Choisir la corde d’escalade qu’il vous faut pour aller grimper

Pas évident de s’y retrouver parmi tous les types de cordes qui existent. Un résumé simple et clair s’impose pour une pratique de l’escalade et de l’alpinisme en toute sécurité.

C’est en découvrant que des « grimpeurs chevronnés » ayant plusieurs années d’expérience derrière eux commettaient de graves erreurs que je me suis dit qu’il était nécessaire de faire un point sur les différents types de corde, et leur utilisation en toute sécurité en escalade, en alpinisme, et en rando.

Ce guide s’adresse tout aussi bien aux néophytes qu’aux montagnards expérimentés : on a toujours quelque chose à apprendre ! D’ailleurs, je n’ai moi-même découvert les cordes multilabels que récemment, et je suis ravie que quelqu’un ait pris le temps de m’expliquer…

Pour tout savoir sur les cordes, vous êtes sur la bonne page. Pour une sélection et un comparatif des meilleures cordes d’escalade, c’est par là. 🙂

Comprendre les différents types de corde

La corde à simple

C’est de loin la corde la plus utilisée par les grimpeurs, que ce soit pour l’escalade en salle ou la couenne, mais aussi pour les grandes voies qui ne sont pas trop sinueuses et ne demandent pas de descente en rappel.

La corde à simple est épaisse (diamètre aux alentours de 10 mm), ce qui lui donne une plus grande maniabilité et une résistance accrue à l’abrasion. Elle est faite pour durer, et amortit parfaitement les chutes. En contrepartie, elle a un poids élevé qui la rend peu pratique pour les longues marches d’approche et ne permet pas d’effectuer des rappels d’une longueur de corde entière.

Quelques cordes à simple : Heron Pro Dry de Edelrid, Zenith de Béal, Rock Up de Millet…

Idéale pour : escalade en salle, couennes

Bonne pour : grande voie non sinueuse sans rappels longs

Possible pour : alpinisme, rando

Interdit pour : RAS

Jeune femme grimpant sur un rocher calcaire

La corde à double

Très courante auprès des grimpeurs qui souhaitent se lancer dans des grandes voies aux tracés plus difficiles ou se mettre à l’alpinisme, c’est aussi la plus mal utilisée de toutes.

Il n’y a pas de débat à avoir : on ne passe qu’un seul brin de corde à double dans une dégaine, jamais deux. L’argument comme quoi un seul brin ne supporte pas un facteur de chute élevée est une belle c… rie, et il faut savoir qu’une chute sur deux brins de corde à double entraîne une force de choc supérieure. Non, ce n’est pas un risque mortel, mais c’est bien plus dangereux.

Maintenant que c’est dit, la corde à double présente l’avantage d’être plus fine, et donc plus légère que la corde à simple. En ne mousquetonnant qu’un brin sur deux, on diminue le tirage, ce qui est utile sur des parcours sinueux. Et surtout, avoir deux brins de corde permet d’effectuer des rappels de grande longueur.

La corde à double est le compagnon idéal des alpinistes et des amateurs de grande voie, mais son usage est réservé à ceux qui savent ce qu’ils font.

Quelques cordes à double : Cobra II de Béal, Tango de Petzl…

Idéale pour : alpinisme, grande voie

Bonne pour : RAS

Possible pour : couennes, rando

Interdit pour : RAS

La corde jumelée

Une évolution technique qui n’a jamais réussi à séduire le public, elle se fait aujourd’hui de plus en plus rare et ceux qui savent l’utiliser ne s’en réjouissent pas.

Légère, elle présente de grands avantages et est facile à utiliser en toute sécurité (il suffit de passer les deux brins dans chaque dégaine, contrairement à la corde à double), mais souffre d’un problème notable : sa finesse fait qu’elle s’abîme plus vite qu’une corde à simple.

Il s’agit en réalité d’un hybride entre la corde à simple et la corde à double qui présente les avantages de la corde à double (on peut faire de longs rappels, on peut répartir le poids de deux cordes entre les membres de la cordée) et l’inconvénient de la corde à simple (fort tirage).

Attention, ne passer qu’un seul brin d’une corde jumelée dans le mousqueton — comme on le ferait pour une corde à double — est dangereux et potentiellement mortel !

Quelques cordes jumelées : Rando de Béal…

Idéale pour : rando glaciaire

Bonne pour : alpinisme et grande voie sans tirage

Possible pour : couennes, rando

Interdit pour : toute activité si un seul brin est mousquetonné

Grimpeurs attachés escaladant une montagne avec un champ de neige

La corde statique ou semi-statique

Les cordes statiques ou semi-statiques ne sont pas des cordes de montagne, mais des cordes utilisées par les professionnels, ou dans des activités différentes (comme la spéléologie par exemple).

Elles ne sont pas élastiques et ne sont donc pas faites pour amortir une chute, ce qui est quand même l’intérêt principal d’une corde d’escalade…

Si elles se trouvent dans cette sélection, c’est parce qu’elles peuvent être utilisées en rando pour assurer un passage difficile, pour des exercices de montée sur corde, ou en escalade artificielle.

Quelques cordes semi-statiques : Stat 105 de Simond…

Idéale pour : escalade artificielle, spéléologie

Bonne pour : rando

Possible pour : RAS

Interdit pour : escalade en salle, sportive, alpinisme, grande voie

La corde multilabel

La dernière venue dans le monde des cordes d’escalade est souvent appelée, de manière peu originale, « corde à triple homologation ». Elle est en effet homologuée pour être utilisée comme corde à simple, corde à double et corde jumelée, ce qui en fait un outil multifonction que tout le monde apprécie.

C’est un compromis idéal pour ceux qui pratiquent plusieurs types d’escalade, mais qui a quand même un gros inconvénient : son prix élevé.

Quelques cordes multilabel : Joker de Béal, Alpine Sender de Mammut, 8,9 de Black Diamond, Volta de Petzl…

Idéale pour : alpinisme, grande voie, couennes

Bonne pour : rando, escalade en salle

Interdit pour : RAS

Femme grimpeur portant un harnais de sécurité

Quelle corde pour quelle pratique ?

Si vous maîtrisez votre pratique et comprenez comment fonctionne votre corde, vous pouvez l’utiliser de plusieurs manières.

Mais attention : escalader avec un seul brin de corde jumelée « parce que c’est facile, je vais pas tomber », ou passer les deux brins d’une corde à double dans un mousqueton « parce que je me sens mieux comme ça », ce n’est pas savoir ce que l’on fait et maîtriser l’escalade, c’est de l’inconscience !

De même, se lancer avec une corde à simple dans une grande voie avec tirage n’est pas bien malin, car vous allez vous fatiguer inutilement et risquez d’arriver épuisé dans un passage difficile…

Bien qu’il n’y ait pas de règles gravées dans le marbre, on peut dire que :

  • La corde à simple est idéale pour l’escalade sportive (salle ou rocher), et peut être utilisée en grande voie ou en alpinisme si on s’assure qu’elle permettra de faire les éventuels rappels nécessaires.
  • La corde à double est la meilleure option pour ceux qui font de l’alpinisme et de la grande voie à un niveau avancé, mais elle doit être bien utilisée.
  • La corde multilabel est géniale et permet de tout faire, mais reste chère.
  • La corde jumelée est une bonne option pour ceux qui pratiquent la rando-alpinisme.
  • La corde statique n’est généralement pas faite pour les activités de montagne, et est réservée à des cas bien particuliers.

Escaladeur tombant d'une falaise lors d'une escalade en tête à Kalymnos

Quelle longueur de corde d’escalade acheter ?

« Plus c’est long, plus c’est bon ! »

Oui, mais « Plus c’est long, plus c’est lourd », et « Plus c’est long, plus c’est cher ! »

Et surtout, vous risquez de vous embarrasser avec des mètres de corde qui ne servent à rien ! Une corde à simple de 80 m pour aller grimper en salle, c’est pas trop utile…

Corde escalade de 30 m

En général, il s’agit de corde jumelée, parfois de corde à simple. Elles sont utiles pour la rando et la rando glaciaire. On peut s’en servir pour l’escalade en salle ou en couennes, mais avec des hauteurs max de 10-12m qui limitent pas mal le choix des sites.

Note perso : c’est ce que je recommande pour une corde jumelée, pour un usage rando.

Corde escalade de 40 m

Pareil que la corde de 30 m, mais elle est un peu plus polyvalente et permet de faire des voies de 15-18m, que ce soit en falaise ou en salle. Un bon choix pour ceux qui font principalement de la rando, et vont grimper de temps en temps.

Corde escalade de 50 m

Ce sont les cordes jumelées les plus longues, les cordes à double les plus courtes, et quelques cordes à simple. Si vous faites souvent de la rando glaciaire à 4, c’est un bon choix. Sinon, pour l’escalade sur rocher, cela risque de vous sembler un peu court quand vous commencerez à vraiment l’utiliser

Corde escalade de 60 m

Un excellent choix aussi bien en corde à simple qu’en corde à double, qui permet de grimper en falaise jusqu’à 25-28m, et de se lancer dans la plupart des grandes voies, avec des rappels de 50 m. C’est probablement la longueur la plus populaire.

Note perso : c’est ce que je recommande pour une corde à double, pour un usage grande voie.

Corde escalade de 70 m

Une longueur assez rare en corde à double, qui permet d’avoir un peu plus de marge que la corde de 60 m, au cas où. Son intérêt en corde à simple est en revanche bien plus grand, car elle permet de faire des voies de 30-32 m (ce qui couvre l’immense majorité des falaises existantes) et permet de faire des rappels d’une trentaine de mètres si besoin est.

Note perso : c’est ce que je recommande pour une corde à simple, pour un usage en falaise.

Corde escalade de 80 m

Ce sont généralement des cordes à simple (il y en a maintenant en multilabel). Elles permettent de faire ces quelques voies de plus de 35 m, mais sont rarement nécessaires. Regardez les topos de vos sites habituels, et vous saurez si vous en avez besoin ou pas.

Cordes longues colorées

Corde escalade de 100 m

Rare et chère, la corde de 100 m n’est utile que dans des cas exceptionnels, sur des voies très spécifiques. Normalement, vous n’en aurez jamais besoin.

Quelques marques reconnues de corde d’escalade

Sans vouloir faire de pub à l’un ou à l’autre, voici une sélection de fabricants reconnus. Vous pouvez acheter leurs cordes en toute confiance.

  • Beal (on dit Bé-al, pas Bill : c’est une marque française, pas américaine)
  • Petzl
  • Black Diamond
  • Edelrid
  • Millet
  • Simond

Un dernier mot

Comme le disait le célèbre philosophe espagnol Kilian Jornet : « Le plus important ce n’est pas le matériel, mais de bien savoir l’utiliser ».

Pour la sécurité de tous, il est donc nécessaire de bien comprendre comment fonctionnent les différentes cordes d’escalade, et de savoir s’en servir dans de bonnes conditions. J’espère que cet article vous aura aidé et que vous saurez maintenant quelle corde il vous faut pour aller escalader…

Bonne grimpe !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Arantxa Loyola

Arantxa Loyola

Arantxa a deux amours : l’escalade, qu’elle pratique depuis près de 15 ans, et son mari, avec lequel elle vit dans un petit village du sud de la France, là où le climat permet d’être sur les rochers pratiquement toute l’année. Discrète et enthousiaste, elle adore partager sa passion pour la grimpette et se fait un plaisir d’enseigner aux débutants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *