Comment se protéger contre le vol de vélo ?

Protégez-vous contre les vols de vélo !

voleur masqué decoupant l'antivol d'un vélo

Qu’il s’agisse de ce vieux VTT qui vous rend bien des services, de votre vélo électrique que vous utilisez tous les jours pour aller au travail, ou de votre superbe vélo de route flambant neuf, un vol de vélo n’est jamais une bonne nouvelle…

Pour protéger votre vélo contre le vol, voici quelques conseils bien utiles

Ne pas sous estimer le problème

“Cela n’arrive qu’aux autres”… jusqu’à ce que cela vous arrive !

Une étude du début des années 2000 parlait de 300 000 à 400 000 vélos volés chaque année en France, ce qui était déjà énorme. Une nouvelle étude de 2023 sur le vol de vélo menée par l’Adma (Académie Des Mobilités Actives) avance le chiffre de 580 000 vélos déclarés volés !

C’est un véritable fléau, qui prend de l’ampleur car nous sommes encore trop nombreux à ne pas prendre les précautions nécessaires.

L’antivol, l’accessoire indispensable

Un vélo sans antivol, c’est un peu comme une voiture avec la porte ouverte et les clés sur le contact… Une tentation bien trop grande qui risque de faire que de jeunes gens honnêtes ne puissent s’empêcher de s’approprier votre vélo.

  • Les antivols en U sont plus efficaces que les antivols à câble ou chaîne
  • Plus l’antivol est épais, plus il est efficace
  • Un antivol doit attacher votre vélo (pas seulement la roue avant!) à un point fixe

L’antivol est donc une protection nécessaire, mais malheureusement loin d’être suffisante.

voleur d'approchant d'un vélo avec sa pince coupante

L’assurance, bien utile en cas de coup dur

C’est toujours la même chose : quand on n’a pas de problème, on trouve que l’assurance, c’est cher et inutile… Mais le jour où on en a besoin, on est bien content de l’avoir !

Une bonne assurance pour vélo, comme celle de la MAIF, peut vous rendre de fiers services :

  • Couverture en cas de vol ou de casse
  • Assistance dépannage
  • Prise en charge en cas d’accident

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’un VAE, d’un VTT Tout Suspendu ou d’un beau vélo de route, vous avez tout à gagner à l’assurer.

Le marquage obligatoire

Nous avons déjà dédié un article entier à ce sujet, disponible ici si vous souhaitez plus de détails.

Cette démarche est très utile pour réduire le risque de vol :

  • Un vélo marqué ne peut être revendu, et présente donc moins d’intérêt
  • Un vélo marqué peut être restitué à son propriétaire légitime après un vol
  • Un vélo marqué permet une traçabilité et offre de meilleures garanties

Ce marquage, s’il peut être considéré comme contraignant et inesthétique, est donc un excellent moyen de lutter contre le vol.

roue de vélo seule sur un parking

Le stationnement sécurisé

Cela ne surprendra personne : l’immense majorité des vols de vélo ont lieu dans l’espace public. Dans la rue, sur le parking d’un supermarché, dans un parc… Autant de lieux n’offrant aucune protection contre le vol !

Il est préférable de laisser son vélo sur des aires de stationnement sécurisées, de jour comme de nuit :

  • Local à vélo collectif dans les copropriétés
  • Garage à vélo individuel (fermé, de préférence)
  • Arceaux sécurisés avec vidéosurveillance du parking, comme le proposent de nombreuses entreprises.

Bien sûr, aucune de ces solutions n’est sûre à 100%, mais elles permettent de diminuer le risque de vous faire voler votre vélo.

Le mot de la fin

Grâce à ces quelques précautions, vous devriez pouvoir éviter que votre vélo soit dérobé. Ainsi, vous pourrez fièrement continuer à affirmer que “ce genre de chose, ça n’arrive qu’aux autres!” 😉

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor regroupe de nombreux aventuriers qui ont participé au site depuis sa création il y a plus de 10 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *