Topo trekking au Népal : la vallée du Langtang

Activité : Trekking

Meilleure période : printemps et automne (nous, nous y sommes allés en janvier et c’était tout aussi beau, et pas du tout fréquenté en prime!)

Accès : Le parc du Langtang se situe au nord de Katmandou et on accède au départ du trek en bus par Dhunche
Difficulté : moyenne
 
 

En bref
C’est un trek magnifique et peu fréquenté qui permet d’aller à la rencontre des gens qui constituent la vraie beauté de cette région. Les paysages sont varies puisqu’on passe de 1800m à 4000m et les villages traversés, pour la plupart tibétains, sont magnifiques.
 
Le Trek type de la vallée du Langtang (Népal):
J01 : KTM-DHUNCHE (transport par la route . 7h)
J02 : DHUNCHE-SYABRU(1800-2100m) 5h
J03 : SYABRU-LAMA HOTEL(2100-2400m) 5h
J04 : LAMA HOTEL-LANGTANG VILLAGE(2400-3500m) . Le plus gros village Tamang de la région . Paturages de yaks .
J05 : LANGTANG VILLAGE-KYANJI GOMPA(3500-3850m) . Dernier village de la haute vallée . Fromagerie .
J06 : KYANJI GOMPA : Exploration . Ascension de la moraine nord
(4400m) , du Tsergo Ri (5000m) .
J07 : KYANJI GOMPA-GORATABELA(3850-2800m)
J08 : GORATABELA-SYABRU
J09 : SYABRU-SING GOMPA (3200m) . Monastere, Gompa et fromagerie
J10 : SING GOMPA-GOSAINKUND (4380m) . Superbes lacs d’altitude
J11 : GOSAINKUND-GHOPTE(3400m)
J12 : GHOPTE-KUTUMSANG . Beaux villages typiques de l’ethnie sherpa .
J13 : KUTUMSANG-CHISAPANI
J14 : CHISAPANI-SUNDARIJAL, puis route jusque Kathmandu ( 1 h00)
 

Notre trek à nous
 

Tout a commence par un trajet interminable en bus local (avec les poules). Et quand on dit interminable… Neuf heures de trajet dans des sieges tout serres, pour faire tout juste 110km. (on aurait presque plus vite fait a pied!) En fait, uniquement la moitie de la route est goudronnee et le reste, c’est une piste en corniche avec le precipice 1000m au dessous (sans croire en Dieu, j’ai prie pendant 4 heure au retour pour ne pas tomber dedans…). C’est qu’il faut se la gagner sa montagne ici !!!
Mais c’est vrai que c’est un vrai régal, et que les montagnes ici au Népal sont extraordinaires… Nous sommes montés pendant trois jours pour arriver a 4000 metres en traversant plusieurs villages dont celui qui porte le nom du trek, Langtang. En haut, nous étions au pied des sommets enneiges a 7000m: trop trop beau. Et c’est vrai que ca nous a taquiné… la prochaine fois, on essaie de grimper!
 

Mais le trek, ca a été aussi l’occasion pour nous de decouvrir les familles tibetaines dans les lodges, toujours plus accueillantes et chaleureuses les unes que les autres. Vraiment, on a rencontre des gens charmants.
Bon, on est aussi passe pros des jeux de cartes nepalais, en faisant des parties de folies avec notre guide Tika et notre proteur Ramesh. On a vraiment bien rigolé au coin du poele.
Je vous passe les details, mais on a aussi goûté aux joies du mal au ventre, diarhée et tout le bazard, mais sans cela, ca aurait eu moins de charme. 😉
 
 
Bref, trekker dans l’Himalaya, c’est marcher sur le toit du monde, un rêve qui se realise et l’envie de revenir!
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Céline Lacombe

Céline Lacombe

Amoureuse des montagnes et des voyages, Céline est heureuse dans sa tribu familiale avec ses mini baroudeurs et son homme. Elle est la créatrice des Petits Baroudeurs, une boutique outdoor spécialisée pour les enfants.

2 réflexions sur “Topo trekking au Népal : la vallée du Langtang”

  1. Je reviens tout juste d’un trek autour des Annapurnas avec Celtic et… également partagé de nombreuses parties de ce jeu de cartes népalais avec Ramesh et ses compères.
    La french team a fini 4 fois champion du monde consécutivement contre le Népal, l’honneur est sauf :o)

  2. J’ai passe pres de deux mois a trekker au Nepal (Annapurna et Langtang): c’est un pays fantastique! Je tiens juste a preciser que la plupart des randonnees ne necessitent pas d’agences et peuvent etre entrepris en solo. En effet, le sentier est jalonne de villages ou de tres accueillants nepalais se feront une joie de vous heberger et de vous nourrir moyenant quelques dizaines de roupies. D’ailleurs ne soyez pas etonne de vous faire doubler par des fermiers ou des petites etudiantes qui sont sur le sentier de l’ecole.
    Le fait de dormir chez l’habitant allege grandement le sac a dos puisque pas besoin de porter de nourriture ni de tente.
    Il existe neanmoins des risques lies a l’altitude et evidemment la tourista locale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *