Le Gravel Bike, une mode partie pour durer

Sortez du bitume avec le Gravel Bike !

couple de cyclistes faisant du gravel bike sur un chemin de terre en montagne

Venu des Etats-Unis, le Gravel Bike a tout d’abord été une curiosité, puis un effet de mode… avant de devenir un véritable raz-de-marée qui séduit des milliers des nouveaux cyclistes chaque année. Dans le monde cycliste, plus personne ne peut ignorer le vélo gravel, électrique ou musculaire !

A la croisée des chemins entre vélo de route, cyclocross et VTT, le Gravel Bike permet de rouler sur les chemins de terre, chemin de vigne et autres pistes non asphaltées. On vous explique tout.

Vélo Gravel ou Cyclocross ?

Un vélo de course qui roule dans le sable et la boue, c’est du cyclocross ! Oui, mais non…

Le Gravel Bike n’est pas du cyclocross, qui est un sport beaucoup plus technique et exigeant physiquement, pensé pour des efforts courts et intenses et un pilotage proche de celui du VTT.

Mécaniquement, le vélo gravel est assez proche de celui du cyclo-cross. D’ailleurs, ceux qui ne font pas de compétition peuvent utiliser un vélo gravel pour faire du cyclo-cross, et vice-versa.

Mais assez proche ne signifie pas identique ! En général, les vélos gravel sont plus confortables, et les développements ne sont pas les mêmes.

silhouette d'un homme sur son gravel bike au coucher de soleil

Gravel Bike ou VTT ?

Il y a quelques années, nous avions consacré un article aux 7 différences entre le VTT et le vélo gravel. Géométrie du cadre, forme du guidon, position, taille de pneu, équipement, suspension, développement : le Gravel Bike n’a rien à voir avec le VTT !

Un petit cours d’histoire et d’anglais pour comprendre ces différences… Les 2 pratiques nous viennent des Etats-Unis :

  • Le VTT est apparu en Californie dans les années 70, pour descendre les sentiers de montagne : Le Mountain Bike (“Vélo des Montagnes”) est arrivé.
  • Dans les années 2000, quelques cyclistes américains ont développé un vélo pour faire de longues distances sur les chemins caillouteux qui sillonnent le Midwest : Le Gravel Bike (“Vélo de Gravier”) a fait son apparition.

Le VTT est donc pensé pour une pratique beaucoup plus technique, sur des sentiers de montagne, tandis que le vélo gravel est pensé pour faire de longues distances sur des routes ou chemins non asphaltés, mais carrossables.

contre plongée d'un cycliste sur son vélo gravel

Vélo de route ou gravel ?

Telle est la question… Ce sont certainement les pratiques les plus proches, même si le matériel diffère. Il est tout à fait possible de transformer un vélo de route pour l’utiliser comme gravel bike, mais si c’est le gravel qui vous plait, rien ne vaut un véritable vélo dédié à cette pratique.

Vélo de route et Gravel sont faits pour rouler sur de longues distances, à une vitesse plutôt élevée, et privilégient donc confort et performance. Mais l’un est conçu pour rouler sur l’asphalte (vélo de route) tandis que l’autre est conçu pour rouler sur les chemins !

Sachant que le gravel peut très bien rouler sur une route asphaltée, celui-ci est donc plus polyvalent, ce qui explique en grande partie son succès. Il est moins performant sur une bonne route, mais permet de s’échapper sur les chemins de travers…

cycliste seul sur son vélo en pleine montagne

La liberté qu’offre le gravel bike, voici la raison principale de son succès, à une époque où se faire plaisir en plein cœur de la nature devient plus important que d’afficher ses performances sur les réseaux sociaux.

Gravel Bike, Vélo de route, VTT, Cyclocross… tous ces sports sont excellents pour votre santé physique et mentale. Quelle que soit votre monture, l’important est de prendre du plaisir à rouler !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Picture of Luis Mage

Luis Mage

Originaire des Hautes-Alpes, Luis a déjà vécu dans une dizaine de pays. C’est un amoureux de la petite reine, qu’il a pratiqué en compétition pendant son adolescence. Il est aussi passionné par la montagne et compte de nombreuses ascensions sur les sommets du monde entier. Lorsqu’il n’est pas en vadrouille, il partage son temps entre ses chats, ses chiens, et son travail de rédacteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *