GR 58 : le tour du Queyras

Au coeur du Parc naturel régional – et du massif – du Queyras et sous un climat méditerranéen, huit jours de randonnée à travers forêts de mélèzes, alpages et cols d’altitude. L’un des GR les plus populaires avec le GR 20 et le Tour du Mont-Blanc !

Itinéraire

Le GR 58 quitte Ceillac (alt. 1639m) et commence par longer le ruisseau Cristallin et atteindre quelques maisons disséminées de-ci de-là : le hameau du Villard. Le sentier quitte ensuite le couvert des résineux pour progresser à travers une vaste prairie puis en lacets dans un décor toujours plus lunaire à mesure que s’approche le col des Estrongues (alt. 2651m). La descente vers le village de Saint-Véran se fait entre les marmottes et les mélèzes, en pente douce.

Après avoir quitté « la plus haute commune de France ou d’Europe » Cise à 2042 mètres d’altitude, la balade en Queyras se poursuit le long du torrent de l’Aigue Blanche en direction du rocher des Marrons puis du col de Chamoussière (alt. 2884m) – à noter : joli panorama sur les sommets environnants ; le Pain de Sucre, le Pic d’Asti et le Mont Viso. A travers un amphithéâtre de pierres (parfois encore tacheté de névés en été) puis dans l’herbe verte des alpages, le chemin dévale vers le refuge Agnel (alt. 2580m).

Puis, via une prairie en fleurs et le ruisseau de l’Eychassier, direction le col Vieux à 2806 mètres au-dessus de la mer. Depuis le col, une heure de marche, 400 mètres de dénivelé et une bonne suée vous conduiront au Pain de Sucre (alt. 3208m) – sinon, restez donc au col et admirez le paysage. De l’autre côté du col Vieux, le GR passe par le lac Foréant (alt. 2618m), le lac Egorgeou (lat. 2394m) et le lac Baricle (alt. 2415m) avant de rejoindre le couvert des mélèzes et d’atteindre le pont de Guil puis le hameau de Ristolas.

Depuis le hameau, le sentier longe sur quelques centaines de mètres la départementale D947 avant de bifurquer à droite, de s’élèver en pente raide à travers les herbes sèches et une forêt de résineux puis d’atteindre les piste de ski du domaine d’Abriès. Après le col de Gilly (2366m), une piste forestière traverse le Bois Noir et le Bois de la Brune pour rejoindre le village d’Abriès.

A partir du village, le tracé gagne rapidement le hameau fantôme de Malrif et longe ensuite le torrent du même nom, à travers bois, jusqu’à la bergerie de Bertins (alt. 2040m). Après avoir embrassé les eaux turquoise du lac du Grand Laus (alt. 2579m), le sentier franchit le col de Malrif (alt. 2830m) avant de redescendre sur l’autre versant vers les chalets des Fonts-de-Cervières.

Depuis les Fonts-de-Cervières, le GR emprunte le chemin du Sioux en direction du lac des Cordes (alt. 2448m) puis redescends via le col des Marseillais et le vallon Cloutier vers le col de Péas (alt. 2630m). Le village de Souliers repose en contrebas du col. NB : une variante/raccourci consiste à rejoindre directement le col de Péas depuis les Fonts-de-Cervières.

Longue étape entre Souliers et le refuge de Furfande ; un raccourci via le lac de Souliers (alt. 2492) permet de couper la distance. Une fois au lac, un rapide aller-retour jusqu’à la Crête du Tronchet (alt. 2592m) sera récompensé par un point de vue à 360° sur le massif du Queyras. La redescente du lac se fait ensuite sur les berges du torrent Izoard, en direction du hameau de Brunissard. A la sortie du hameau, le sentier bifurque sur la droite, saute au-dessus d’un ruisseau, progresse dans la végétation puis s’élève en forêt. Un pierrier et une n-ième forêt de mélèzes plus tard, le GR franchit le col de Furfande (alt. 2500m), quelques 200 mètres au-dessus du refuge éponyme.

Après le refuge de Furfande, le Tour se poursuit en descente vers le col de la Lauze (alt. 2076m) puis le village des Escoyères. Ensuite en lacet, le sentier coupe la D902, route du col de l’Izoard, puis se dirige vers le lieu-dit de Bramousse. Depuis là, le GR grimpe en sous-bois vers le col de Bramousse (alt. 2251m) puis redescends vers Ceillac : la boucle est bouclée !

Le GR 58, étape par étape :

Ceillac – Saint-Véran (déniv. 1160m / 6h)
Saint-Véran – Refuge Agnel (960m / 5h)
Refuge Agnel – Ristolas (270m / 4h)
Ristolas – Abriès (850m / 6h30)
Abriès – Les Font-de-Cervières (1380m / 7h15)
Les Fonts-de-Cervières – Souliers (640m / 5h)
Souliers – Refuge de Furfande (1380m / 8h30)
Refuge de Furfande – Ceillac (1120m / 8h)

Nb. Ces étapes sont purement indicatives ; il existe de nombreuses variantes afin d’allonger ou de raccourcir l’itinéraire selon vos envies et vos capacités.

INFOS
Cf. le guide « Tour du Queyras – GR 58/541 », édité par la Fédération Française de Randonnée Pédestre.

Accès

Une boucle, le GR 58 peut se faire dans un sens comme dans l’autre, et se commencer indifféremment à partir de n’importe quel village ou hameau sur le tracé : Ceillac, Saint-Véran, Cervières, Abriès…

Hébergement

Camping sauvage ou refuges en altitude ; terrains de camping ou gites dans les villages.

 

Lieu : Ceillac, Provence-Alpes-Côte d’Azur, France

Saison : De Juin à Septembre

Distance : 130,0 Km

Dénivelé positif : 6,600 Km

Durée : 1 semaine

Niveau : Moyen

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor regroupe de nombreux aventuriers qui ont participé au site depuis sa création il y a plus de 10 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *