Raquettes en Savoie : 5 randos à découvrir

La Savoie, paradis de la rando raquette ? C’est probable, et on vous le prouve avec 5 itinéraires superbes à parcourir.

Le saviez-vous? Le département de la Savoie possède 90% de son territoire en zone de montagne, en faisant le territoire de France le plus montagneux après les Hautes-Alpes!

Inutile de préciser que l’hiver les chutes de neiges sont abondantes et que la région devient un gigantesque terrain de jeu. Une destination idéale pour la pratique du ski et du snowboard mais aussi, bien évidemment, pour randonner en raquettes à neige.

Ainsi, si vous avez la chance de vivre dans la région ou bien même si vous n’êtes que de passage, de superbes randonnées en raquettes n’attendent que vous. Dans l’article d’aujourd’hui nous vous faisons découvrir 5 itinéraires incontournables de randonnée hivernale en Savoie.

raquettes en Savoie, idéal pour la randonnée en hiver

Itinéraires de rando raquettes en Savoie

La poudreuse vous attend !

Le sommet de Praz-Vechin

  • Distance : 8 km
  • Dénivelé : 560 mètres positifs
  • Durée : 4h30
  • Difficulté : Facile – Moyenne

Située dans le massif des Aravis, cette magnifique randonnée se fait au départ d’Albertville, aux milieux des chalets, dans une ambiance typiquement Savoyarde.

On commence la promenade au pied du Charvin qui culmine à 2409 m d’altitude. Plus on avance, plus on monte et la vue se fait de plus en plus dégagée. Mais c’est à mi-chemin, entre la ferme de Bellieuvre et le pied du Praz-Vechin que l’on en prend vraiment plein la vue.

Ce qui s’offre à vous, c’est un panorama sur Megève, les aiguilles de Chamonix ainsi que les Aiguilles Rouges, mais aussi la chaîne des Aravis et le Val d’Arly.

Enfin, sachez qu’au sommet du Praz-Vechin vous attendent également un superbe belvédère ainsi qu’une table d’orientation.

Le Chard du Beurre

  • Distance : 9 km
  • Dénivelé : 450 mètres positifs
  • Durée : 4 h
  • Difficulté : Facile

Cette promenade vous emmène au plus près du toit de l’Europe, le massif du Mont-Blanc mais aussi la chaîne des Aravis. S’il n’est évidemment pas question de gravir l’un de ces sommets, le Chard du Beurre vous offrira néanmoins un belvédère époustouflant.

Le départ se fait depuis la station de sports d’hiver des Saisies. Il existe en réalité plusieurs options de départs situées respectivement à 1400 et 1650m d’altitude. Le choix se fera selon vos goûts, le niveau d’enneigement mais aussi l’activité des remontées mécaniques.

D’ailleurs, petit conseil à ce sujet, nous vous suggérons de faire la randonnée en début ou en fin de saison. Lorsque le domaine skiable est soit à l’arrêt soit au ralenti. C’est beaucoup plus sympa.

couple en raquettes à neige

La montagne de Sulens

  • Distance : 12 km
  • Dénivelé : 550 mètres positifs
  • Durée : 4 h
  • Difficulté : Facile – Moyenne

Située à mi-chemin entre la chaîne des Aravis et le massif des Bornes, la montagne de Sulens culmine à 1839 m d’altitude. Celle-ci propose depuis son sommet un panorama exceptionnel.

Le départ se fait soit par le village de Manigod soit par celui des Clefs. Plus exactement depuis le parking de l’auberge de Plan Bois.

L’environnement typique de la haute montagne peut sembler impressionnant aux premiers abords mais il n’est pas annonciateur d’une difficulté particulière. La montée est très douce et accessible à tous les niveaux.

Une fois le belvédère atteint (environ 2h) vous pourrez apercevoir la majesté du Mont-Blanc mais aussi le massif des Aravis ou celui de la tournette. Dernière chose, l’auberge de Plan Bois au départ comme à l’arrivée sera l’occasion de manger une bonne raclette, une tartiflette ou un dessert fait maison bien mérité dans un cadre enchanteur.

Le Mont Clocher

  • Distance : 12 km
  • Dénivelé : 680 mètres positifs
  • Durée : 5 h
  • Difficulté : Moyenne

Le départ se fait depuis la station de ski des Saisies. Ceci implique de se montrer vigilant durant les premier kilomètres vis-à-vis des skieurs arrivant d’en face.

Tout au long de la montée l’inévitable Mont-Blanc est toujours à portée de photo, mais en montant un peu plus haut on en prend sérieusement plein les yeux.

Au cours de la montée les paysages sont somptueux et agrémentés de quelques chalets typiques de la région. En arrivant au sommet, c’est un panorama à 360 degrés qui vous attend. Il est possible d’apercevoir le Beaufortain, les massifs des Bornes et des Aravis, la pointe d’Anterne, le Buet ainsi que les aiguilles Rouges. Mais l’arête finale sur le Mont Clocher et son sommet agrémenté d’une croix méritent également le détour.

une ascension en raquettes difiicile

Le petit Mont Blanc

  • Distance : 20 km
  • Dénivelé : 900 mètres positifs
  • Durée : 10 h
  • Difficulté : Moyenne – Difficile

Tout d’abord pour éviter toute confusion, il convient de préciser qu’il ne s’agit pas de l’ascension du « vrai » Mont Blanc mais d’une randonnée plus modeste. En revanche, elle vaut tout de même largement le détour.

Le départ de la promenade se fait depuis la célèbre station de Courchevel. Dans un premier temps, vous traverserez une jolie forêt saisie par le froid en cette saison. Vous arriverez ensuite dans une zone plus dégagée et surtout loin de tout, en particulier des skieurs.

Enfin, lors du dernier tiers de la randonnée, vous arriverez sur le plateau de la Grande-Val où la quietude est absolue, au pied du Petit Mont Blanc. La promenade vous aura déjà offert à ce stade une sensation de bout du monde géniale, mais il reste techniquement possible de poursuivre l’ascension pour un superbe panorama.

Néanmoins, si le belvédère en amont vaut largement le détour, nous vous le déconseillons. Le risque d’avalanche est particulièrement important à cet endroit et à moins d’être totalement sûr de votre coup, il est plus sage de rebrousser chemin. L’autre option pourrait être de partir avec un guide connaissant le terrain et le niveau de risque sur le bout des doigts.

C’est à vous

Cet article touche à sa fin : nous espérons qu’il vous a plu mais surtout qu’il vous aura permis de trouver des randonnées à votre goût.

L’hiver arrive, l’occasion de chausser vos raquettes à neige et de découvrir cette formidable région de la Savoie.

Enfin, pour conclure, quelle que soit la balade choisie, prudence avant tout, évitez de partir seul, et de préférence muni d’un GPS et d’un téléphone. Kit avalanche fortement conseillé également.

N’hésitez pas à poser vos questions dans la partie commentaires.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Florian Demandols

Florian Demandols

Florian Demandols est un journaliste et rédacteur français, originaire de Marseille. Passionné de voyage, de sport, de nature, et d’histoire, il sillonne le monde afin de nourrir son insatiable curiosité. Florian est notre spécialiste VTT!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.