Polaire ou softshell ?

Polaire ou softshell? L’une sera moins polyvalente. L’autre sera plus respirante. Bref, la polaire et la softshell ne s’utilisent pas dans les mêmes situation. Mais il vous faudra choisir en fonction de la pratique de votre activité car le vêtement parfait utile en toute situation n’existe malheureusement pas. Allez, venez, on vous guide pour faire le bon choix entre une bonne polaire bien moelleuse et un softshell bien douillette.

faire le choix entre une softshell et une polaire

La polaire

En matière synthétique, la polaire se décline en différents grammages, qui correspondent à son poids, à son épaisseur et donc à la chaleur qu’elle prodigue. Plus la polaire sera chaude et moins elle sera respirante. C’est comme dans le couple, tout est toujours histoire de compromis.
Grammage, stretch, capuche, zip ou non, vous trouverez toutes nos infos pour bien choisir votre polaire dans notre article : Comment choisir sa polaire

La softshell

A l’intérieur, c’est une polaire. A l’extérieur, c’est un tissu aux propriétés coupe-vent et déperlantes (pour la pluie). Une “polaire améliorée”, vous vous dites que c’est forcément mieux? Pas si vite!
En attendant, on vous dit tout pour faire le bon choix de softshell : Comment choisir sa veste softshell

Alors polaire ou softshell ?

La polaire

Elle est toute mimi tout simple, et donc plus légère que la softshell! Si vous n’avez pas beaucoup de place, sachez que son encombrement est plus faible que la Softshell. Elle est plus polyvalente car peut être portée en couche intermédiaire sous une veste imperméable et couple vent ou en couche extérieure sans pluie et sans vent. Elle respirera mieux que la softshell.
En résumé, côté poids, polyvalence et respirabilité, victoire à la polaire! Mais vous verrez ses limites lorsque le vent ou la pluie viendront vous taquiner.

La softshell

Si elle se la pète un peu avec son nom à l’américaine, c’est qu’elle est plus élaborée. La softshell apporte en effet (presque) autant de chaleur qu’une polaire, la protection contre le vent et les petites intempéries en plus. Incontournable si vous sortez sous une petite pluie sans troisième couche. En revanche, elle prendra plus de place dans votre sac et respirera un peu moins…

Grâce à son tissu déperlant et coupe-vent, la softshell remporte le match de la protection contre les intempéries! Elle met également la polaire KO si vous n’avez pas de troisième couche. Bref si vous l’emmenez, c’est pour l’utiliser!

Conclusion

Polaire ou softshell, mon cœur balance? On ne vous le dira jamais assez, tout est une question d’utilisation. A la polaire le port en sous-couche ou bien dernière couche pour les sorties par temps sec et sans vent. A la softshell les sorties par temps plus instable, la protection contre le vent et les petites pluies. A vous de choisir!

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *