Ascension du Ben Nevis : Randonnée sur le Toit de l’Écosse

Point culminant des îles Britanniques, le Ben Nevis attire chaque année de nombreux marcheurs : 100 000 personnes environ atteignent le sommet.

Départ au niveau de la mer pour l’ascension du point culminant de l’Écosse : le Ben Nevis et ses 1344 m pour en prendre pleins les yeux !

Cela peut paraître bas aux habitués des Alpes et des Pyrénées, mais c’est une montagne superbe, et bien plus « alpine » que ne le laisse suggérer sa faible altitude…

L’aller-retour jusqu’au sommet fait presque 15 km, le Lonely Planet indique qu’il faut 4h-5h pour monter et 2h30 pour descendre. Cela dépend des conditions physiques de chacun. Nous avons fait environ 5h l’aller-retour. Loin du record établi à moins de 1h30 aller-retour !!!

Histoire du Ben Nevis

Le chemin de rando a été construit en été 1883 par des constructeurs locaux. Le chemin touristique (le plus facile) a été nommé « Pony Track » car au départ il permettait l’accès des poneys à l’observatoire météo pour l’approvisionnement en vivres. Ce centre est resté ouvert jusqu’en 1904 puis a fermé par manque de fonds (on peut en voir les restes au sommet).

Depuis, le Ben Nevis est devenu le terrain d’entraînement des alpinistes britanniques, avec de nombreuses routes techniques difficiles, notamment en hiver. C’est d’ailleurs une destination prisée pour la cascade de glace, mais il faut déjà avoir un certain niveau !

En résumé

  • Accès: Fort William, Glen Nevis visitor center
  • Hébergement: Ben Nevis Inn ou Glen Nevis Caravan & camping park ou chez l’habitant
  • Pays: Royaume-Uni
  • Saison: de Mai à Octobre (pour la rando, en hiver il s’agit d’alpinisme)

Son accès

Fort William. Départ de Archintee Farm, le pont piéton près du Glen Nevis Youth Hostel (si piéton) ou du parking du centre visiteurs du Glen Nevis.

chemin de randonnée glen nevis ecosse
Photo par Frank Conway

Son ascension

Le chemin remonte progressivement jusqu’au Lochan Meall an t-Suidche (« lochan à mi-chemin ») puis serpente en pente raide le long d’un ruisseau, le Red Burn, jusqu’au plateau, au sommet. Les ruines de l’observatoire sont encore visibles.

Le sentier est bien marqué, et vous ne risquez pas de vous égarer si vous avez un minimum de sens de l’orientation. Attention toutefois au mauvais temps : tout est plus difficile lorsque le brouillard tombe.

Vous pouvez visualiser l’itinéraire d’ascension et télécharger le fichier gpx pour faciliter votre randonnée sur le Ben Nevis ici.

Quelques infos pratiques

Bien que l’ascension du Ben Nevis est accessible à tous, il ne faut pas le prendre à la légère. Les chemins sont très caillouteux et accidentés (de bonnes chaussures sont nécessaires), des vêtements chauds et un coupe-vent sont requis même en été, et enfin de quoi boire et manger pour éviter de gâcher ce beau moment d’effort et de plaisir.

Pas de problèmes de midges sur les hauteurs car plus d’air qu’au pied du Glen Nevis.

Concernant le logement, nous avons testé le camping (Glen Nevis Caravan & camping park : peu cher et bonnes prestations, mais quelques midges en soirée), et une auberge de jeunesse (le Ben Nevis Inn : prestations simples mais bon resto et pas de midges!).

Sinon, vous avez aussi l’option de loger chez l’habitant, une solution idéale pour découvrir la région et connaître les coins éloignés des routes touristiques tout en profitant de l’hospitalité légendaire des Highlanders (même s’il ne doit en rester qu’un, ils sont encore nombreux).

Faire des randos en étoiles dans les Highlands, cela peut être sympa !

 

banc durant ascension du ben nevis
Photo par Nitin Mathew

Photo de une par Alex Holyoake

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor

L'équipe ZeOutdoor regroupe de nombreux aventuriers qui ont participé au site depuis sa création il y a plus de 10 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *