On a testé pour vous : Doudoune Columbia Platinum Peak

Une doudoune légère, confortable et qui tient chaud !

femme alpinite buvant un café au sommet d'une montagne avec une doudoune a capuche bleue

La doudoune est l’alliée incontournable des amateurs d’outdoor. On la porte en rando, au ski, en bivouac… mais aussi en ville ou dans le jardin !

Aujourd’hui nous nous intéressons à la Platinum Peak, une doudoune milieu – haut de gamme de chez Columbia, qui se distingue par un rapport chaleur/poids exceptionnel, à un prix abordable.

Testée sur le terrain, voici nos impressions.

doudoune platinum peak portée lors d'une randonnée en forêt

Notre avis sur la doudoune Platinum Peak

Clairement, cette doudoune tient chaud, même par des températures négatives, même à l’arrêt. Couplée à une bonne première couche thermique, elle permet d’affronter l’hiver sans crainte !

C’est ce qu’on lui demande, mais la Platinum Peak va plus loin, avec de nombreux détails qui en font l’une des meilleures doudounes de la saison

Ce qui nous a plu

  • Le rapport chaleur / poids, parmi les meilleurs du marché
  • Un rangement compact simple et rapide
  • La construction solide

Ce qui nous a moins plu

  • RAS. Enfin si, le peu de choix dans les coloris…

mannequin columbia présentant la platinum peak

En bref

C’est une doudoune que l’on peut comparer aux modèles en duvet naturel haut de gamme, mais à moitié prix !

La chaleur et le confort sont au rendez-vous, et ce en toutes circonstances grâce à la capuche, au cordon de serrage, la membrane extérieure qui protège efficacement du vent et une coupe qui couvre le bas du dos.

Elle s’avère aussi très pratique avec ses poches, et son rangement ultra compact qui permet de la glisser dans un fond de sac.

Les conditions du test

Le modèle testé est la Doudoune à Capuche Platinum Peak, modèle Femme, Taille M, couleur Noir. J’aurais préféré la bleu pétrole (Night Wave), mais elle n’était pas encore disponible au moment de la commande…

A la maison

Découverte du modèle, essayage, vérifications… Histoire de s’assurer que tout est en ordre.

En randonnée

La neige est bien présente au-dessus de 2000m, mais plus bas les conditions sont encore automnales. Idéal pour tester cette doudoune dans diverses conditions, en forêt, dans la neige, quand il fait froid, et quand il fait très froid !

mannequin portant la veste platinum peak verte, avec capuche

Prise en main et première impression

Quand on déballe le colis, on voit qu’une doudoune noire… et bah elle est noire. Pas de surprises, ni bonnes ni mauvaises d’ailleurs, sur la couleur.

Dès qu’on l’ouvre, on se souvient que la technologie OmniHeat Infinity de Columbia -très efficace par ailleurs – consiste en une doublure réfléchissante dorée – argentée qui rappelle les boules disco des clips de ABBA. Voilà qui tranche par rapport à la sobriété du noir !

vetse isolée platinum peak sortie de l'emballage

Sinon, on passe aux choses sérieuses :

  • La taille M est parfaite, la coupe est plutôt près du corps, mais sans gêner la liberté de mouvement.
  • Toutes les fermetures éclair fonctionnent bien, et les poches sont zippées
  • Le rangement compact dans la poche est simple… dès qu’on a compris comment il faut faire!
  • La capuche est assez large pour permettre le port d’un bonnet (mais pas d’un casque)
  • Le dos est suffisamment long et couvre le haut des fesses.

C’est à cette étape que l’on découvre aussi un mystère encore irrésolu : la présence de deux cordons cousus au niveau des poignets. Malgré la présence combinée de plus de 100 ans d’expérience en matos outdoor pendant le test, personne n’a pu venir avec une explication meilleure que : “Ça doit être pour attacher des gants… sinon je vois pas.

Si le Product Manager de Columbia nous lit, on veut bien une explication !

Notre test de la doudoune Platinum Peak

Voici nos conclusions après les tests terrain

Taille

Le guide des tailles Columbia correspond à la réalité, sachant que la coupe est plutôt ajustée et près du corps. Si vous aimez porter vos doudounes un peu amples, choisissez une taille plus grande.

une randonneuse avec la doudoune columbia platinum peak noir

Apport de chaleur

Oui, une doudoune n’apporte pas de chaleur, mais conserve la chaleur corporelle… je sais ! Mais on se comprend, hein ?

C’est le point essentiel, et je n’ai que des commentaires positifs. Malgré un poids réduit et une épaisseur assez fine, la Platinum Peak tient chaud. Même quand le vent se lève, on met la capuche, on sert les cordons, et on est parfaitement protégée.

Cette doudoune est sûrement un peu juste pour un bivouac dans l’Himalaya ou une expédition polaire, mais elle permet de passer un hiver “normal” dans les Alpes sans mourir de froid.

Confort

C’est une coupe active, comme on dit aujourd’hui. Près du corps, mais sans limiter les mouvements. J’aime bien, surtout que la coupe est bien adaptée à la morphologie féminine. (J’ai testé le modèle femme !)

Par contre, si vous aimez accumuler les couches sous votre doudoune et que vous faites partie de celles qui mettent 2 sous-couches, un T-shirt manche longue, un pull et une polaire sous votre doudoune (“Oui, mais moi, j’ai toujours froid, tu sais”…), vous risquez de vous sentir un peu boudinée. Vous avez deux solutions :

  • Comprendre le principe des 3 couches et arrêter d’en mettre 8
  • Prendre une doudoune une taille plus grande

Détails pratiques

Ce sont eux qui font la différence entre une doudoune Columbia (ou toute autre marque de qualité, d’ailleurs) et celles premier prix que l’on trouve dans les hypermarchés… En voici quelques uns :

  • Rangement compact dans la poche, pour gagner de la place
  • Poches zippées
  • Qualité des coutures
  • Ourlet réglable
  • Capuche et poignets renforcés par un galon
  • Dos long
  • Matériaux recyclés

Et bien sûr, ces deux cordons cousus au poignet, dont l’utilité principale est d’alimenter les discussions ! 🙂

présentation de la platinum peak rangée dans sa poche

Utilisation de la veste Columbia Platinum Peak

Une bonne doudoune, c’est une doudoune adaptée à vos besoins.

Pour quelles activités ?

À peu près toutes les activités hivernales, en dehors de l’alpinisme à haute altitude.

Elle est parfaitement adaptée à la rando, à pied ou en raquette, ainsi qu’au ski en la combinant avec une troisième couche imperméable. Elle peut être portée pour de l’escalade ou de la cascade de glace : elle tiendra suffisamment chaud. Par contre, à la longue, les frottements sur la paroi (inévitables) risquent de l’user un peu vite.

Sa coupe stylée fait qu’on peut aussi très bien la porter en ville, surtout si vous habitez en montagne.

Pour quel public ?

Les personnes actives pendant la période hivernale. Chaude, légère et confortable, elle est géniale pour les sports outdoor de novembre à avril.

Ceux qui cherchent une “petite doudoune” pour quand il fait un peu froid en ville seront eux aussi ravis avec la Platinum Peak, même si c’est un peu overkill, comme on dit. Mais si vous allez en montagne, vous ne la regretterez pas !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Picture of Arantxa Loyola

Arantxa Loyola

Arantxa a deux amours : l’escalade, qu’elle pratique depuis près de 15 ans, et son mari, avec lequel elle vit dans un petit village du sud de la France, là où le climat permet d’être sur les rochers pratiquement toute l’année. Discrète et enthousiaste, elle adore partager sa passion pour la grimpette et se fait un plaisir d’enseigner aux débutants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *