Courir avec son chien : conseils et bonnes pratiques

Emmener son chien lorsqu’on va courir est un excellent moyen de lui faire prendre l’air, de pratiquer l’un comme l’autre une activité physique, et de partager un moment de complicité. Attention toutefois à veiller à ce que votre compagnon à quatre pattes puisse vous suivre en toute sécurité. Voici quelques conseils pour vous aider, vous et votre ami canin, à courir dans de bonnes conditions.

Attention, tous les chiens ne sont pas taillés pour la course

Avant d’emmener votre chien faire un footing, il convient de vérifier qu’il en soit capable. Tout d’abord, certaines races de chien ne sont pas faites pour courir. C’est le cas par exemple des chiens de très petite taille, comme les chihuahuas ou les caniches.

Ensuite, même si votre chien est d’une race naturellement active, comme peuvent l’être un labrador, un husky, ou encore un berger australien, il faut s’assurer qu’il n’ait pas de contre-indication : un animal souffrant de problèmes articulaires (arthrose) ou présentant un défaut cardiaque par exemple ne doit pas être amené à courir. Avant de commencer à courir avec votre chien, il est donc essentiel de vérifier son état de santé auprès de votre vétérinaire.

Commencer en douceur

Il est important d’évaluer la condition physique de votre chien avant de l’emmener courir. S’il n’est pas habitué à une activité physique intense, commencez progressivement en faisant de courtes promenades ou des courses à (très) petite allure. Votre chien pourra alors progresser et augmenter la durée et l’intensité de ses courses en toute sécurité.

Harnais, collier GPS… les équipements indispensables pour courir

Lorsque vous courez avec votre chien, il est important de vous équiper correctement afin d’assurer sa sécurité. Un harnais confortable et une laisse de 4 mètres de long sont des pièces d’équipement indispensables. Il est également conseillé d’opter pour des accessoires réfléchissants qui augmenteront votre visibilité et celle de votre animal sur la route. Enfin, n’oubliez pas d’emporter de l’eau fraîche en quantité suffisante pour vous et votre chien.

Par ailleurs, lorsque vous allez courir avec votre fidèle compagnon, il est envisageable de l’équiper d’un collier GPS. L’utilisation d’un traceur peut vous aider localiser votre animal au cas où vous seriez séparés l’un de l’autre pendant votre la sortie, si celui-ci n’est pas attaché et a tendance à aller explorer les environs de son côté. Mais surtout, il existe des modèles de GPS comme le Tractive Dogs 4 qui permettent de suivre l’activité de votre chien. Vous aurez ainsi accès à tout un tas de statistiques : le nombre de kilomètres parcourus, les calories brûlées, ou encore le temps d’activité et de repos. Vous pourrez également fixer des objectifs à atteindre avec votre compagnon et suivre ses progrès dans le temps.

Courir avec son chien : les bonnes pratiques

Même si votre chien est physiquement apte à la course, et que vous êtes bien équipé, courir avec votre compagnon à quatre pattes nécessite de suivre quelques bonnes pratiques.

  1. Attention à la chaleur : il peut être dangereux pour votre animal de faire de l’exercice par des températures élevées. De plus, le risque de brûlures est élevé l’asphalte. Évitez donc les routes goudronneuses et veillez à marcher à l’ombre lorsqu’il fait chaud. Et idéalement, évitez les heures les plus chaudes de la journée, et choisissez un parcours où il y a de l’ombre.
  2. Ne faites jamais courir votre chien immédiatement après avoir mangé. Veillez à attendre au moins 3 heures après son dernier repas. Sinon, il risque d’avoir des nausées ou des brûlures d’estomac.
  3. Tenez votre chien en laisse pendant le parcours pour assurer sa sécurité, surtout dans les lieux fréquentés.
  4. Soyez conscient de votre environnement et faites attention à la circulation, aux autres chiens et aux autres dangers.
  5. Surveillez attentivement votre chien pendant la course et arrêtez-vous s’il montre des signes de fatigue ou de déshydratation.
  6. Ne faites pas un parcours trop long : pas plus de 7 à 8 kilomètres.
  7. Veillez à emporter des sacs à crottes pour nettoyer derrière votre chien s’il fait ses besoins.

Pour aller plus loin : le canicross

Il y a 2 façons de courir avec son chien : la course à pied classique, et le canicross. Le canicross a été créé en Suisse dans les années 1980, mais est depuis devenu populaire dans le monde entier.

La principale différence entre la course à pied et le canicross, c’est que pendant le canicross, vous portez un harnais spécial qui vous relie à votre chien par un système de ceinture ou une corde élastique. Cela vous permet d’avoir un meilleur contrôle sur la vitesse et la direction de votre chien pendant la course et de moins solliciter ses articulations.

Pour pratiquer le canicross en toute sécurité avec votre animal, il est fortement recommandé de prendre des cours avec des professionnels expérimentés qui vous apprendront à utiliser correctement l’équipement et vous donneront des conseils pour travailler efficacement en équipe avec votre compagnon à quatre pattes.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Saki & Flo

Saki & Flo

Fans de nature et d'aventures, Saki & Flo parcourent le monde. Après le Japon et Vancouver, ils ont décidé de s'installer à Budapest en Hongrie, une ville multiculturelle nichée au coeur de l'Europe. Ils pratiquent le kayak et la randonnée. Prochain objectif: un tour d'Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *