Comment bien choisir son piolet

Avant de vous lancer dans la haute montagne, il est nécessaire d’avoir le bon piolet !

Que vous soyez Alpinistes, skieurs de haute montagne ou escaladeurs sur glace, vous avez nécessairement besoin d’un piolet pour accéder aux vertiges des cimes qui nous plaisent tant.

ZeOutdoor vous propose donc un petit guide pour choisir le meilleur piolet possible en fonction de votre activité, de votre taille et des normes de sécurité européennes.

L’anatomie du piolet

1.La tête du piolet

Rien de mieux que de bien comprendre le fonctionnement du piolet pour trouver ce qui conviendra à votre utilisation. Le piolet est composé d’une tête, généralement en alliage d’acier.

piolet technique pas cher decathlon
Piolet d’alpinisme technique Simond Anaconda, disponible chez Decathlon

Le pic:

Celle-ci comporte à son extrémité avant un pic, qui se plante profondément dans la neige et la glace, de façon à garantir une bonne accroche lors d’un arrêt ou de façon à empêcher une glissade. Son angle d’inclinaison (angle entre le manche et le pic) est relatif à l’utilisation du piolet. Pour de l‘alpinisme, on choisira un angle compris entre 65° et 70°, tandis que pour l’escalade sur glace, on préférera un angle compris entre 55° et 60°

La panne:

À l’extrémité arrière se trouve la Panne. Celle-ci est utilisée pour tailler des marches ou des prises dans la glace.

Le trou a mousquetons:

Sur la tête, on trouve également un trou à mousqueton, qui comme son nom l’indique permet de faire passer un mousqueton ou une dragonne.

 

2.Le manche du piolet

piolet alpinisme rando glaciaire
Black Diamond Raven

Le manche est quant à lui composé d’aluminium, de carbone ou même de métal.

Chaque matière a ses points forts et ses points faibles, il convient de trouver un bon compromis entre résistance, prix et poids.

L’aluminium est léger, c’est le moins résistant et le moins chère. L’acier est robuste, mais plus lourd et enfin, le carbone est léger et robuste, mais c’est le plus onéreux.

Manche droit ou incurvé ?

Le manche peut être droit ou incurvé. Droit, il offre de très bonnes performances en Alpinisme et surtout lorsque vous vous auto assurez. Les manches incurvés sont préférables pour l’escalade sur glace, offrant une meilleure prise.

piolet grivel
Grivel Jorasses 2.0

L’adhérence du manche

Certains manches sont recouverts d’un revêtement en caoutchouc pour une meilleure adhérence. Si ce n’est pas le cas, il est possible de vous procurer des rouleaux de tape pour entourer le manche et obtenir le même effet.

La pointe

Le piolet se termine (ou non !) par une pointe. Celle-ci permet de maintenir l’équilibre en l’utilisant à la façon d’un bâton de randonnée. Pour des raisons de poids et de sécurité, le pic a été supprimé sur certains piolets.

Choisir la longueur du piolet

Les piolets sont disponibles de 50 à 75 cm par incréments de 5cm. Deux paramètres cruciaux doivent être pris en compte lors de votre choix. Il s’agit de votre type d’activité et de votre propre taille.

1.Par la taille

piolet polyvalent technique petzl
Petzl Quark, un classique

La manière très simple de trouver la taille idéale de votre piolet est de vous tenir debout, tout en laissant tomber vos bras de côtés. Le piolet doit alors à peine toucher le sol. Généralement, une personne plus grande utilisera un piolet plus grand, mais attention, deux personnes de même taille peuvent avoir une portée différente.

Voici quelques valeurs auxquelles se référer :

  • Pour une personne de moins de 1,70 m, le piolet devrait idéalement mesurer de 50 à 60 cm.
  • Entre 1m70 et 1m80, on privilégiera un piolet de 60 à 70 cm.
  • Au delà de 1m80, le piolet peut mesurer jusqu’à 75cm.

2.Par le type d’activité

piolet cascade de glace dry tooling
Petzl Nomic, pour la cascade de glace

Comme expliqué plus haut, l’angle d’inclinaison dépend de l’activité.

Il en va de même pour la longueur du piolet. Ceux de moins de 60 cm sont destinés uniquement à l’escalade sur glace. Plus courts que la moyenne, ils facilitent les arrêts. Un piolet trop long en escalade sur glace peut être dangereux dans la mesure ou la pointe peut se planter dans la neige lorsque vous tentez de vous rattraper et ainsi vous faire lâcher prise.

À l’inverse, au dela de 70cm, les piolets sont destinés à l’alpinisme.

Trouver le bon compromis entre les deux paramètres est essentiel, si vous pratiquez l’escalade sur glace et l’escalade technique, prenez donc un piolet sensiblement plus petit que si vous pratiquez l’alpinisme.

Choisir le poids du piolet

Un piolet léger semble aux premiers abords le choix le plus judicieux, mais ce n’est pas forcément le cas.

Parfaits pour le ski de haute montagne et les disciplines où l’usage du piolet n’est que très rare, ils auront cependant plus de mal à se planter dans la glace et seront beaucoup moins résistants à l’usure.

Nous vous préconisons, pour de l’escalade sur glace, ainsi que l‘alpinisme, des piolets en alliage d’acier ou en inox, certes, plus lourds, mais aussi plus fiables. Bien entendu, le meilleur compromis reste le carbone, si vous souhaitez investir.

Comprendre la notation du CEN

Le comitéescalade sur glace européen de normalisation intervient sur la standardisation des piolets, garantissant alors une certaine qualité du produit.

  • Les piolets tamponnés avec un B (pour « base ») sont ceux qui sont généralement plus légers, moins couteux et moins durables. Ils conviennent à une utilisation peu intensive ou sur des surfaces moins techniques.
  • Les piolets gratifiés d’un T (pour « technique » ) sont ceux qui sont conçus pour l‘escalade de glace et l’alpinisme technique. Plus lourds et résistants, ils sont parfaits pour ce genre d’utilisation intensive.

Pour plus d’information sur les normes des piolets, c’est ici.

Sachez enfin que le pique et le manche sont notés séparément.

Il est fréquent de choisir un pique CEN-B avec un manche CEN-T. En effet, le pique CEN-B est plus mince et plus flexible. Il pénètre mieux les glaces solides que le CEN-T, qui lui, est plutôt destiné à l’escalade mixte par exemple.

Choisir une dragonne

1.Pourquoi opter pour une dragonne ?

Choisir une bonne dragonne est crucial, en effet, ne serait-il pas fâcheux de lâcher votre piolet dans le vide en pleine ascension et de ne plus pouvoir redescendre ? De ne plus avoir d’assurance contre les glissades ?

La dragonne permet d’attacher le piolet à votre poignet ou à un harnais, garantissant ainsi une sécurité supplémentaire. De nombreux alpinistes considèrent la dragonne comme indispensable, notamment lors du franchissement de crevasses ou lors d’une longue ascension.

2.Pourquoi ne pas opter pour une dragonne ?

Dans d’autres circonstances, certains pensent que maintenir un outil tranchant de la sorte peut être dangereux lors d’une chute.

Il faut aussi prévoir de pouvoir changer le piolet de poignet si la dragonne est positionnée à cet endroit, ce qui peut-être handicapant pour une cordée et une grande perte de temps. Libre à vous d’avoir le dernier mot.

3.Quelle taille de dragonne choisir ?

Beaucoup de marques proposent des dragonnes qui s’accordent parfaitement avec leurs produits, la longueur varie d’une activité à l’autre, mais dépend de ce que vos préférences ; il n’y a pas de longueur précise à conseiller.

Sachez simplement qu’il est beaucoup plus évident, lors d’une chute, de reprendre le contrôle d’un piolet avec une dragonne plus courte, c’est pourquoi elles sont plutôt utilisées pour l‘escalade sur glace.

Au contraire, on préconise les dragonnes plus longues (de la longueur du piolet lui-même environ) pour l‘alpinisme technique, car elles permettent de passer le piolet entre les mains, sans avoir à changer la dragonne de poignet, ce qui offre un gain de temps confortable.

Il est également possible d’utiliser une des attaches de votre harnais en guise de dragonne, ce qui reste une alternative intéressante.

Transporter le piolet

De nombreux sacs ont été conçus pour transporter un piolet à l’arrière. Ils comportent une ou deux sangles en bas du sac et une ou deux sangles en haut de celui-ci. On fixe le piolet tête vers le bas en glissant le pique dans la sangle basse, puis, le manche dans la sangle du haut.

Pensez à protéger le pique, la pointe ainsi que la panne avec des protecteurs de pointes lorsque vous transportez le piolet et que vous ne l’utilisez pas. Sachez que certains fabricants proposent des équipements spécialement conçus pour transporter vos piolets, crampons et autres matériaux nécessaires à l’escalade.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Erik Lagier

Erik Lagier

Ayant passé toute sa jeunesse entre les Alpes et les montagnes scandinaves, Erik a développé une passion pour la neige et les sports de glisse que n’a fait que grandir depuis. Rédacteur professionnel sport et voyage, skieur-aventurier amateur, Erik est aussi un fervent défenseur des animaux en général et des chiens abandonnés en particulier. Lorsqu’il n’est pas sur les pistes, vous le croiserez surement au bar du coin, une bière à la main et le sourire aux lèvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *