S’équiper pour son premier voyage à vélo

Voyager à vélo est une promesse d’aventure et de dépaysement

Vous avez décidé de partir en voyage à vélo, il faut maintenant vous équiper en conséquence.

Les éléments majeurs à prendre en compte sont le prix, le poids, la solidité, la polyvalence et l’apparence. Vous devez bien évidemment coller à votre budget de départ et systématiquement choisir le matériel le plus “hype” va non seulement lourdement grever votre budget mais surtout réduire votre temps de voyage disponible.

Désormais, vous devez raisonner avec l’équation :

“argent=temps de voyage disponible”

Vous serez beaucoup moins enclin à faire des folies inutiles.

N’oubliez pas non plus que vous porterez tout ce matériel tous les jours, toute la journée. Vérifiez bien le poids des articles que vous achetez. Certains en arrivent même à couper leurs étiquettes et le manche de leur brosse à dents pour gagner quelques grammes. Oui, c’est un peu extrême.

En voyageant en vélo, il faut éviter d’avoir un problème matériel trop régulièrement. Additionné à la fatigue, ce genre de contrariétés peut vite vous pourrir vos journées. Il faut donc sélectionner du matériel de qualité au risque de le regretter rapidement. Cela est bien évidemment en contradiction avec le critère du prix, à chacun d’ajuster la balance comme il le souhaite.

Privilégiez les objets polyvalents. Une pince multi-fonctions est l’exemple type d’objet polyvalent qu’il faut avoir. La housse de vélo sert aussi de tapis de sol pour protéger le matelas des épines et notre popote se transforme en bassine pour détecter les trous des chambres à air en la remplissant d’eau.

Vous trouvez ça dégoûtant ? Vous vous habituerez aussi à ces petits détails après quelques mois!

Un pantalon qui peut se transformer en short fait économiser le prix et le poids du short même si ce type pantalon est parfois plus cher. Nous avons la chance en Europe (en plus d’avoir de magnifiques Eurovelo) d’avoir un magasin qui propose du matériel pas cher et d’assez bonne qualité : Decathlon.

En faisant du shopping en Australie ou en Nouvelle-Zélande, vous prierez le Dieu Decathlon de venir à votre secours !

Je vous conseille les objets qui n’attirent pas l’œil des voleurs. Nul besoin de resplendir sur le vélo, vous sentirez de toute façon mauvais ! Alors jouez le jeu à fond et choisissez du matériel qui vous fasse passer pour plus pauvre que vous ne l’êtes. Vous constaterez que le regard des gens sera complètement différent s’ils peuvent s’associer à votre mode de vie.

Sans surprise, le premier indispensable est un vélo. Reste à choisir quel style, quel type convient le mieux à chacun. Nous allons lister les avantages et les inconvénients de chaque type de vélo, vous ferez ensuite la sélection souhaitée selon ces critères.

Le vieux vélo de touring

Le genre de vélo qui se vend parfois pendant un vide-grenier. L’avantage de ce vélo est sa robustesse (s’il a été conservé en relativement bon état) et qu’il est qu’il n’attire pas l’œil. Et puis, même en cas de vol, vous ne le regretterez pas trop, notamment sur le plan financier.

L’inconvénient majeur est son poids, parfois démesuré en comparaison des vélos modernes. Beaucoup de voyageurs habitués préfèrent ce genre de vieux vélos pour leur apparence et leur facilité à s’en débarrasser si besoin. Certains achètent même leur vélo pour une bouchée de pain une fois arrivés dans le pays de départ.

L’autre avantage est qu’il est souvent en acier, et donc facilement soudable et réparable à l’autre bout du monde, contrairement aux cadres en aluminium.

Le vélo de touring neuf

On peut reprendre le même argument que pour le précédent concernant la robustesse.

Ces vélos sont faits pour ce type de voyage mais sont forcément plus chers. Avec les années, leur poids a été réduit en comparaison de leurs ancêtres et il y a géneralement moins de pièces à changer au départ. En revanche, à moins de le passer au papier de verre, il brillera de mille feux pendant les premiers mois.

Ceci dit, cela est valable pour n’importe quel vélo neuf.

Ils sont en général standardisés pour faciliter l’entretien à l’autre bout du monde et s’équipent très facilement.

voyage a velo à la frontière turque

Les accessoires indispensables pour un voyage à vélo :

Pinces multi-fonctions x2, outils

Une pince est essentielle pour réparer votre vélo, resserrer les câbles ou les couper.

Si la pince peut aussi avoir un bon couteau pour manger, une lime pour réparer, une scie, deux tournevis, cela devient l’objet indispensable. Leathermann est une marque reconnue pour ses pinces de qualité. D’autres marques font sans doute de bons outils également, mais prenez de la qualité dans tous les cas car ils seront en service quotidiennement.

pince multifonction leatherman pas cher chez decathlon
La pince multifonction Leatherman est au meilleur prix sur Decathlon.fr

Il faut aussi prévoir une pince multi-fonctions spécial vélo. Cela comprend généralement les clefs Allen (ou clefs six pans) les plus courantes pour les vélos un dérive-chaine (pour ouvrir ou fermer sa chaîne), un démonte pneu (en métal !) un tournevis cruciforme et un plat. Il est important d’avoir toutes les fonctions listées ci-dessus en deux outils maximums.

Il vous faudra aussi une clef démonte cassette ou démonte moyeu. Indispensable si un rayon casse côté cassette. On peut éventuellement démonter la cassette avec une pince étau si ce n’est pas trop serré.

Les pneus

Il existe de très nombreux modèles de pneus pour touring mais presque tout le monde utilise les mêmes : Schwalbe Marathon Plus®.

Ces pneus ont depuis longtemps prouvé leurs durabilités comparées à d’autres modèles et personne ne cherche donc vraiment à en tester d’autres. Ma première paire de pneu a fait plus de 14 000 kilomètres dont 5 000 tracté par une moto à 60 km/h.

Ma deuxième paire a roulé 20 000 kilomètres à l’arrière et plus de 30 000 à l’avant.

Ils annoncent que leurs pneus sont increvables mais ne rêvez pas, il faudra apprendre à changer les chambres à air. Comptez souvent 40€ minimum par pneu, si vous en trouvez.

pneu idéal pour vélo touring
Schwalbe Marathon Plus Tour, disponible chez Alltricks

Sinon vous trouverez des pneus de moins bonne qualité partout dans le monde qui feront tout de même quelques milliers de kilomètres pour quelques euros. Ça ne vaut pas le coup de transporter un pneu de rechange avant que l’actuel ne commence à montrer de sérieux signes de fatigue.

Les chambres à air

N’achetez pas les chambres à air avec gel. Oui, ça marche, sauf quand le trou est assez gros pour laisser le gel s’échapper. Alors le gel ne sèchera plus, idem pour la colle et la chambre à air est foutue. Et vous l’avez payée 25€ au lieu de 3€. Privilégiez les chambres à air épaisses – même si elles sont un peu plus lourdes – et dont la valve est recouverte à moitié de caoutchouc.

Dans le cas inverse, la base de la valve aura tendance à casser et vous ne pourrez pas la réparer. Pensez à prendre une chambre à air faite pour votre pompe. Le détail con.

Aucune marque ne fait vraiment la différence, les Schwalbe à 7€ ne tiennent pas mieux que les marques chinoises que l’on trouve tout autour du monde pour 2€. Il faudra évidemment une boite de rustines et de la colle à rustines. Achetez un outil démonte pneu en métal, certaines jantes sont un peu capricieuses.

Selon les conditions du pneu et la température, il peut s’avérer difficile de sortir la chambre à air et les outils en plastique arrivent à se briser. Un manche de fourchette fonctionne bien lorsqu’on a le coup de main.

La selle

Une selle, c’est comme une paire de chaussures : neuve, il faudra qu’elle se fasse un peu.

Vous allez passer 4 à 5 heures par jour en moyenne assis dessus, votre fessier vous remerciera d’avoir pris le temps de faire des comparaisons. Mais ne vous faites pas d’illusions : vous aurez de toute façon mal au postérieur, il n’y a rien à faire à ce niveau si ce n’est diminuer l’intensité de la douleur.

Pour cela il existe deux choix traditionnels possibles : la selle avec gel intégré ou la selle cuir (Brooks par exemple).

  • La selle cuir nécessite plus d’entretien, que ce soit au niveau du laçage/serrage ou du cuir et coûte également plus cher (environ 50€). Elle est plus dure au début mais petit à petit, le cuir prendra la forme des fesses et s’avèrera plus agréable quand votre peau se sera transformée en “cuir”.
  • Il existe de nombreuses selles avec gel et il est inutile d’en faire la liste, vous en trouverez dans tous les magasins de sport. Il existe des modèles hommes et femmes. Regarder la largeur de la selle en comparaison à votre physique.

Dans le doute, asseyez-vous dessus dans le magasin, ça vous donnera une idée. Au pire, vous en rachèterez une autre après quelques milliers de kilomètres.

Le guidon

Privilégiez les guidons inclinables et dont on peut régler la hauteur. Cela évite d’être complètement recourbé sur le vélo et de se casser le dos, surtout quand on est grand. Il est également parfois plus agréable de rouler avec des poignées de guidon verticales ou sur un guidon recourbé.

Les fourches de guidon verticales avec freins sont plus compliquées à mettre en place mais plus sures également.

Les freins

Comme les chambres à air, les patins de frein Schwalbe ont tendance à tenir un peu plus longtemps que les génériques mais ces derniers coûtent souvent 2€ les quatre et ça ne pèse pas bien lourd. Pas la peine de se casser la tête avec ça, vous en trouverez partout également.

Si votre vélo est équipé de freins à disques, c’est encore plus simple puisque vos plaquettes peuvent tenir plusieurs milliers de kilomètres. Ce système est de plus en plus répandu et si vous prenez un modèle et une marque répandue, vous ne devriez donc pas avoir trop de mal à en trouver.

Emportez des pastilles de rechange, c’est minuscule et léger. Elles tiennent même dans un portefeuille.

trek a vélo au bord de la rivière

Les pédales

Essayez de prendre des pédales larges qui grippent un peu à votre semelle, et fuyez comme la peste les systèmes de clips et tout ce qui attache plus ou moins votre pied à la pédale. Nous avons croisé la route d’une Française qui nous a confié avoir failli passer sous un camion en perdant l’équilibre, son pied ne pouvant se détacher assez rapidement. On ne la reprendra pas.

Beaucoup sont déjà tombés : conduire un vélo nu ou avec 30 kilos de bagages n’est pas la même chose.

Les suspensions

Ce n’est pas du all-mountain, mais vous aurez sûrement l’occasion de passer dans des chemins de terre.Certains pays comme la Papouasie-Nouvelle-Guinée ne vous laisse même pas le choix de la route.

Avoir une suspension à votre fourche amortira les chocs du guidon mais n’amortira aucun choc pour le vélo et les sacoches. Avoir une fourche ajoute également du poids au vélo. En principe, on ne choisit pas vraiment d’avoir une fourche ou non, cela dépend surtout du choix du vélo de base.

Vous pouvez évidemment l’enlever ou la rajouter si ça vous semble indispensable. Idéalement, choisissez une fourche à suspension blocable.

La roue et les rayons

Prenez un vélo avec des roues de 26 pouces car c’est le format le plus courant autour du monde. Nous avons rencontré un cycliste suisse avec des 28 pouces qui n’arrivait plus à trouver de chambres à air en Asie du Sud-Est fin 2011.

Prévoyez deux ou trois rayons de rechange au cas où (de même dimension évidemment) mais vous n’aurez jamais trop de mal à en trouver. Les vieux vélos 26” pullulent partout dans le monde. Il faut également une clef à rayons pour les visser et dans le même temps régler les roues voilées.

Sacoches, porte-bagages, ou remorque

Tout dépend du poids que vous comptez transporter avec vous.

Pour les gros poids ou les gros volumes, une remorque est recommandée. Il en existe des mono-roue, deux roues, trois roues, etc. Les sacoches, qui devront être étanches, peuvent généralement transporter de 5 à 10kg chacune. Ne pas négliger la qualité des sacoches et leur attache sécurité pour éviter qu’elles ne tombent et ne vous déséquilibrent quand vous passez dans un nid de poule.

Si on opte pour des sacoches avant, il faut prendre un système qui soit relié au-dessus de la roue ou les sacoches auront tendance à s’écarter et à affaiblir la structure. Pour se décider parmi les marques et les nombreux modèles, le mieux est de regarder les comparatifs récents disponibles sur internet.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor regroupe de nombreux aventuriers qui ont participé au site depuis sa création il y a plus de 10 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.