Choisir ses chaussons d’escalade : comparatif des meilleurs du moment

Vous vous mettez à la grimpe ou voulez de nouveaux chaussons ? Nous vous aidons à choisir ceux qui conviennent à votre activité, à vos objectifs et à votre budget.

Les modèles de chaussons se sont multipliés avec l’explosion de la discipline et des endroits pour la pratiquer, que ce soit en falaise ou en salle. Impossible de ne pas trouver chausson à votre pied !

Par contre, il ne faut pas s’attendre à chausser des pantoufles. Ne vous attendez pas à avoir envie de porter vos chaussons pendant plusieurs heures. Ils sont très ajustés pour maximiser l’agilité sur le mur, mais cela ne signifie pas qu’il vous faudra souffrir chaque fois que vous voudrez grimper. L’important est de toujours essayer un chausson avant de l’acheter et même de grimper sur la paroi en magasin si possible. Si vous dérogez à cette règle d’or, vos pieds pourraient vous en faire voir de toutes les couleurs !

Ça vous semble compliqué ? Soyez sans crainte, nous vous avons préparé un guide pour vous aider. Nous vous présenterons les meilleurs chaussons de 2019 et des astuces pour savoir choisir le bon modèle. En route !

Notre sélection en un clin d'oeil

La Sportiva Mythos
La Sportiva Kataki
La Sportiva Tarantula

Notre comparatif des meilleurs chaussons d’escalade du moment

Les meilleurs rapport qualité/prix

Ces chaussons offrent une grande qualité et justifient pleinement leur prix. La Sportiva remporte la palme avec les Kataki et Otaki. Les chaussons sont essentiellement les mêmes, mais avec un mode de serrage différent. Si vous êtes amateur de voies extérieures et fissures, mais faites également du bloc, optez pour les Kataki. Si vous préférez plutôt le bloc et faites des voies courtes d’escalade sportive, les Otaki vous conviendront mieux.

La Sportiva Kataki

chausson escalade La Sportiva kataki

  • Asymétrie : oui
  • Système de serrage : lacets
  • Épaisseur de la gomme : 4mm
  • Poids : 510g

Idéal pour : L’escalade en fissure et le gratonnage

Notre avis : Pour ceux qui escaladent à l’extérieur et veulent aussi utiliser leurs chaussons en salle, les Kataki sont de véritables machines. Les lacets maintiennent le chausson solidement en place, ce qui vous aidera à avaler les voies en bloc.

La Sportiva Otaki

  • Asymétrie : oui
  • Système de serrage : velcrochausson escalade La Sportiva otaki
  • Épaisseur de la gomme : 4mm
  • Poids : 540g

Idéal pour : Le bloc et la voie ; excellent gratonnage

Notre avis : Ces chaussons offrent une excellente performance en bloc et en voie. Leur qualité pour le gratonnage est impressionnante. Le serrage par velcro convient moins aux fissures par contre. Nous les préférons au Scarpa Instinct VS, mais tout dépendra de votre pied.

Existe aussi en modèle femme.

Scarpa Instinct VS

  • Asymétrie : oui
  • Système de serrage : ballerine et velcro  chausson escalade La Scarpa instinct
  • Épaisseur de la gomme : 3,5mm
  • Poids : 430g

Idéal pour : Le bloc et la voie courte

Notre avis : Les Instinct VS offrent une puissance supérieure. Si vous faites du bloc, ces chaussons au talon rigide vous aideront à détruire les voies les unes après les autres. Les Scarpa Instinct VS sont un concurrent des La Sportiva Otaki. Essayez les deux et choisissez celui qui convient le mieux à votre pied.

Meilleure performance

Vous voulez la performance optimale et le prix ne vous importe pas ? Ne cherchez pas plus loin, nous vous avons trouvé l’âme sœur.

La Sportiva Genius

  • Asymétrie : oui
  • Système de serrage : lacets
  • Épaisseur de la gomme : 2,3mm  chausson escalade La Sportiva genius
  • Poids : 440g

Idéal pour : La performance est excellente pour tout type d’escalade, fait rare sur le marché

Notre avis : Les Genius offrent le meilleur contact avec la roche et gratonnage sur le marché. Si les Genius conviennent à votre budget, allez les essayer. S’ils conviennent à vos pieds, n’hésitez pas plus longtemps !

Meilleurs chaussons pour débutants ou petits budgets

Votre budget n’est pas énorme ? Pas grave. Il n’est pas nécessaire de dépenser une fortune pour trouver un bon chausson. Les chaussons spécialisés n’entreront pas dans cette catégorie, mais cela vous aidera à perfectionner votre technique !

La Sportiva Tarantula

  • Asymétrie : faible
  • Système de serrage : velcro          chausson escalade La Sportiva Tarantula
  • Épaisseur de la gomme : 5mm
  • Poids : 580g

Idéal pour : Débutants, grimpeurs au petit budget ou ceux qui cherchent une deuxième paire de chaussons pour l’entraînement

Notre avis : Les Tarantula ont la cote chez les débutants. Ils sont confortables, solides, abordables et conviennent parfaitement à tous les types de grimpe. Le rêve quoi ! Par contre, en étant destinés à tout, ils ne sont spécialistes en rien. J’en garde toujours une paire pour mes sorties d’entraînement en salle. Ces chaussons sont également disponibles avec lacets (La Sportiva Tarantulace).

La Sportiva Mythos

  • Asymétrie : faible
  • Système de serrage : lacets
  • Épaisseur de la gomme : 4mm    chausson escalade La Sportiva Mythos
  • Poids : 466g (version eco)

Idéal pour : Les Mythos sont les rois de la fissure depuis belle lurette !

Notre avis : La Sportiva se vante du fait que ces chaussons soient les plus vendus. Ils sont confortables et offrent une performance supérieure en fissure et falaise. Certains, dont moi, disent aussi qu’ils sont si confortables que vous pourriez vous surprendre à chausser vos Mythos pour aller faire les courses ! Pour le gratonnage par contre, ils sont en milieu de peloton.

Millet Rock Up

  • Asymétrie : faible
  • Système de serrage : lacets
  • Épaisseur de la gomme : 4,5mm  chausson escalade Millet Rock Up
  • Poids : 520g

Idéal pour : Débutants, grimpeurs au petit budget ou ceux qui cherchent une deuxième paire de chaussons pour la salle

Notre avis : Les Rock Up sont confortables, faciles à mouler et abordables. Ils offrent également un bon contact avec la paroi pour un chausson de cette catégorie. Nous préférons toutefois les La Sportiva Tarantula, mais essayez les deux paires pour comparer le confort.

Meilleur confort

Personne n’a envie de souffrir en grimpant, surtout pas pendant les longues voies. Certains chaussons sont reconnus pour leur niveau de confort « pantoufle », y compris les La Sportiva Mythos décrits plus haut.

Five Ten Quantum

  • Asymétrie : oui
  • Système de serrage : lacets
  • Épaisseur de la gomme : 4,2mm    chausson escalade Five Ten Quantum
  • Poids : 470g

Idéal pour : La voie et la salle

Notre avis : Ce chausson est dans le peloton de tête de la catégorie pantoufle ! Il offre une excellente sensibilité à la roche et sans être spécialiste d’un style en particulier, offre une bonne performance en général. Il est donc idéal pour les longues voies. Avis aux grimpeurs qui préfèrent un chausson plutôt rigide : le Quantum est souple.

Guide d’achat : comment choisir ses chaussons d’escalade ?

Pour trouver le bon chausson, il faut tenir compte de plusieurs éléments. Par contre, sachez qu’il n’existe pas de chausson qui convienne à chaque type d’escalade. S’il y en a un qui s’en approche, il sera inévitablement accompagné d’une facture salée.

Je préfère avoir deux ou trois chaussons adaptés aux types de grimpe que je pratique. Je m’assure ainsi d’être chaussé de façon optimale pour chaque activité. Ça coûte plus cher au départ, mais mes chaussons durent beaucoup plus longtemps.

Les meilleures marques de chaussons d’escalade

Pour s’y retrouver en chaussons d’escalade, il faut d’abord connaître les marques. Notons surtout Arc’teryx, Black Diamond, Butora, Evolv, Five Ten, La Sportiva, Mad Rock, Millet, Scarpa et Tenaya. Elles ont toutes une bonne réputation et on peut leur faire confiance.

J’ai chaussé des Evolv, des Five Ten, des Millet et des Scarpa, mais ce sont les La Sportiva qui me conviennent le mieux.

Une différence à noter entre les marques est que certaines font des chaussons plus étroits alors que d’autres en font des plus larges. N’oubliez pas : l’important n’est pas la marque, mais de trouver un chausson compatible avec votre pied. Essayez avant d’acheter.

Le prix

Il ne faut pas toujours laisser le prix dicter ce qu’on achète, surtout lorsqu’il s’agit de son matériel d’escalade. Pensez à l’utilisation que vous ferez de vos chaussons pour établir votre budget. Si vous êtes un débutant, vous pouvez payer un peu moins cher pour vous assurer que la grimpe est pour vous et pour découvrir le style que vous préférez.

De même, si vous cherchez une deuxième paire de chaussons pour l’entraînement en salle, il n’est pas nécessaire de vider votre compte en banque. On peut trouver des chaussons très raisonnables à moins de 100€.

Si vous savez par exemple que vous adorez le bloc et comptez sortir souvent, alors trouvez le chausson parfait et amusez-vous ! Je préfère escalader à l’extérieur, mais je vais également en salle à l’occasion. Je garde toujours une paire de chaussons que je n’utilise qu’en salle, où les prises sont plus abrasives. Ainsi, je protège mes meilleurs chaussons et augmente leur durée de vie !

Bloc, salle ou longue voie ?

Si on grimpe désormais en toute saison, trouver un chausson efficace en falaise comme en salle est assez difficile. Résumé des caractéristiques à privilégier dans le choix de vos chaussons d’escalade, selon le lieu où vous pratiquez.

grimpeur sur falaise avec chausson escalade

Photo par Cade Prior

Bloc

En bloc, vous ne garderez pas vos chaussons très longtemps. Vous pouvez vous permettre de choisir une paire très technique, très serrée, très précise et… très peu confortable ! choisir une paire très technique, très serrée, très précise et… très peu confortable !

Falaise

En falaise, et encore plus en longue voie, vous garderez vos chaussons longtemps, voire très longtemps. Optez pour des chaussons qui ne vous feront pas trop souffrir sinon, vous allez pleurer. Chausson souple ou rigide, en falaise tout dépend de ce que vous faites : plutôt souple dans les dévers, rigide pour les murs verticaux et dalleux pour profiter au maximum des petites prises.

Salle

En salle, vous aurez besoin de pouvoir épouser les préhensions proposées. Un chausson assez souple vous permettra d’avoir un maximum de sensations. Et comme les voies de salle ne sont jamais aussi longue qu’en falaise, vous pouvez vous le permettre !

Le système de serrage

Le jour de la leçon de nœuds à l’école, vous vous étiez fait porter pâle ? Tant pis pour vous, vous n’avez plus qu’à prendre un modèle à serrage par velcro ou une ballerine. Les autres, vous avez aussi l’option des lacets.

Les ballerines

Ces chaussons doivent être choisis très serrés puisqu’ils ne comportent aucun système de réglage du serrage.

Avantage : Très souples, ils épouseront vraiment la forme du pied et vous permettront une précision de mutants.

Inconvénient : Sans dispositif pour compenser le serrage, ils risquent de se déformer avec le temps, de s’agrandir et de ne plus vous servir à rien. En général, les ballerines sont réservées à une pratique experte.

Les chaussons à lacets

Ils vous permettent de régler au poil de pied leur serrage. C’est très pratique pour ceux qui ont le pied fin et doivent toujours fermer toutes leurs chaussures au maximum. Les lacets conviennent aussi très bien à l’escalade de fissures.

Avantage : qui dit chausson bien fermé dit qu’il ne bougera pas, même lors de vos super crochetages du talon. Une précision de malade sur les petites prises, améliorant ainsi votre puissance. Que demander de plus ?

Inconvénient : Un chausson d’escalade, ça finit toujours par faire mal au pied. Personne n’a envie de passer une plombe à défaire puis refaire ses lacets au pied des voies. Ce chausson est aussi le plus rigide des trois types. S’il n’est pas bien choisi, il aura plus de mal que les autres à épouser correctement la forme de votre pied.

homme qui escalade une falaise

Photo par Patrick Hendry

Les chaussons à velcros

C’est un peu le compromis entre la ballerine et le chausson à lacets. Le velcro permet d’ajuster le serrage du chausson, tout en restant assez souple pour « coller » réellement à votre pied. En plus, rien de plus kiffant que d’enlever ses chaussons en une seconde pour les jeter sur son assureur quand il fait n’importe quoi en vous redescendant.

Avantage : Faciles à chausser et enlever, ces chaussons peuvent être achetés plus agressifs. Ils conviennent bien au bloc.

Inconvénient : Ils peuvent être limités en serrage pour les pieds très fins, ou lorsque le chausson s’agrandit. Ils conviennent généralement peu à l’escalade de fissures.

Serré ou très serré ?

Débutant ou confirmé, un chausson se porte serré ! Il ne doit y avoir aucun jeu entre les orteils et le chausson. Cela aide à mieux positionner les pieds sur les prises et à profiter au maximum de l’adhérence de la gomme. Par contre, le modèle ne doit pas être si serré qu’il vous fait souffrir le martyr. Essayez et testez un chausson avant de l’acheter, que ce soit un nouveau en magasin ou celui d’un ami. Si vous ne les aimez pas, passez au suivant.

Un chausson d’entrée de gamme sera plus confortable, mais vous ne ferez pas votre footing avec, tenez-le vous pour dit ! Vous pourrez le porter pendant vos sessions sans les enlever pendant vos pauses. Par contre, il sera moins technique et agressif, ce qui pourrait devenir un inconvénient lorsque vous aurez un meilleur niveau.

Un chausson technique, alors là, même au repos ça peut être inconfortable ! Vous pouvez même choisir une taille plus petite pour vous assurer que le chausson soit très ajusté. Votre pied doit être serré sans vous faire souffrir, vos orteils doivent être légèrement pliés dans le chausson sans être complètement recroquevillés. Vous pourrez ainsi exploiter toutes les capacités de vos chaussons d’escalade. À vous les sommets !

Forme du chausson

Il existe plusieurs formes de chausson d’escalade, de droit à asymétrique. Plus le chausson sera asymétrique, plus son bout sera courbé vers l’intérieur. Lequel vous ira le mieux ? Deux critères : votre niveau et la forme de votre pied.

Votre niveau

Une règle dit que mieux on grimpe, plus les chaussons sont asymétriques. Une raison à cela : plus les prises sont petites, plus l’asymétrie du chausson vous permet de mobiliser toute la puissance de vos orteils pour pousser sur vos jambes. Après, si votre pied ne correspond pas à la forme, inutile de vous acharner à prendre des chaussons trop asymétriques. Encore une fois, tout dépend de votre morphologie.

action du chausson sur la grimpe

Photo par Julia varney

La forme de votre pied

Si vous n’avez pas un gros niveau, la forme de votre pied déterminera le choix de votre chausson d’escalade. Pied grec, égyptien ou carré, choisissez en fonction ! Des modèles asymétriques conviendront mieux à des pieds égyptiens ou carrés. Pour les pieds grecs, un modèle droit fera l’affaire.

Voûte

La « voûte » ou cambrure d’un chausson désigne la forme arrondie qu’il impose au pied. Si le chausson est très cambré, votre pied prend la forme d’une griffe pour aller pousser sur les petites prises. Plus votre chausson sera voûté, moins il sera confortable. Souvenez-vous également que la courbure de votre chausson ne remplacera jamais la puissance de votre pied. Un chausson très voûté s’adresse normalement à ceux qui ont un gros niveau.

Gomme

Tout dépend de ce que vous recherchez. Beaucoup de performance ? Gomme tendre. Résistance à l’usure ? Gomme plus épaisse. Sans être aussi tranché, le choix de votre chausson devra prendre en compte la dureté de sa semelle. Gardez à l’esprit que ce n’est pas toujours la falaise qui use le plus les gommes des chaussons. Les prises en résine sont bien plus abrasives que la plupart des rochers (oui, c’est pour ça qu’elles sont toutes noires) et elles bouffent littéralement vos chaussons. À vous de trouver le meilleur compromis entre performance et résistance !

La qualité de la gomme utilisée va crescendo avec le niveau de finition de votre chausson. Une entrée de gamme, en plus d’être en règle générale moins technique qu’un modèle plus cher, s’usera également plus vite, vous forçant à racheter une paire de chaussons…

Résumé

Débutant

Donnez-vous le temps de découvrir et d’apprécier le sport. Vous grimperez sûrement en salle d’abord et découvrirez ensuite les blocs ou les falaises. Choisissez un chausson passe-partout, confortable et abordable qui vous donne un bon premier contact avec l’escalade. Ensuite, vous pourrez aller vers un chausson adapté à votre style.

Habitués

Faites-vous surtout du bloc ? Ou de la longue voie ? Choisissez votre chausson en fonction du style que vous pratiquez le plus. Si nécessaire, procurez-vous plus d’une paire pour avoir une performance optimale pour les types de grimpe que vous préférez. Si votre pied vous l’autorise, essayez des chaussons agressifs, plus cambrés ou asymétriques.

C’est à vous !

L’escalade est un sport passionnant, voire enivrant. Il existe une panoplie de voies pour tous les goûts et être sur un mur pour réaliser des voies offre des sensations fortes incroyables. Il faut toutefois s’assurer de grimper bien chaussé. Si le mauvais chausson peut vous faire hurler de douleur, le bon chausson vous fera hurler de bonheur lorsque vous aurez complété cette voie que vous convoitiez depuis quelques jours. Pour trouver ce chausson idéal, posez-vous les bonnes questions et connaissez vos objectifs et vos préférences.

L’article vous a plu ? Laissez-nous vos commentaires et parlez-nous de vos expériences. Vous pouvez également le partager avec vos amis grimpeurs ou aspirant grimpeurs.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Louis Otis

Louis Otis

Amateur de nature et de montagne, Louis rêve toujours à sa prochaine ascension. Il pratique l’alpinisme, l’escalade, le trail running et la randonnée. Originaire du Canada, il a quitté la Colombie-Britannique pour l’Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *