On a testé pour vous : Helly Hansen Traverse

Légèreté et protection pour vos pieds

homme en randonnée avec son sac à dos et ses chaussures

La Traverse de Helly hansen est une véritable chaussure de randonnée, avec toutes les protections utiles, mais avec un poids comparable aux chaussures de trail… Evidemment, cela donne envie de la tester, n’est-ce pas ?

Elle existe en version tige moyenne (“Hiking shoes” ou “Chaussure de rando”) et en version haute (“Hiking Boots” ou “Bottes de randonnée”). Parce qu’on aime bien avoir les chevilles protégées, et qu’on avait prévu de les essayer sur des terrains difficiles, on est parti sur la version haute. Un peu plus lourde, mais ô combien efficace !

gros plan des helly hansen traverse dans l'herbe pendant une journée d'essai

Notre avis sur la Traverse de Helly Hansen

Légère, confortable, imperméable, robuste… Cette chaussure a de nombreux avantages, et bien peu d’inconvénients.

Ce qui nous a plu

  • Son poids réduit (à peine 500g)
  • Son excellente adhérence, en toutes conditions
  • Son imperméabilité parfaite

Ce qui nous a moins plu

  • Quelques doutes sur la durabilité, vu la légèreté de la chaussure
photo officielle hell hansen traverse hiking boots

En bref

Vous aimez les “bonnes vieilles bottes de montagne à l’ancienne” qui protègent le pied et la cheville en toutes circonstances ? Mais, depuis que vous avez essayé les chaussures de trail, vous appréciez de ne plus avoir des monstres de plus de 1 kilo au pied ? La Traverse est faite pour vous !

Confortable dès la première rando, la Traverse se distingue avant toute chose par son poids incroyablement léger pour une chaussure de ce gabarit.  Mais, une fois sur le terrain, on ne peut qu’admirer ses qualités : adhérence, maintien du pied, protection de la cheville, imperméabilité…

Est-ce que cette chaussure est prévue pour tenir des années ? Probablement pas : les matériaux utilisés, bien plus légers, n’ont pas la même robustesse que le bon vieux cuir des chaussures de montagne d’antan. Mais après plusieurs sorties “difficiles”, on ne constate pas d’usure avancée. Peut-être que l’on aura une bonne surprise ! 😉

Les conditions du test

Après une première découverte de cette chaussure autour de la maison, c’est bien en montagne que l’on est parti la tester.

Sur sentiers marqués

La première sortie a été faite sur une étape du GR54, avec un sentier de bonne qualité, mais quand même un terrain bien montagneux. Dans la lignée, ces Traverse ont réalisé un beau sommet, réputé, sans grande difficulté mais avec pas mal de dénivelé.

Hors sentiers, en haute montagne

Fort de ces premières expériences positives, on est parti à l’aventure, hors sentiers, grimper des pentes abruptes, traverser des arêtes rocheuses, et descendre des névés. Du vrai “terrain à chamois” comme disent les gens du coin.

silhouette d'un randonneur sur une crete au coucher de soleil

Prise en main et première impression

Même si ce n’est pas la première fois, cela surprend toujours quand on découvre une “botte de rando ultra légère” : on s’attend à ce qu’elle pèse son poids, puis quand on la prend en main, on se dit “mais attend, c’est un jouet ou quoi?”.

Pour dissiper tous les doutes, il suffit de mettre une bonne paire de chaussettes, et d’enfiler les Traverse. Un serrage des lacets simplifié, une bonne tenue du pied, un confort dès les premiers instants… On peut sortir marcher un peu.

Le déroulé du pied est agréable, la semelle accroche, les flaques d’eau ne posent aucun souci… On est alors convaincu que la Traverse d’Helly Hansen est une vraie bonne chaussure de rando : il est temps d’aller en montagne pour un vrai test !

présentation du modele Traverse Hiking Boots orange

Notre test de la chaussure de rando Traverse

Les sommets hauts alpins sont les témoins de la qualité de cette chaussure !

Poids

542g sur la balance pour la chaussure droite, 536g pour la chaussure gauche : cela fait douter de la précision de la balance, mais cela prouve surtout que ces chaussures hautes sont effectivement très légères !

A pied, c’est un véritable bonheur, et sur de longues journées de marche, on sent clairement que l’on fatigue moins par rapport à des chaussures plus lourdes.

semelle de la chaussure de rando traverse en adhérence sur une pente herbeuse

Imperméabilité

Excellente quand les chaussures sont neuves… et toujours excellente après 6 journées en montagne, même après avoir traversé les rochers, la neige, et la boue !

C’est simple, vous mettez le pied dans un ruisseau (en prenant garde que l’eau ne passe pas par dessus la chaussure), et votre chaussette reste parfaitement sèche. C’est la membrane Helly Tech, et elle fonctionne.

Adhérence

Je n’avais jamais testé la semelle HH Max-Grip avant, et force est de constater qu’elle est là-haut avec les meilleures du marché. Que le terrain soit sec ou mouillé, la semelle tient : rocher, herbe, neige… rien ne lui fait peur.

Les crampons permettent de ne pas glisser dans la boue, et de franchir un névé de neige dure sans trop de difficultés.

Confort

Parfaitement adaptée à mon pied (assez large, et avec le deuxième doigt de pied plus long que le gros doigt de pied), la Traverse est pour moi l’une des chaussures de rando les plus confortables que j’ai eues (et j’en ai porté des dizaines!).

Pour les personnes ayant les pieds très fins, il est possible que vous ayez la sensation de flotter un peu… Mais, à mon avis, rien qui ne puisse être résolu avec un bon serrage des lacets.

gros plan de chaussures de rando pendant une pause

Maintien

Très bon : le serrage par zone est optimum, la tenue du coup de pied est excellente, et les noeuds ne se défont pas “tout seul” (problème récurrent avec certaines marques de chaussures aux lacets “glissants”).

Vous ne faites qu’un avec votre chaussure, ce qui est agréable sur les sentiers, et nécessaire dès que le terrain devient technique.

Protection

La cheville est bien tenue, et les renforts bien placés protègent efficacement les zones sensibles. Toutefois, dites vous bien que la protection contre les pierres, les ronces et autres joyeusetés est évidemment inférieur que pour une chaussure en cuir pesant le double.

Pour moi, la Traverse offre une protection amplement suffisante pour la haute montagne (rocher, neige…), mais peut s’avérer un peu juste pour les forêts abruptes à plus basse altitude, où branches, pierres, ronces mettent vos pieds à rude épreuve. Ce ne sont pas les chaussures que je prends pour aller aux champignons 😉

Robustesse

A priori, une chaussure de 500g est moins robuste qu’une de 1000g : c’est une question d’épaisseur et de solidité des matériaux. 

Toutefois, force est de constater que je n’ai toujours pas remarqué d’usure anormale, ni au niveau de la semelle, ni de la membrane. Donc, même si je pense que les Traverse ont moins de durabilité que d’autres chaussures plus lourdes, je n’ai absolument aucune preuve… On en reparle d’ici quelques mois 😉

randonneur seul en pleine nature

Utilisation de la Helly Hansen Traverse

Une paire de chaussures qui offrent de nombreuses possibilités aux amoureux de nature.

Pour quelles activités ?

Confortable et technique, la Traverse permet d’envisager tous les types de randonnée. Sortie en famille, sommet enneigé difficile, longue journée de marche, trek de plusieurs jours… Dans tous les cas, cette chaussure de Helly Hansen peut vous accompagner.

Légère, elle peut être envisagée comme chaussure d’approche pour l’escalade et l’alpinisme, mais n’est pas adaptée si vous vous lancez dans des courses techniques.

Elle tient chaud, mais n’est pas spécifiquement isolée : ce n’est donc pas une chaussure typée hiver ou haute montagne. Elle peut dépanner pour une petite sortie en raquettes, mais n’est pas la meilleure idée pour passer plusieurs heures dans la neige par -10°C.

Pour quel public ?

Cette chaussure est parfaitement adaptée aux “passionnés d’outdoor”, qui passent beaucoup de temps à arpenter les sentiers de mars à novembre. 

Avec la Traverse, les débutants en ayant les moyens peuvent profiter d’une chaussure idéale pour démarrer dans les meilleures conditions, et rentabiliseront rapidement leur investissement.

Les professionnels apprécient évidemment la légèreté de la Traverse… et ne sont pas rebutés par un potentiel manque de robustesse, vu que de toutes façons, ils changent de chaussure chaque saison 🙂

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Picture of Erik Lagier

Erik Lagier

Ayant passé toute sa jeunesse entre les Alpes et les montagnes scandinaves, Erik a développé une passion pour la neige et les sports de glisse que n’a fait que grandir depuis. Rédacteur professionnel sport et voyage, skieur-aventurier amateur, Erik est aussi un fervent défenseur des animaux en général et des chiens abandonnés en particulier. Lorsqu’il n’est pas sur les pistes, vous le croiserez surement au bar du coin, une bière à la main et le sourire aux lèvres.