Comment laver et ranger un sac de couchage ?

Acheter un bon sac de couchage, c’est bien. Mais c’est mieux s’il dure des années !

Nous n’avons de cesse de conseiller l’acquisition d’un matériel de qualité, qui est un investissement sur la durée et un gage de confort et sécurité… à condition de savoir en prendre soin! Un sac de couchage de qualité peut théoriquement vous accompagner et vous tenir chaud toute une vie avec un entretien et un stockage approprié.

Rien de bien compliqué, nul besoin de passer des heures à chouchouter votre sac de couchage. Avec seulement quelques gestes simples, nous allons voir comment allonger significativement sa durée de vie.

Voici notre guide d’entretien d’un sac de couchage.

bivouac en pleine nature dans un sac de couchage bien entretenu

Comment laver un sac de couchage ?

C’est LA question que tout le monde se pose au moins une fois…

Laver un sac de couchage en duvet

Le duvet d’origine animale (canards, oies) est un formidable isolant, mais est aussi hélas particulièrement sensible. Il faudra donc se montrer particulièrement délicat au moment du lavage.

Il est possible de laver vous-même votre sac de couchage, mais en cas de doute il est préférable de le faire faire par un professionnel. Si malgré tout vous décidiez de laver votre sac de couchage, voici comment procéder.

Si – et seulement si! – le lavage en machine est possible (lire l’étiquette), retournez d’abord entièrement votre sac de couchage.

Lavez-le ensuite en machine avec une lessive spéciale à une température ne dépassant pas 30 degrés et avec un programme délicat et sans essorage.

Astuce !
L’ajout de quelques balles de tennis dans la machine permet d’éviter que le sac de couchage ne se déforme.

Plus fastidieux, mais plus délicat, le lavage à la main est une excellente option.

  • Faites d’abord tremper votre sac de couchage entre 20 et 30 minutes dans de l’eau tiède, puis avec la lessive spéciale pendant quelques heures.
  • Malaxez délicatement de façon homogène pendant quelques minutes puis sortez le sac de couchage de l’eau.
  • Ne reste plus que le séchage qui peut être fait à l’air libre ou au sèche linge.

Avec la deuxième option, prenez garde de bien le faire à basse température et moins de 20 minutes.

Veillez également à éviter la formation d’agglomérat de duvet.

Laver un sac de couchage en synthétique

Beaucoup plus simple, le lavage d’un sac de couchage en synthétique s’apparente davantage à une lessive classique.

Ici il sera possible de laver le sac de couchage à plus haute température, mais une fois de plus, lisez attentivement l’étiquette avant lavage.

lessive sac de couchage et duvet
Il exsite des produits nettoyants pour duvet

Comment stocker son sac de couchage ?

Un sac de couchage mal stocké peut rapidement perdre de ses propriétés isolantes.

Stocker un sac de couchage en duvet

Stocker correctement votre sac de couchage augmentera drastiquement sa durabilité, c’est d’autant plus valable pour un duvet encore particulièrement sensible. Tout d’abord, l’ennemi numéro 1 du duvet est l’humidité, stockage au sec impératif donc.

Autre point, bien qu’il soit possible de stocker son sac de couchage dans sa housse ou un sac à viande, pour un gain de place, ce n’est pas la meilleure option.

En effet, si l’espace disponible vous le permet, stockez votre sac de couchage à l’air libre et déplié (dans un lieu sec et à l’abri du soleil). Lui aussi a besoin de respirer…

Ranger un sac de couchage en synthétique

Comme pour le lavage, votre sac de couchage en synthétique est beaucoup moins sensible que celui en duvet.

Cela ne veut évidemment pas dire qu’il faut négliger son entretien. Là encore, évitez l’humidité de façon générale et laissez-le à l’air libre à chaque fois que vous en avez l’occasion (y compris en randonnée).

sac de couchage aéré en plein hiver

Comment bien plier un sac de couchage ?

Il existe plusieurs écoles… la méthode présentée ici a fait ses preuves.

Le plier

Première étape pour plier correctement un sac de couchage en en prenant soin et occupant un minimum d’espace : le plier…partiellement.

Il convient de le plier en deux dans le sens de la longueur en s’assurant que les bords soient bien alignés et symétriques.

L’enrouler

Deuxième étape, une fois le sac de couchage plié dans le sens de la longueur, il faut désormais l’enrouler. Pour être exact, il s’agit non-seulement de l’enrouler, mais aussi de le compresser pour qu’il prenne un minimum de volume.

  • Commencez par l’emplacement de la tête en roulant fermement le sac et vous assurant à chaque nouveau tour que les bords ne dépassent pas.
  • Roulez le sac de couchage complètement en le compressant de la même façon à chaque tour pour évacuer l’air.

Comme nous l’évoquions précédemment, il s’agit de compresser son sac de couchage pour réduire son volume pendant le transport. Le reste du temps, laissez le respirer autant que possible.

sac de couchage enroulé

Comment désodoriser un sac de couchage ?

Après plusieurs nuits de trekking, qu’on le veuille ou non, le sac de couchage prend une odeur qui n’est pas forcément très agréable…

Un sac de couchage propre et aéré

Cela peut sembler bête, pourtant la meilleure façon qu’un sac de couchage sente bon est tout simplement d’éviter l’apparition des mauvaises odeurs.

Comment ? Avec tous nos conseils précédents, à savoir laver correctement et surtout aérer votre sac de couchage de façon régulière. Quant aux moisissures et odeurs d’humidité, là encore nous en revenons au bon sens, en stockant son sac de couchage au sec.

Dernier point, comme avec une tente, on ne plie et n’emballe jamais un sac de couchage humide.

L’utilisation de désodorisant

Malgré nos quelques conseils de bon sens, l’utilisation régulière d’un sac de couchage entraînera inévitablement l’apparition d’odeurs. En réalité, un sac de couchage neuf en duvet a déjà une odeur…proche de celle des animaux d’où provient le duvet.

Dans ce cas, pas de panique, des solutions existent. Enfin, une en particulier, qui est l’utilisation de désodorisant. Alors attention, il ne s’agit pas ici de couvrir les odeurs avec du parfum, mais d’éliminer les bactéries responsables des odeurs.

Parmi les méthodes naturelles à tester, nous vous conseillons le bicarbonate de soude. Disposez en un peu sur les parties incriminées et laissez le agir au moins plusieurs jours.

Autre petite astuce, le papier journal roulé en boule dans le sac de couchage qui peut capter une partie de l’humidité et donc limiter les odeurs ou la moisissure.

Enfin, l’option que nous ne recommandons pas vraiment (et pas du tout sur le duvet) c’est l’utilisation de désodorisants chimiques. Il s’agit de spray anti-odeur qui servent généralement à désodoriser les chaussures ou les sacs de sport. Option uniquement envisageable sur du synthétique.

Comment redonner du gonflant à un sac de couchage ?

Ou comment donner une nouvelle vie à votre duvet qui s’est aplati…

L’importance du gonflant

Avoir un sac de couchage doté d’un bon gonflant est tout sauf superflu. C’est même la condition sine qua non pour qu’il vous tienne chaud. En effet, la chaleur dans un sac de couchage est assurée par l’air chaud que retient le rembourrage ou duvet du sac.

Ce sont sont ces deux éléments qui constituent l’isolation thermique (air chaud et duvet).

Un sac de couchage complètement aplati, même de la meilleure qualité ne vous tiendra pas chaud, ou du moins très mal. Voilà pourquoi il est importantissime qu’il conserve du gonflant.

Comment maintenir et donner du gonflant

Pour maintenir le gonflant, eh bien, nous vous suggérons de suivre les conseils de lavage mais surtout de séchage dont il est question plus haut. C’est notamment à ça que servent les balles de tennis dans la machine à laver ou le sèche-linge.

Mais le même principe peut s’appliquer avec simplement vos mains. En “maltraitant” votre sac de couchage (oui, vous avez bien lu, il va falloir littéralement le tabasser, même si vous l’aimez bien.)

Bon, en réalité, il s’agit surtout de le tapoter et le secouer suffisamment afin de créer un mouvement d’air et une bonne répartition homogène du duvet.

Laissez ensuite le sac de couchage au chaud, mais à l’air libre pendant 24 à 48 heures.

jeune femme dormant dans un sac de couchage dans une voiture

Où mettre le sac de couchage dans le sac à dos ?

Tout le monde a sa technique, qui est bien entendue la meilleure (voire la seule et unique). Mais en réalité, voici le véritable meilleur moyen de ranger le sac de couchage dans le sac à dos 😉

Rendre son sac de couchage compact

Avant de parler de l’emplacement idéal de rangement pour son sac de couchage, autant faire en sorte que celui-ci soit le plus réduit possible.

C’est la raison pour laquelle nous avons abordé la question du pliage dans les lignes précédentes. C’est également la raison pour laquelle un sac de compression est essentiel pendant le transport de votre sac de couchage.

Il est généralement vendu avec, mais si ce n’est pas le cas, il vous en faut un absolument.

Dans le sac à dos ?

Et si la meilleure option n’était pas de mettre votre sac de couchage dans le sac à dos, mais à l’extérieur ?

C’est en tout cas ce que nous préconisons, soit fixé (grâce à des sangles) sur le dessus ou le dessous de votre sac à dos. La forme du sac de couchage dans son sac de compression rappelant celle de la tente ou du matelas ne devrait poser aucun problème.

Vous gagnerez ainsi un énorme volume à l’intérieur de votre sac à dos.

Attention !
Le sac de compression n’étant pas forcément étanche, pensez à protéger votre sac à dos avec une housse de protection en cas d’averse.

Quelques mots pour terminer

Cet article touche à sa fin ! Vous savez désormais absolument tout ce qu’il y a à savoir pour que l’investissement que représente votre sac de couchage dure autant que possible.

Nous vous souhaitons de chaudes et confortables nuits dans un sac de couchage tout beau et tout propre. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser dans la section commentaires.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Florian Demandols

Florian Demandols

Florian Demandols est un journaliste et rédacteur français, originaire de Marseille. Passionné de voyage, de sport, de nature, et d’histoire, il sillonne le monde afin de nourrir son insatiable curiosité. Florian est notre spécialiste VTT!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.