On a testé pour vous : Pantalon Convertible Columbia Triple Canyon

Un pantalon idéal pour un été actif

pantalon short sali en rando

Le concept de pantalon convertible n’est pas nouveau, et il est clair que le Triple Canyon de Columbia n’est pas une révolution en matière de randonnée. Mais tous ceux qui ont déjà fait un peu de montagne savent qu’il y a le bon pantalon-short, et le mauvais pantalon-short.

Plusieurs journées sur le terrain nous ont permis de savoir à quelle catégorie appartient le dernier-né de cette collection Columbia.

randonnée d'été avec un panatlon adapté

Notre avis sur le pantalon de randonnée convertible Triple Canyon

Tous les points importants sont là, et la qualité est au rendez-vous, avec le Triple Canyon !

Ce qui nous a plu

  • Séchage rapide
  • Polyvalent
  • Protection solaire UPF50

Ce qui nous a moins plu

  • Un zip qui grippe et que l’on a du passer au savon

En bref

Comme souvent avec Columbia, les petits détails font la différence. En ce qui concerne ce pantalon convertible, on apprécie le tissu déperlant, à séchage rapide, et qui protège des UV. On y ajoute 4 poches zippées, une belle polyvalence grâce aux bas amovibles et aux ourlets, et on obtient un excellent pantalon pour toutes vos aventures estivales.

Sur le modèle testé, le zip qui permet d’enlever la jambe droite était grippé, un problème dont on n’ a pas pu trouver l’origine (un grain de sable?), mais qui a été résolu en passant la ferméture éclair au savon noir (une technique éprouvée!)

Les conditions du test

Malgré une météo capricieuse ce printemps qui a pas mal repoussé les essais du pantalon Triple Canyon, j’ai pu l’enfiler assez souvent, et dans des circonstances variées

ouverture du pantalon short columbia triple canyon

A la maison

Il est toujours bon d’essayer ses nouveaux vêtements tranquillement chez soi, pour les ajuster, découvrir les possibilités, et éventuellement résoudre les problèmes.

En montagne

Plutôt des randos tranquilles en fond de vallée, moyenne montagne, mais aussi 2 montées en refuge, dont une en présence de neige.

En touriste

Je ne vais pas vous raconter ma vie, mais il m’arrive parfois de quitter mes chères montagnes pour aller passer un weekend en ville, et en plus au bord de la mer… Une belle occasion pour profiter d’un pantalon short !

couple de touriste en short

Prise en main et première impression

Pour ceux qui ne le savent pas, un pantalon convertible, ou pantalon short, est un pantalon de randonnée qui peut facilement être transformé en short en enlevant les bas de jambes. C’est bien pratique pendant la saison d’été.

Le Triple Canyon est très léger et agréable au toucher, avec un traitement Omni Shield qui lui donne des propriétés déperlantes. Il est confortable, avec une taille bien ajustée.

Les bas de jambes s’enlèvent facilement… en théorie. Comme déjà dit, la fermeture éclair de la jambe droite ne coulissait pas bien. C’est un problème que j’ai pu résoudre en quelques minutes grâce à du savon, mais qui aurait pu être bien énervant en montagne. D’où mon conseil habituel : toujours tester ses affaires à la maison avant de les prendre pour la première fois !

ourlet en bas du pantalon convertible columbia

Image : Notre test du pantalon Columbia Triple Canyon II

Voici la conclusion de plusieurs jours à porter ce pantalon short.

Les bas de jambe

Mis à part ce problème initial, rien de spécial à signaler. Ceux qui n’ont jamais eu de pantalon convertible vont évidemment adorer, mais c’est une option qui n’est pas spécifique à Columbia.

Ils s’enlèvent et se remettent facilement, pour s’adapter aux conditions météos changeantes en seulement quelques secondes.

principe du pantalon short en image

Le tissu

A base de polyester recyclé et d’élasthanne, avec un traitement Omni Shield et un autre Omni Shade… Vous ne savez pas ce que cela veut dire ? En résumé, le pantalon est léger, confortable, et légèrement élastique, ce qui le rend très agréable à porter.

Les traitements rendent le Triple Canyon déperlant (mais pas imperméable, attention!), et vous protège des rayons UV (c’est comme si vous aviez une crème UPF50 sur les jambes).

Sachant qu’en plus ce pantalon sèche très vite, il peut vous accompagner quelle que soit la météo !

Les poches

Les poches sont toujours appréciées, surtout quand elles sont nombreuses (2 pour les mains, une sur la cuisse, une à l’arrière) et qu’elles sont zippées.

C’est le genre de choses que plus personne ne regarde au moment d’acheter un pantalon, mais qui fait une grosse différence une fois que l’on est en trek…

Le confort général

La coupe est dite “active”, c’est à dire assez près du corps, mais pas trop ajustée non plus. Sachant que le matériau est léger, et le tissu agréable au toucher, c’est le genre de pantalon que l’on porte sans s’en rendre compte.

mannequin officiel columbia présentant le pantalon convertible triple canyon

Utilisation du Pantalon convertible Triple Canyon

Par sa polyvalence, ce pantalon offre de belles possibilités.

Pour quelles activités ?

C‘est évidemment un pantalon pensé pour la randonnée avant tout, sous toutes ses formes. De la promenade digestive au long trek, en passant par une ascension à la journée ou une sortie en famille, c’est un pantalon fait pour marcher, pendant toute la période estivale.

Moins adapté à l’escalade (risque d’abrasion) ou à l’alpinisme (peu protecteur), il est en revanche idéal pour le tourisme, que ce soit pour un weekend à Montpellier, une semaine à New-York, ou un congé sabbatique en Australie.

Pour quel public ?

C’est un excellent pantalon, de très bonne qualité, qui peut donner entière satisfaction à tout le monde, du dilettante au professionnel de la montagne. Toutefois, à plus de 100 euros (hors soldes et promotions), c’est un investissement plutôt conseillé à ceux qui sortent souvent et qui auront une utilisation de modérée à active.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Picture of Luis Mage

Luis Mage

Originaire des Hautes-Alpes, Luis a déjà vécu dans une dizaine de pays. C’est un amoureux de la petite reine, qu’il a pratiqué en compétition pendant son adolescence. Il est aussi passionné par la montagne et compte de nombreuses ascensions sur les sommets du monde entier. Lorsqu’il n’est pas en vadrouille, il partage son temps entre ses chats, ses chiens, et son travail de rédacteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *