Casque de snowboard : comparatif et conseils pour mieux acheter

Style et sécurité : les casques snowboard indispensables cette saison

Les ventes de casques de ski et de casque snowboard ne font que croître au fur et à mesure des années, et ce n’est pas que pour le plaisir des fabricants.

Véritable élément de sécurité, faire l’impasse sur le casque ne paraît plus très raisonnable aujourd’hui.

Les casques de snowboard sont une véritable source d’inspiration pour nos confrères skieurs qui n’hésitent plus à nous emprunter nos codes…

Petit tour de piste des modèles les plus appréciés du moment.

Notre comparatif en un clin d'oeil

Meilleur casque pour homme Meilleur casque pour femme Meilleur casque pas cher
casque snowboard homme casque snowboard femme casque snowboard decathlon
POC Auric Cut BackcountryANON Logan WavecelDreamscape H-FS300
  • Idéal pour : Rider polyvalent
  • Poids : 625 g
  • Reflecteur Recco intégré
  • Idéal pour: Léger et confortable
  • Poids : 424 g
  • Technologie Wavecel
  • Idéal pour : Rapport Qualité Prix
  • Poids : 520 g
  • Ventilations 12 trous
Voir sur Snowleader Voir sur Snowleader Voir sur Decathlon

Notre sélection en un clin d'oeil

Meilleur casque pour homme
casque snowboard homme
POC Auric Cut Backcountry
  • Idéal pour : Rider polyvalent
  • Poids : 625 g
  • Reflecteur Recco intégré
Voir sur Snowleader
Meilleur casque pour femme
casque snowboard femme
ANON Logan Wavecel
  • Idéal pour: Léger et confortable
  • Poids : 424 g
  • Technologie Wavecel
Voir sur Snowleader
Meilleur casque pas cher
casque snowboard decathlon
Dreamscape H-FS300
  • Idéal pour : Rapport Qualité Prix
  • Poids : 520 g
  • Ventilations 12 trous
Voir sur Decathlon

Notre sélection de casque snowboard

Voici un aperçu des casques les plus adaptés à la pratique du snowboard. Il est vrai qu’on les aime assez rond façon baseball à l’américaine…

Même si le look prime dans le processus de choix, les fabricants réussissent à allier toutes les nouvelles technologies pour plus de sécurité, sans faire l’impasse sur le style.

dessins snowboarders avec ou sans casque
Jeu concours : Quels snowboarders vont le regretter en cas de chute ?

Le meilleur casque de snowboard homme

Les marques redoublent d’innovation pour proposer des nouvelles technologies et matériaux pour protéger votre tête. La marque POC propose des casques haut-de-gamme au style reconnaissable avec son côté épuré, inspiré du freestyle.

POC Auric cut Backcountry SPIN Uranium

Caractéristiques

  • Protection SPIN
  • Réflecteur RECCO
  • 625gr

Idéal pour : Ceux qui veulent un casque freeride pour toutes les conditions, sans concession.

casque snowboard homme

Notre avis :

Le Auric intègre non seulement la technologie POC SPIN (Shearing Pad Inside) qui protège encore mieux contre les chocs rotatifs mais aussi un réflecteur RECCO facilitant les recherches en cas d’avalanche. Ce modèle mise sur la sécurité tout en gardant son design originel, plébiscité par les snowboarders.

Il ne fait pas partie des plus légers mais la coque en ABS, renforcée pour faire face aux impacts répétés, est de superbe qualité.

Un modèle durable et complet pour vous accompagner sur piste et en dehors.

Le meilleur casque de snowboard femme

Anon, c’est LA marque de casque et de masque de Burton, donc snowboarder par essence.

Ils proposent une gamme femme, mais aussi unisexe pour un large choix selon son budget et le style souhaité. Chez Anon, on aime le style, le confort et la qualité de finition qui en font des produits durables.

ANON Logan Wavecell

Caractéristiques

  • 424gr
  • Technologie Wavecel
  • Serrage BOA

Idéal pour : Celles qui veulent du style et de la sécurité, le tout en poids plume

casque snowboard femme

Notre avis :

Casque unisexe mais qui existe dans des coloris vraiment sympas, le Logan est composé de la technologie WaveCel : une structure cellulaire rétractable l’intérieur du casque. Cette structure permet de réduire les chocs en absorbant l’énergie au moment de l’impact.

La coque est conçue en In-mold, un peu moins résistant que l’ABS mais qui permet de proposer un produit léger et confortable. Le serrage par BOA offre un réglage très précis pour rider toute la journée en toute tranquillité.

Image:

Le meilleur casque de snowboard pas cher

Décathlon propose un large choix de casques au style snowboard et plein de jolies couleurs, tout en restant à des prix accessibles.

Avec les casques Dreamscape, vous n’avez plus d’excuses pour ne pas vous équiper.

DREAMSCAPE H-FS 300

Caractéristiques

  • Coque en ABS
  • Doublure et oreilles amovibles
  • Ventilation 12 trous

Idéal pour : Ceux qui recherchent un casque sympa à un prix très raisonnable

casque snowboard decathlon

Notre avis :

Disposant d’une construction en ABS, le casque Wedze propose une excellente protection pour tous ceux qui disposent d’un petit budget. Avec ses aérations et sa doublure en mesh, il régule parfaitement la chaleur.

Un casque au style sobre et épuré qui plaira au plus grand nombre.

Le meilleur casque snowboard multi-activité

Utiliser le même casque pour dévaler les pentes en snowboard l’hiver et arpenter les sentiers en VTT l’été, c’est possible !

Brigade+ Salomon

Caractéristiques

  • Coque ABS injecté
  • 450gr
  • homologué CE1078 / CPSC pour le VTT

Idéal pour : Ceux qui veulent un seul casque pour toutes leurs activités outdoor

casque snowboard connecté

Notre avis :

Il s’agit de la version audio avec écouteurs intégrés, qu’il faut savoir utiliser à bon escient pour ne pas se mettre en danger. Il est important d’être à l’écoute de tout ce qu’il se passe autour de nous que ce soit au ski ou à vélo pour éviter les accidents.

L’intérêt est d’avoir un casque qui convient pour la pratique du snowboard et de ses autres activités. Les oreilles sont amovibles pour adapter le confort et l’apport thermique selon ses besoins.

Guide d’Achat : Comment choisir son casque de snowboard

Au premier abord, choisir son casque de snowboard parait simple mais une fois que vous vous plongez dedans, et bien ce n’est pas si évident.

Même si en premier lieu, on se tourne vers le style qui nous convient et le prix, quelques critères non négligeables sont à prendre en compte malgré tout.

1/ Les composants et la construction du casque

Les conceptions des casques ont considérablement évolué depuis quelques années afin de proposer toujours plus de sécurité.

Parmis les constructions, on distingue 3 sortes :

  • Le plus répandu : l’ABS

La coque est composée d’une couche externe en ABS très résistante et d’une mousse EPS qui se déforme en cas de choc. C’est actuellement la technologie la plus solide, mais pas la plus légère.

  • Le plus léger : In-Mold

Cette technologie fusionne la couche solide extérieure avec la mousse intérieure. L’avantage est de proposer une structure unique très légère et confortable à porter. Cependant, elle sera moins résistante et se fendra probablement en cas de choc lourd (pas de panique, c’est le but).

Simplement, il faudra probablement le changer si cela devait arriver. Il faudra également en prendre grand soin et éviter de le laisser tomber au risque d’abîmer la structure.

  • Le Must : les hybrides

Ces casques associent les deux technologies précédentes pour proposer des produits à la fois très résistants et légers. Composé de 2 parties, le dessus du casque est généralement en ABS (là où les chocs sont plus récurrents) et la partie basse en In-Mold.

L’avantage d’avoir un casque à la fois très solide et léger.

jump en snowboard

On trouve aujourd’hui des technologies additionnelles comme le Wavecel, le SPIN, le MIPS et le RECCO.

Le RECCO est un réflecteur passif, intégré dans votre équipement (vêtements, casques) pour aider les secours à vous localiser plus rapidement. Ce qui est plutôt intéressant dans la pratique de sports de montagne.

On voit de plus en plus de casque disposer de ce petit logo jaune à l’arrière du casque.

Le MIPS (Multi directional Impact Protection System) est un système qui vient renforcer la protection du cerveau en cas de choc. L’objectif est de limiter les coups contre la boite crânienne et de ce fait, d’éviter les lésions lors d’impact.

logo MIPS noir et jaune

Il s’agit d’un système révolutionnaire que l’on voit de plus en plus sur les casques de sport. Bien sûr, cela implique quelques grammes supplémentaires et des euros en plus sur la facture.

Le SPIN : c’est un système similaire que le MIPS (élaboré avec MIPS) mais pour le compte de la marque POC, avec un procédé d’intégration simplifié grâce à des gels spécifiques.

Et enfin, le WaveCel. Il s’agit d’une structure cellulaire située à l’intérieur du casque car elle vient remplacer en partie la mousse EPS. Cette structure se déforme, s’écrase pour absorber l’énergie et parer l’impact autour de la tête afin de limiter les traumatismes crâniens.

Le Wavecel est reconnaissable par sa forme en vague, visible sur les casques.

2/ Le confort

Un casque doit être très confortable et convenir parfaitement à votre morphologie. Toutes les marques ne proposent pas le même ajustement car (heureusement) nous n’avons pas tous la même forme de crâne.

Certains modèles vous paraîtront trop ajustés au niveau des tempes, l’angoisse des migraineux, quand d’autres proposeront un maintien trop léger à votre goût. D’autres préféreront des calottes moins englobantes, qui ne tombent pas trop en avant ou en arrière et qui vous laissent une marge de mouvement confortable. C’est pourquoi, il est préférable de les essayer, quitte à les renvoyer à l’expéditeur s’ils ne conviennent pas.

jolie snowboardeuse avec casque et masque

Vous pourrez ainsi juger les différents éléments qui composent le casque comme la ventilation, la qualité de la doublure, le type d’attache et de serrage…

Conseil de snowboarder avisé
On conseille des doublures amovibles que vous pouvez mettre au lavage facilement ou, si vous le souhaitez, les retirer pour alléger l’apport de chaleur pendant le ski de printemps.

3/ Le prix

Que ce soit à moto, à vélo ou à ski, on dit toujours “à combien tu estimes ta tête?” lorsqu’il s’agit de comparer les prix entre les casques.

Cependant le casque le plus cher ne vous rendra pas invincible pour autant. L’offre sur le marché est aujourd’hui assez large pour trouver un modèle qui nous convient en termes de protection et de confort, tout en restant dans votre budget.

Comme on l’a vu pour les nouvelles technologies, elles présenteront bien sûr un surcoût. Mais si vous avez les moyens, ne faites pas l’impasse dessus.

planche de snow, masque et casque

Le style sera souvent un argument commercial supplémentaire et l’occasion de rallonger un peu le budget, mais c’est à vous de voir. Si vous voulez un casque que vous allez porter souvent et sur plusieurs années, autant faire un bon investissement avec des matériaux qualitatifs et durables.

Les mousses à l’intérieur ne sont pas toutes logées à la même enseigne. Dans les premiers prix, elles auront tendance à se tasser rapidement et à s’effriter. Après, si c’est pour le porter une semaine lors de votre séjour annuel au ski, cela peut tout à fait convenir.

L’entretien du casque

On conseillera toujours d’entreposer votre casque dans un endroit sec entre chaque saison afin de préserver les matériaux et leur solidité.

Et, bien évidemment, éviter de le laisser tomber par terre…

snowboarder en pleine action

Quelques mots pour la fin

Vous savez tout sur les casques et comment bien choisir le vôtre donc à vous de jouer.

Même les plus récalcitrants ont succombé à la douceur des doublures qui gardent les oreilles bien au chaud alors pourquoi pas vous! L’essayer c’est l’adopter.

Les chutes sont si vite arrivées et les pires accidents se produisent dans des conditions très bêtes la plupart du temps. On ne donnera pas d’exemples mais on a tous un jour été confronté à ces situations où l’on s’est dit “heureusement que j’avais mon casque”, que ce soit en freeride ou sur les pistes.

Ce qui est sûr, c’est que le casque est devenu indispensable, quel que soit son niveau.

Prenez-soin de vous!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Anne-Charlotte LG

Anne-Charlotte LG

Ayant grandi à Annecy, la pratique de sports outdoor a toujours été considérée comme "normale". Après des études d'histoire de l'art et de management à Paris, le déclic arrive lors d'un road trip dans les Rocheuses au Canada, il faut qu'elle retourne dans sa région d'origine, auprès des montagnes. Passionnée de snowboard depuis plus de 20 ans, elle aime explorer de nouvelles activités qui la rapproche toujours plus de la nature et découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.