Alta Via delle Dolomiti n.2 : la Route des Légendes

Entre Brixen am Eisack (ou Bressanone en italien) dans le Trentin et Feltre en Vénétie, l’Alta Via n. 2 chemine entre 2000 et 3000m d’altitude à travers les Dolomites italiennes dans un décor de pics effilés, de hauts plateaux et de glaciers.

Itinéraire

Mario Brovelli fut le premier, dans un article paru en septembre 1966, à suggérer l’idée d’une haute route de randonnée sillonnant à travers le massif des Dolomites entre les villes de Brixen et de Feltre, toutes deux représentatives de la culture nord-italienne : la première étant le lieu de rencontre entre les civilisations germanique et latine il y a de cela un millénaire, et la seconde devenant avec les siècles la capitale historique et culturelle de la Vénétie.
Le sentier connut avec les années un succès croissant tant en Italie qu’en Allemagne ou en France ; succès favorisé par la publication en 1969 d’un guide traduit en quatre langues. En juillet 1969, alors qu’un Américain posait ses boots sur le sol lunaire, les Italiens Ivano Tisot et Luis Pillon étaient les premiers à relier Brixen et Feltre via la Alta Via n. 2.

Surnommé la Route des Légendes, l’itinéraire traverse une région baignée au fil des siècles des mythes et légendes de la culture païenne et chrétienne ; créatures des montagnes vêtues de feuilles, bons géants, fées et sorcières en maraude, satyres aux pieds fourchus ou encore nymphes délicieusement perfides… Il appartient bien sûr à chacun de croire, ou de ne pas croire, en ces mythes et légendes ; sachez seulement que ces montagnes isolées sont depuis la nuit des temps terres de mystères et domaines des dieux… Ne quittez pas les chemins balisés, frappez dans vos mains et gardez le sourire – tout se passera bien !

L’Alta Via n. 2, étape par étape :

Brixen – Refuge de Plose (27km / 6h30)
Afin d’éviter 25 kilomètres le long d’une route goudronnée, vous pouvez vous rendre à Saint Andra, au sud-est de Brixen et prendre de là un téléphérique qui vous dépose au sommet du Valcroce (ou Kreutztal, alt. 2060m). Suivez ensuite le sentier « No. 17 » pour arriver au Refuge de Plose (alt. 2246m).

Refuge de Plose – Refuge de Schlüter (15km / 5h)
En quittant le refuge, suivez le sentier « No. 3-4-6-7 » vers l’est jusqu’à atteindre une crête ; suivez ensuite le chemin « No. 4 » qui franchit une piste de ski et rejoint le col Lüsner Scharte (alt. 2371m). Après une brève descente, vous arrivez à un croisement : poursuivez sur le sentier « No. 4 » à travers un alpage et une forêt de résineux et atteignez une route. Longez la route vers l’est sur un kilomètre et prenez à droite à la hauteur du chalet Enzian, toujours sur le « No. 4 ». Après une section assez raide en forêt, vous franchissez le col Peitlerscharte (alt. 2357m) puis le col Kreuzkofeljoch (alt. 2340m), avant de redescendre vers le Refuge Schlüter (alt. 2297m).

Refuge de Schlüter – Refuge de Púez (15km / 6h)
Suivez le sentier « No. 3 » en sortant du refuge ; celui-ci pique vers le sud-ouest au cœur du parc naturel de Púez-Geisler – une réserve florale – pour aller rejoindre le Kreuzjoch (alt. 2293m). C’est ici que s’effectue le passage du massif du Peitler au massif du Geisler. Neige et glace peuvent encore gêner la progression en début de saison. Descendez ensuite sur le versant sud jusqu’à rencontrer une intersection : laissez ici le sentier « No. 3 » pour poursuivre vers le sud et prendre ensuite vers l’est le sentier « No. 2 » qui mène en lacets vers le col Siellescharte (alt. 2505m). Après le col et un passage à travers une prairie d’altitude, le sentier devient de plus en plus mince et se borde de mains-courantes. Vous atteignez alors l’alpage de Púezalpe puis le Refuge de Púez (alt. 2475m).

Refuge de Púez – Refuge Franco Cavazza (10km / 5h)
Empruntez le sentier « No. 2-4-15 » qui progresse en terrain plat vers le sud-est en direction du plateau de Púez au relief lunaire si particulier. Au loin, vous apercevez l’impressionnante face nord du Civetta. Lorsque le « No. 15 » descend vers l’est, prenez le « No. 2 » vers le sud en direction du col Ciampëischarte (alt. 2366m). Une fois passé le col, poursuivez vers le lac Crespeina puis grimpez vers le col du même nom (alt. 2528m). Descendez le raidillon de l’autre côté du col pour remonter presque aussitôt vers le Cirjoch (ou « Dantes les Pizes », alt. 2469m) et retrouver un chemin relativement facile qui mène au col Grödner (alt. 2121m). Suivez à partir de là le sentier « No. 666 » vers le sud-est, enfilez une série de lacets au creux d’une étroite vallée et lorsque s’élargit la vallée, vous prenez pied sur une large terrasse rocheuse. Une courte descente entre les arbres et vous arrivez sur la Cima Pisciadù, emplacement du Refuge Franco Cavazza (alt. 2585m).

Refuge Franco Cavazza – Refuge Castiglioni (19km / 7h)
Etape longue, mais panoramique et spectaculaire. Poursuivez sur le sentier « No. 666 » en direction du sud, sur la rive est d’un lac puis sur le flanc ouest de la Cima Pisciadù. Au-dessus du Val de Tita, le sentier progresse ensuite le long de mains-courantes, avant de continuer vers le désertique plateau de la Sella. Prenez garde en cas de brouillard à ne pas vous égarer ; le sentier traverse le plateau en direction du sud avant de descendre sur le col Zwischenkofelscharte (alt. 2861m). C’est ici que se termine le sentier « No. 666 » : prenez alors le « No. 647 » qui serpente vers le sommet du Zwischenkofel (alt. 2907m). Superbe panorama depuis le sommet. Descendez ensuite vers le Refuge Bamberger (ou Boè, alt. 2871m). Depuis là, prenez le chemin « No. 627 » qui mène au Refuge Forcella Pordoi (alt. 2829m). Poursuivez puis au col Pordoij Joch (alt. 2239m). Empruntez depuis là le sentier « No. 601 » ; passez une chapelle, le Refuge Baita Federòla (alt. 2370m) puis marchez le long du Vièl dal Pan (ou Bindelweg), un large chemin. Ce même sentier « No. 601 » finit par déboucher sur le lac Fedaia et son barrage puis sur le Refuge Marmolada (ou Castiglioni, alt. 2044m).

Refuge Castiglioni – col di San Pellegrino (25km / 7h)
Passez tout d’abord le barrage et continuez le long de la rive sud du lac pour atteindre le col di Fedàia (alt. 2056m). Au niveau du col commence une section de 9 kilomètres le long d’une route goudronnée : vous pouvez soit marcher le long de cette route en en profiter pour vous ravitailler dans les villes/villages en chemin ou faire du stop jusqu’à Malga Ciapela (alt. 1435m). Depuis là, suivez le sentier « No. 610 » vers l’ouest, passez un camping et montez vers Malga Ombretta. Prenez ensuite le chemin « No. 689 » avant de prendre à droite le « No. 694 » vers le sud-ouest en direction de Forca Rossa (alt. 2490m), située entre Pizzo Le Crene et le col Becher. Passé le col, poursuivez sur le sentier « No. 694 » puis birfurquez sur le « No. 670 » vers Valfredda. Après plusieurs prés, vous atteignez une petite vallée semée de nombreuses granges ; c’est ici que se trouve le Refuge Furciàde (alt. 1892m). Depuis la vallée, une route mène jusqu’au col di San Pellegrino (alt. 1907m).

Col di San Pellegrino – Refuge Volpi (14km / 7h)
A partir du col, empruntez le sentier « No. 658 » qui part en face des télésièges de Cima Uomo et traversez un pré sous le téléphérique du col Margherita pour arriver ensuite à la prairie d’altitude de Zingari Alti. Poursuivez vers le sud et appréciez le panorama sur le Civetta, le Pelmo et le Tofane ainsi que sur le massif Pale di San Martino. Vous arrivez au col Forcella Pradazzo (alt. 2200m) avant de descendre, toujours sur le « No. 658 », vers le Refuge Malga Pradazzo puis le col Valles (alt. 2031m). Là, prenez le chemin « No. 751 » et progressez sur les flancs du Cima Venegia (alt. 2217m) jusqu’au col Forcella Venegia (alt. 2217m). Passez un lac – véritable villégiature pour marmottes en famille ! – et pointez ensuite vos chaussures vers le col di Venegiota (alt. 2303m) et le col dei Fochèt from Focobòn (alt. 2291m). Toujours le long du « No. 751 », vous arrivez au Refuge Volpi (ou Mulàz, alt. 2571m).

Refuge Volpi – Refuge Pedrotti (8km / 5h)
Etape très aérienne, équipée de mains-courantes – il est conseillé d’avoir avec soi un brin de corde afin de s’auto-assurer au cas où des neiges tardives viendraient à couvrir le sentier. En début de saison, crampons et piolet peuvent également s’avérer utiles. A partir du refuge donc, lancez-vous vers l’ouest et montez à travers un éboulis. Prenez ensuite à gauche près d’une intersection le sentier « No. 703 » en direction du col Forcella Margherita (alt. 2655m). Gardez le cap au sud et après un pierrier, prenez pied à l’aide d’une main-courante sur le col delle Faràngole (alt. 2932m) – point culminant de cette Alta Via delle Dolomiti n.2 ! Une seconde volée de mains-courante vous aide à descendre de l’autre côté du col ; poursuivez vers le col de Burèla le long du fameux sentier Faràngole. Poursuivez ensuite vers le sud le long de passages aériens sécurisés par des mains-courantes et des échelons ; via le Val delle Galline, atteignez le plateau Pian die Cantoni. Le chemin, désormais plat, mène au Rosetta (alt. 2581m) et au Refuge Pedrotti.

Refuge Pedrotti – Refuge Treviso (14km / 7h)
Empruntez le sentier « No. 702 » en direction du col di Val di Roda (alt. 2580m). Après toute une série de lacets et le col de le Fede, abandonnez le « No. 702 » pour le « No. 715 » qui grimpe au col di Ball (2433m) au moyen de mains-courantes. Descendez sur l’autre versant face à un panorama sur le Canali et le Sass Maòr et atteignez le Refuge Pradidali (alt. 2278m). Optez alors pour le chemin « No. 709 » vers un lac au nord-est. Passez le lac et bifurquez à droite au croisement ; laissez là le « No. 709 » et prenez le « No. 711 ». Ce sentier est assez raide et sur un sol caillouteux glissant. Franchissez le col delle Lede (alt. 2695m) et descendez le long d’un éboulis encaissé. Continuez jusqu’au bivouac Carlo Minazio (alt. 2250m). Toujours le long du sentier « No. 711 », descendez la vallée vers l’est entre pierriers et pins ; prenez à gauche vers l’est à l’intersection (alt. 1600m), le chemin est plus aisé et plus court. Quelques lacets conduisent alors de l’autre côté du ruisseau Canali (alt. 1500m) puis vers le Refuge Treviso (alt. 1631m).

Refuge Treviso – col Ceréda (10km / 4h30)
Suivez tout d’abord le sentier « No. 718 » qui serpente entre les buissons et les pins vers le sud vers la vallée dell’ Oltro. Le sentier s’incline peu à peu et grimpe en pente raide jusqu’au col Forcella d’Oltro (alt. 2094m). Descendez vers l’est sur environ 250 mètres – restez sur la gauche et poursuivez vers le sud-ouest. Traversez les pentes abruptes de la Cima d’Oltro, du Rocchette et de la Cima Feltraio puis piquez vers le sud-est en contrebas du col Regàde et grimpez en lacets sur les flancs du Bastie. Vous débouchez sur un large chemin – suivez-le en direction du sud-est pour atteindre le col Ceréda (alt. 1350m) et le refuge du même nom.

Col Ceréda – Bivouac Walter Bodo et Refuge Bruno Boz (14km / 6h30)
Depuis le col précédemment cité, longez la route principale « No. 347 » sur près d’un kilomètre jusqu’au village de Padreterno (alt. 1302m) d’où part une petite route en direction du hameau de Matiùz (alt. 1201m). Au niveau du terrain de camping, pointez en direction du sud-est et des chalets d’alpage. Après avoir croisé un chemin carrossable, poursuivez vers le sud le long d’un ravin puis rejoignez le sentier dell’Intaiàda vers l’est. Sur un étroit sentier, vous passez au pied d’abruptes falaises puis franchissez un col. Grimpez ensuite le long d’un ravin équipé de mains-courantes et de chaînes pour atteindre le col Del Comedòn (alt. 2067m). Poursuivez vers l’ouest et traversez le pastoral plateau de Piano della Regina pour rejoindre le bivouac Feltre « Walter Bodo » (alt. 1930m) – un abri non gardé. Poursuivez alors sur le sentier « No. 801 » vers le sud et passez une ribambelle de lacs avant d’atteindre le col dei Béchi (alt. 1960m). Prenez là le sentier Troi dei Caserìn vers les falaises Sass de Mura à l’ouest. En balcons escarpés, le sentier bifurque aux alentours de 1830m d’altitude vers une prairie à chamois et le village de Caserìn. Passez le col de Mura (alt. 1867m) et poursuivez la montée au-dessus de la vallée de Neva. Le Refuge Bruno Boz (alt. 1718m) se trouve alors au sud-ouest.

Refuge Bruno Boz – Refuge Dal Piaz (15km / 7h)
Une des étapes la plus longue de la Route, aussi spectaculaire qu’elle est sauvage et inhospitalière. Commencez en suivant le sentier « No. 801 » vers le sud en direction du col Finestra (alt. 1766m). Passez l’intersection juste après le col puis montez le long d’une crête vers Sasso di Scàrnia ; la vue se dégage sur le Pale di San Martino. Après un enchainement de mains-courantes, de ravins et quelques passages en sous-bois, toujours sur le « No. 801 », vous tombez sur un large chemin. A partir de ce chemin, vous pouvez faire l’aller-retour (comptez une heure) vers la grotte glaciaire di Ramèzza. Le chemin entre ici dans la Réserve Naturelle Piazza del Diavolo ; restez sur les sentiers balisés. Passez l’Alpe Ramezza puis un sentier creusé dans le roc pour arriver à la Piazza Del Diavolo (la Place du Diable !) : un plateau recouvert de rochers et de pierres aux formes biscornues ; comme si un tremblement de terre venait de détruire une ville bâtie de pierre… Continuez vers l’alpage de la Busa di Piètena et, via un sentier jonché de fossiles, franchissez le col Piètena et montez vers la Busa delle Vette. Passez le dernier col de cette Haute Route, le col Vette Grande (alt. 1994m) et vous arrivez au Refuge Dal Piaz (alt. 1993m).

Refuge Dal Piaz – Croce d’Aune – Feltre (19km / 6h)
A partir du refuge, empruntez le sentier « No. 801 » qui descend vers le sud à travers la forêt. Quittez la Réserve Naturelle au niveau du col dei Cavài (ou Pferdehügel, alt. 1472m) et poursuivez en direction du col di Croce d’Aune (alt. 1015m). C’est à ce col que se termine l’Alta Via n. 2 ; vous pouvez rejoindre Pedavena (9km) et Feltre (13km) en bus ou à pied en longeant la route goudronnée 473.

NB.
Outre l’altitude relativement élevée, une des difficultés principales de l’itinéraire est le manque d’eau, particulièrement sur ses portions centrales et sud et pendant le pic de la saison estivale. Prêtez également une attention accrue à la météo ; la région des Dolomites est réputée pour ses brusques sautes de climat. Consultez les prévisions quotidiennement et emportez un équipement adéquat contre vent, froid et pluie.
Selon la période à laquelle vous vous mettez en marche, piolet, crampons et corde peuvent s’avérer utiles pour aider au franchissement de champs de neige et plaques de glace. Partir à la mi-juin signifie moins de monde dans les refuges mais un risque accru de rencontrer de la neige sur le sentier. Juillet ou août vous mettent à l’abri de la neige mais sont également les mois de forte fréquentation. Il peut alors être intéressant de viser début septembre.

INFOS:
Itinéraire et variantes, guide étape par étape et contacts utiles sont disponibles sur le site (en anglais) consacré aux grands chemins de randonnée des Dolomites :

http://www.dolomiti-altevie.it/en/Default.aspx?tabid=210

Accès

Le départ classique de l’Alta Via 2 se fait à partir de Brixen (Bressanone, en italien). Partir directement du Refuge de Plose permet d’éviter une étape sans grand intérêt. Autre alternative : se mettre en route à partir de la gare de téléphérique de Saint Andra, à quelques kilomètres au sud-est de Brixen, et commencer à marcher une fois au sommet du Kreutztal (Valcroce).

Hébergement

Les refuges (très confortables et très bien équipés !) sur le tracé ouvrent généralement leurs portes de la mi-juin à la mi-septembre. Au plus haut de la saison estivale, il est recommandé de réserver à l’avance sa nuitée en refuge. De nombreux emplacements de bivouac et abris de fortune sont également installés le long du chemin.

Lieu : Bressanone, Trentin-Haut-Adige, Italie*

Saison : De Juin à Septembre

Distance : 180,0 Km

Dénivelé positif : 11,300 Km

Durée : 2 semaines

Niveau :  Moyen

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor regroupe de nombreux aventuriers qui ont participé au site depuis sa création il y a plus de 10 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *