulement quelques sorties… Mais on peut voir que la membrane Outdry est résistante aussi bien aux éléments extérieurs (c’est le but) qu’aux épines de ronces : c’est plutôt bon signe.

De plus, le “blanc sale” n’est pas aussi salissant que je pensais, et surtout se lave très bien. De bonne augure !

Utilisation du pantalon imperméable Wyldwood

Un pantalon aux possibilités multiples, dont il serait dommage de ne pas profiter.

Pour quelles activités ?

C’est un pantalon de randonnée avant tout, à emporter dans le sac avec vous quand vous risquez de devoir affronter la pluie. Mais c’est aussi bien plus que ça !

Tous ceux qui vivent en dehors des villes seront ravis de le porter pour toutes leurs activités extérieures quotidiennes (quand il pleut, bien entendu) : sortir le chien, aller ramasser des champignons, vérifier le potager… 

Il est absolument idéal pour sortir de la maison dès que la pluie est au rendez-vous.

Pour quel public ?

Son prix peut faire croire qu’il est réservé à une “élite”, mais ce n’est pas le cas. Bien sûr, si vous n’affrontez la pluie qu’une fois tous les 5 ans, cela ne sert à rien de mettre 200euros dans un pantalon imperméable.

Mais, si vous êtes souvent dehors, qu’il pleuve, qu’il neige ou qu’il vente, vous ne regretterez pas un seul instant d’avoir ce pantalon Wyldwood. Sérieusement, même si vous ne faites pas de randonnée mais que vous passez du temps à l’extérieur, vous allez adorer.

jeune femme sur un bateau avec equipement wyldwood

PS: la gamme Wyldwood est potentiellement utile aussi pour les activités nautiques (voile, bâteau…). Mais, n’y connaissant rien au sujet (qui a envie d’aller sur un bateau qui bouge alors que l’on peut être tranquillement pendue à une corde le long d’une paroi rocheuse?), je préfère ne pas trop m’avancer.

Mais cette jeune femme à l’air satisfaite, donc on va lui faire confiance 🙂

pantalon imperméable wyldwood utilisé en nautisme

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Picture of Arantxa Loyola

Arantxa Loyola

Arantxa a deux amours : l’escalade, qu’elle pratique depuis près de 15 ans, et son mari, avec lequel elle vit dans un petit village du sud de la France, là où le climat permet d’être sur les rochers pratiquement toute l’année. Discrète et enthousiaste, elle adore partager sa passion pour la grimpette et se fait un plaisir d’enseigner aux débutants.