On a testé pour vous : Sac Deuter Guide 34

Qualité et polyvalence sont au rendez-vous !

alpiniste sur un éperon rocheux testant le Deuter Guide 34

Tous les montagnards connaissent le Guide de Deuter, un sac à dos qui a rendu de fiers services à des milliers d’alpinistes depuis sa sortie il y a 25ans…

La nouvelle version de 2023 reprend tout ce qui a fait le succès de ce modèle, en y incorporant évidemment les évolutions technologiques, et en tenant compte du retour d’expérience des nombreux utilisateurs. Le résultat est-il à la hauteur des attentes ?

C’est ce que nous avons voulu vérifier.

évolution de la gamme de sac à dos Deuter Guide de 1998 à 2023

Notre avis sur le Guide 34 de Deuter

Après quelques sorties, on a pu confirmer tout le bien qui se dit de ce sac à dos.

Ce qui nous a plu

  • Portage confortable
  • Accès aux sac optimisé
  • Nombreux réglages, simples et utiles
  • Robustesse
  • Eco conception (même si ce n’est pas un point “testable”)

Ce qui nous a moins plu

  • Le ballotage du rabat quand le sac n’est pas plein
  • Mauvaise ventilation du dos
sac à dos Deuter Guide 34 posé par terre

En bref

Un sac à dos absolument génial pour une pratique technique (alpinisme, escalade, ski de rando…) qui se distingue par ses nombreux rangements faciles d’accès et un confort de portage au-dessus de la moyenne.

S’agissant d’un sac technique, il se porte près du dos et la ventilation en soufre pour la randonnée… ce qui peut être un peu problématique en plein été. Mais globalement, il s’agit d’un sac polyvalent qui donne entière satisfaction dans toutes les circonstances.

Les conditions du test

Tout d’abord, il a fallu prendre le temps de découvrir le sac à la maison. Mais, après avoir fait quelques réglages simples pour qu’il soit parfaitement adapté à ma morphologie, on a pu sortir sur le terrain, mon sac et moi.

En randonnée

Quelques sorties à la (grosse) demi-journée, dans des conditions que l’on peut qualifier “d’automnales”. Beaucoup de vent, un peu de pluie, et la neige qui fait son apparition quand on passe les 2000m.

En escalade

Une “petite grande voie” facile mais superbe vers Céüze, combinée à un “enchaînement de longueurs” qui au final mériterait bien le nom de grande voie, même si le tracé est un peu sinueux et loin d’être direct. En tout cas, que du bonheur !

En sortie technique

Une bonne vieille sortie comme on les aime, entre sentier, rocher, neige, et glace, qui ne mène à aucun sommet, n’existe sur aucun topo et est qualifiée d’inutile par les amateurs de performance.

11 heures de pur plaisir rando, raquettes, escalade, glace, mixte… et une descente qui aurait presque pu justifier des skis, en tout cas sur le haut.

Prise en main et première impression

Dès la livraison, mon nouveau Guide 34 a dû passer son premier test : laissé sous la pluie battante une journée entière dans un carton évidemment non étanche, le sac a été retrouvé complètement détrempé… Mais dès le lendemain, il était parfaitement sec !

La couleur est conforme, le tissu et les coutures sont solides, l’ouverture sur le pourtour du sac à deux zips fonctionne parfaitement. Tout est OK.

A première vue, les nombreuses sangles de réglage paraissent un peu compliquées, mais après quelques minutes à bien les mettre en place, on se rend compte qu’elles sont simples à utiliser et qu’elles peuvent être rangées pour ne pas pendouiller de partout. C’est un bon point.

Le sac donne la sensation d’être un peu lourd, mais après pesage on retrouve bien les 1200g annoncés. Peut-être que je me suis trop habitué aux sacs ultra légers ?

Conclusion :

L’inspection visuelle et la prise en main démontrent que le Guide est un sac de très bonne qualité, conçu pour une “vraie” utilisation en montagne. On n’en attendait pas moins de Deuter !

sac à dos Guide 34 reçu mouillé

Notre test du sac à dos Guide 34

Voici nos impressions après ces quelques sorties.

Les rangements

C’est le gros plus de ce sac : de nombreux rangements bien pensés, faciles d’accès et très pratiques. On peut fixer une corde sur le dessus, les porte piolets sont simples et efficaces, les attaches latérales permettent de porter des raquettes (ou des skis), on peut prendre sans problème une poche à eau de 2L (Deuter annonce jusqu’à 3L), et le porte matos sur la ceinture lombaire est très pratique pour le petit matériel.

Il y a aussi un porte-casque, que je n’ai pas utilisé, car la tête, c’est bien aussi pour porter un casque 😉

Le volume de 34L est amplement suffisant pour des sorties de 1 ou 2 jours avec nuit en refuge. Surtout que l’on peut gagner encore 8L en relevant le rabat.

Note : Il s’agit d’un sac technique, qui n’a donc pas les poches latérales que l’on retrouve sur les sacs à dos de randonnée.

L’accès au sac

C’est l’autre gros plus de ce sac à dos : une large ouverture zippée qui fait tout le tour du sac et permet d’accéder à tout, rapidement, et sans s’énerver.

Vos crampons sont au fond du sac ? Vous ne retrouvez plus votre paire de gants ? Pas de problèmes : il suffit de poser le sac, de l’ouvrir, et vous visualisez directement tout l’intérieur. Ce n’est pas une nouveauté, c’est un système qui existe depuis des années, mais que l’on retrouve de moins en moins sur les sacs “performance” qui privilégient le gain de poids au côté pratique (perso, je préfère avoir une ouverture zippée, quitte à porter 50g en plus).

Et si vous pratiquez la montagne en hiver, l’accès rapide à la sonde et à la pelle à neige peut sauver des vies…

L’accès par le haut est bien évidemment possible. L’ouverture est large et se referme par un cordon. Comme 99% des sacs à dos de montagne 🙂

femme alpiniste posant un friend lors du test du sac deuter guide 34

Le confort de portage

Les sacs dits techniques sacrifient souvent le confort de portage. Les bretelles sont moins rembourrées, la répartition des charges est moins satisfaisante, la ventilation laisse à désirer.

Pourtant, le Guide 34 est très confortable. Bien réglé, il permet de porter une charge importante sans avoir mal, ni sur le coup, ni le jour d’après. Pour ce qui est de la ventilation du dos, malheureusement Deuter n’a pas trouvé de solution miracle : on transpire plus qu’avec un sac “pure randonnée”.

Un petit bémol quand on l’utilise presque vide (ce qui peut être le cas pour une petite rando à la journée). Le rabat n’est pas fixe et, si vous avez mis un portefeuille, des clés de voiture et un téléphone (oui, vous l’aurez deviné, c’est mon cas), il ballote un peu de droite à gauche. Rien de bien grave, mais bon.

en randonnée sur des rochers avec le sac à dos Guide

Le poids

Le sac complet est un peu lourd (1200g), mais il peut être allégé pour gagner du poids, dans le cadre d’ascensions très techniques ou de recherche de performance.

Pour gagner près de 400g, vous pouvez enlever le rabat, ainsi que la ceinture lombaire. En revanche, on y perd en confort…

Les détails

On a déjà évoqué la majorité de ces “détails” qui font qu’un sac est meilleur qu’un autre… Mais il faut aussi mentionner le sifflet d’urgence intégré à la sangle pectorale, l’étiquette rappelant les gestes en cas d’urgence (signalisation à un hélicoptère de secours), ou la fermeture par crochet incassable.

Aucun de ces aspects n’est innovateur ou exceptionnel… Mais l’accumulation de ces “petites choses” prouvent que le Guide 34 est clairement un sac de super qualité.

L’écoconception

C’est un point important… mais que nous ne pouvons pas vérifier.

Deuter affirme que ce sac à dos est sans PFC, et que la production de CO2 est compensée, pour un bilan carbone nul. Toutes les personnes sensibles à l’environnement aprrécieront.

Utilisation du Guide 34

Présenté comme un sac à dos d’alpinisme, le Guide 34 est bien plus que ça. De par son côté pratique et son confort, il est adapté à de nombreuses utilisations.

Pour quelles activités ?

On peut qualifier le Guide 34 de “sac à dos technique polyvalent”.

Il est parfaitement adapté à l’alpinisme en toutes saisons, l’escalade, mais aussi la randonnée hivernale, que ce soit à ski ou en raquettes. Il est pratique pour la randonnée estivale, mais n’est pas expressément conçu pour cela, notamment au niveau de la ventilation du dos.

En résumé, si vous avez une approche technique de la montagne, le Guide 34 couvrira toutes vos activités, y compris la rando. Par contre, si vous ne faites que des rando faciles à la journée, de juin à septembre, un sac spécifique vous procurera plus de confort

Pour quel public ?

Non le Guide 34 n’est pas réservé aux guides de haute montagne ou aux professionnels !

groupe d'alpinistes au sommet lors de la session de test Deuter

Ce sac à dos s’adresse à tous ceux qui ont une pratique occasionnelle ou régulière des activités de montagne, sous toutes leurs formes. C’est un sac d’alpinisme, mais sa polyvalence en fait un compagnon de choix pour les “touche à tout passionnés de montagne” qui n’ont pas forcément envie (ou le budget pour) avoir un sac dédié à chaque sport.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Picture of Luis Mage

Luis Mage

Originaire des Hautes-Alpes, Luis a déjà vécu dans une dizaine de pays. C’est un amoureux de la petite reine, qu’il a pratiqué en compétition pendant son adolescence. Il est aussi passionné par la montagne et compte de nombreuses ascensions sur les sommets du monde entier. Lorsqu’il n’est pas en vadrouille, il partage son temps entre ses chats, ses chiens, et son travail de rédacteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *