Topo rando Pyrénées : Pont d’Espagne – Oulettes de Gaube – Petit Vignemale – Refuge d’Estom

Retrouvez le topo de la randonnée : Pont d’Espagne, Oulettes de Gaube, Petit Vignemale sur ZeOutdoor

Initialement, nous étions partis pour l’ascension du Vignemale, mais le temps et les circonstances en ont décidés autrement. Au final, on a quand même profité de la belle montagne pyrénéenne pendant 3 jours (12, 13 et 14 juillet) et gravit le Petit Vignemale (3.022m)

Jour 1 : Pont d’Espagne – Refuge des Oulettes de Gaube
Après les manoeuvres de voiture (on laisse une voiture a la Fruitière), on part du parking du Pont d’Espagne sous une fine pluie, pas demotivé pour autant et bien prêt à savourer la montagne. On arrive au lac de Gaube dans une vraie purée de pois. On voit à peine le lac, c’est dire. On termine la traversée du lac (par la berges s’entend) et là, bonne nouvelle, ça se degage, et … mauvaise nouvelle, la pluie redouble.

Impossible de faire une pause déjeuner sympa, mais par bonheur, on trouve une cabane un peu au dessus du lac. C’est petit, sombre, mais sec!
La pluie va nous accompagner jusqu’au refuge des Oulettes de Gaube. A l’origine, nous devions monter jusqu’au refuge de Baycelance, mais avec la pluie et l’etat de fatigue de certains d’entre nous, on opte pour rester au refuge des Oulettes.

Et là, coup de chapeau au gardien du refuge, qui, alors que le refuge etait initialement complet, nous a quand même gardés (on a finalement dormi dans de bons lits !)

Jour 2 : Refuge des Oulettes de Gaube – Refuge d’Estom en passant par la Hourquette d’Ossoue et le Petit Vignemale
Pas beaucoup mieux au niveau du temps ce matin, mais on y croit et on monte. Arrivés à la jonction entre le col d’Araillé et la Hourquette d’Ossoue, on decide de pousser vers la Ourquette, et pour 4 d’entre nous jusqu’au sommet du Petit Vignemale. Et on n’a pas été deçu ! Plus on s’élevait, plus on devinait que le plafond était tout près.


Jusqu’a la Hourquette, on a trouvé de gros névés. On est passé au dessus du brouillard à 2.800m et on a profité du beau ciel bleu et de la mer de nuage. Toute la montée jusqu’au sommet, il y avait entre 20cm et 1m de fraîche, de quoi donner bien envie de redescendre en ski!

Puis redescente et remontée vers le col d’Araillé. A nouveau, on se retrouve dans le brouillard. Du coup, la descente vers la vallée du Lutour nous semble d’autant plus longue et encore plus longue que l’une d’entre nous se fait une entorse au genou !
Petit-Vignemale
Heureusement des douches chaudes et le sourire de la gardienne du refuge nous attendent en bas !

Jour 3 : Refuge d’Estom – La Fruitiere
“Comme de par hasard”, le soleil est complement de retour. La descente jusqu’a la Fruitière est relativement courte, très agréable avec la rivière près du chemin dans le fond de la vallée.


Conclusion :
Une boucle superbe : de vues sur les glaciers d’Ossoue et du Vignemale impressionantes, la plongée vers le lac d’Estom, magnifique !
Quand on part en groupe, toujours se caler sur ceux qui vont le moins vite, et changer ses plans pour ne pas arriver dans des situations galère. (on a été bien content de ne pas pousser jusqu’au second refuge le premier soir, cela aurait été une erreur et aurait pu causer des accidents)
C’est un vrai plaisir de faire découvrir la montagne a des gens qui ne la connaissent pas encore…

A suivre, tentative du Mont Blanc dans une semaine…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Céline Lacombe

Céline Lacombe

Amoureuse des montagnes et des voyages, Céline est heureuse dans sa tribu familiale avec ses mini baroudeurs et son homme. Elle est la créatrice des Petits Baroudeurs, une boutique outdoor spécialisée pour les enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *