On a testé pour vous : Veste Polaire Triple Canyon

Une veste polaire conçue pour la randonnée, et bien plus encore !

gros plan sur la veste polaire triple canyon de columbia testée par nos soins

En théorie, il n’existe rien de plus simple qu’une veste polaire : tant qu’elle tient chaud et qu’elle est à la bonne taille, ça va. Oui, sauf que certaines vestes polaires sont meilleures que d’autres !

La Columbia Triple Canyon entre clairement dans cette catégorie, et on l’a testée sur le terrain pour comprendre ce qui fait d’elle “une excellente veste polaire”.

Notre avis sur la polaire Triple Canyon

En quelques lignes, voici ce que nous avons pensé de cette polaire Columbia

Ce qui nous a plu

  • Chaleur et respirabilité
  • Légèrement déperlante
  • Couverture des poignets et ouverture pouce
  • Très bonne qualité générale

Ce qui nous a moins plu

  • Un prix élevé (justifié, mais élevé)
veste polaire triple canyon full zip sortie de l'emballage

En bref

Il s’agit évidemment d’une polaire légère, pensée pour la fraîcheur plutôt que le froid, et ceci la rend indispensable pour toutes les activités extérieures, d’avril à novembre !

Prévue pour la randonnée, la veste polaire Triple Canyon est en réalité adaptée à beaucoup d’autres activités, de par son confort général et sa technicité. Cerise sur le gâteau, tous les détails (poches zippées, ouverture pouce, col haut…) sont réunis.

C’est sûr que ce n’est pas une polaire premier prix, et certains peuvent hésiter à mettre 80 euros pour une polaire légère… Mais croyez-moi, on sent la différence dès qu’on l’enfile et, une fois sur le terrain, on est bien content de l’avoir.

Pour moi, c’est clairement un 10/10

Les conditions du test

On avait prévu de tester cette polaire seulement en randonnée… Mais, tout ravi que j’étais de ma nouvelle acquisition, je l’ai testée aussi sur la neige et sur le rocher.

Randonnée en moyenne montagne

Sortie d’environ 25 km en moyenne montagne (de 1000 à 2000m), entre forêts, alpages, un peu de crêtes, quelques plaques de neige… à observer chevreuils, marmottes et aigles.

Escalade en couenne

Après-midi d’escalade tranquille. Sur le rocher, au soleil, on est bien à grimper en T-Shirt. En bas, à l’ombre, quand on assure, la polaire fait du bien !

Ski de printemps

J’utilise volontairement le terme ski de printemps et pas ski de randonnée, car cette polaire n’est pas adaptée aux sports de montagne en hiver. Mais sur une montée matinale sur une face sud est, elle est bien agréable jusqu’à 2800m !

deux randonneurs en veste polaire lors d'une pause repas dans un refuge non gardé

Prise en main et première impression

Le modèle testé est la Veste Polaire Triple Canyon Full Zip Men, taille L, couleur Golden Nugget.

A première vue, la couleur Golden Nugget parait un peu moins jaune que sur les photos, mais c’est possiblement une question d’éclairage. Si vous me demandez, je dirais que c’est un jaune pastel, mais je suis pas un spécialiste des couleurs !

Question taille, c’est nickel. je suis bien content d’avoir suivi les recommandations du guide des tailles Columbia plutôt que mon instinct (qui me disait XL). A voir les photos, j’avais l’impression que la veste était cintrée, mais ce n’est pas le cas. La coupe, sans être “large”, n’est pas trop près du corps : on peut la porter avec quelque chose dessous, et bouger sans problème.

polaire triple canyon couleur verte

Notre test de la veste Triple Canyon

Voici les conclusions tirées sur le terrain.

La taille

Comme dit un peu plus haut, le guide des tailles de Columbia est adapté si vous voulez porter votre polaire confortablement.

La coupe permet de porter la polaire par-dessus un T-Shirt normal (et pas seulement les techniques en lycra super moulant), et, surtout, les bras sont suffisamment longs : on peut mettre les pouces dans les ouvertures prévues et marcher confortablement.

Globalement, la Triple Canyon est plus grande que ce que l’on peut penser en voyant les photos du mannequin. A mon avis, il aurait dû prendre une taille au dessus !

La chaleur

Difficile de juger de l’apport de chaleur d’une polaire fine, que l’on ne porte généralement pas quand il fait vraiment froid… Mais elle a prouvé être parfaitement utile quand on en a besoin :

  • En forêt, quand l’ombre et l’humidité font que, même si c’est une belle journée, on sent la fraîcheur.
  • Sur la crête, quand le vent souffle et qu’on se rend compte que, malgré le soleil, c’est pas l’été
  • En escalade, quand on assure à l’ombre en bas des voies.
  • Sur la neige en altitude, mais au soleil. La doudoune est de trop, on se gèle en T-shirt… La Triple Canyon permet de monter sans avoir ni chaud ni froid.

Le confort

On a déjà parlé de la taille et de la chaleur, qui sont deux points importants pour le confort d’une polaire…

Je signalerai en plus le contact agréable sur la peau (l’énorme avantage des polaires sur les doudounes!) ainsi qu’une certaine élasticité qui donne une parfaite liberté de mouvements.

escalade avec veste polaire columbia

La protection

Bien que Columbia ne communique pas dessus (peut être une question de standard), cette veste protège du vent et est déperlante. Qu’on soit bien d’accord, il ne s’agit pas d’une troisième couche prévue pour ça, mais la Triple Canyon est bien utile :

  • Quand un vent de 15-20 km/h souffle sur une crête à 1800m (Ce n’est plus le cas quand le vent souffle à 30km/h à 2800m)
  • Quand le vent souffle la poudreuse sur vous, ou quand il tombe quelques gouttes que Météo France n’avait pas prévu.

Voici le genre de chose qui fait la différence entre les polaires premier prix, et celle-ci de Columbia…

Les détails

Parmi les caractéristiqus qui méritent d’être mises en avant, j’ai aimé :

  • Les poches à fermeture éclair. Les extrémistes du “toujours plus léger” n’aiment pas les 28g supplémentaires, mais moi, j’apprécie de ne pas perdre le billet de 10 euros que j’ai mis dans la poche “au cas où”.
  • Les poignets longs avec ouverture de pouce. Confortable, permet de protéger les poignets et de mieux conserver la chaleur.
  • Le col haut, qui protège bien le cou et ne dérange pas, même quand il est fermé. Par contre, pour moi, ce n’est pas un protège menton, sachant que la veste s’arrête sous le menton…
mannequin columbia présentant la veste polaire triple canyon

Utilisation de la Columbia Triple Canyon

Vous l’aurez compris, on a adoré la veste polaire Triple Canyon de Columbia !

Pour quelles activités ?

C’est officiellement une polaire prévue pour la marche et la randonnée, mais il serait dommage de ne la limiter qu’à ces sports outdoor !

Elle est clairement adaptée à l’escalade et au ski de printemps, mais peut globalement être portée pour tous types d’activités extérieures, y compris le bivouac ou l’apéro en terrasse 🙂

Pour quel public ?

Bien que n’étant pas “grand public”, c’est une polaire “tout public”. Je m’explique.

La Triple Canyon est faite pour la montagne, pas pour se promener en ville avec le style “montagne”. Son prix fait que cette polaire est réservée à ceux qui en ont besoin pour leurs activités outdoor.

Si vous cherchez une veste “stylée”, “casual”, “trendy”… il existe des alternatives. Mais pour la montagne, elle est géniale !

présentation de la triple canyon en escalade
Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Picture of Luis Mage

Luis Mage

Originaire des Hautes-Alpes, Luis a déjà vécu dans une dizaine de pays. C’est un amoureux de la petite reine, qu’il a pratiqué en compétition pendant son adolescence. Il est aussi passionné par la montagne et compte de nombreuses ascensions sur les sommets du monde entier. Lorsqu’il n’est pas en vadrouille, il partage son temps entre ses chats, ses chiens, et son travail de rédacteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *