Découvrir la Vallée de la Blanche à pied

Son nom a déjà quelque chose de féérique et dans les faits, cette vallée l’est tout autant. Voici notre top 5 des itinéraires de randonnée pour découvrir la Vallée de la Blanche à pied.

Avec un nom aussi évocateur, vous aurez aisément compris que la Vallée de la Blanche est un haut lieu des pratiques hivernales.

Les skieurs, snowboardeurs et pratiquants de raquettes à neige y seront aux anges, mais pas seulement. Située à quelques pas de l’immense et superbe lac de Serre Ponçon, la Vallée de la Blanche est aussi un véritable paradis pour les randonneurs.

Quelle que soit la saison, cette vallée féerique se parcourt à pied (en raquettes en hiver) et offre des panoramas alpins à couper le souffle. Entre forêts de sapins, lacs d’altitude et alpages verdoyants, voici 5 des plus belles randonnées à faire dans la Vallée de la Blanche.

panorama vallée de la blanche

Les plus belles randonnées de la Vallée de La Blanche

Si vous aimez les paysages emblématiques de la Haute Provence et des Alpes du Sud, c’est parti pour 5 randonnées somptueuses pour tous les niveaux dans la Vallée de la Blanche.

Les crêtes du Grand-Puy

  • Distance : 8,13 km
  • Dénivelé : 411m positifs
  • Durée : 3 heures 30
  • Difficulté : Facile

Pour commencer tout en douceur, nous vous emmenons sur les crêtes du Grand-Puy.

Cette randonnée facile se fait au départ de la station de ski du Grand-Puy (à peine 5 minutes de Seyne-les-Alpes). Situées 411 mètres plus haut, les crêtes du Grand-Puy offrent un panorama superbe à 360 degrés sur les massifs de la Blanche et de la Monge, ainsi que sur le Pic de Bure.

Il est possible de monter sur la crête par ses propres moyens (à pied) mais de juin à septembre, il est également possible de monter via le télésiège de la station.

Dernier point : une fois sur la crête, l’ombre se fait rare, voire inexistante. Couvre-chef et eau fraîche sont donc plus que recommandés. En plein été, nous vous déconseillons également les heures les plus chaudes. Pour le reste, cette randonnée s’adresse à toute la famille.

foret de sapin et alpage en montagne

Tour de Tourtourel (Cabane des Mulets)

  • Distance : 6 km
  • Dénivelé : 500 m positifs
  • Durée : 3 heures 30
  • Difficulté : Moyenne

Le départ de cette randonnée de difficulté moyenne se fait depuis le parking le long du ravin de la Blanche (7 km depuis Seyne-les-Alpes). Le début de la randonnée se fait sur une piste forestière avant de traverser une jolie forêt de mélèze. Vous arriverez ensuite sur un superbe alpage typique de la Vallée de la Blanche.

C’est sur les pâturages de la Grande Montagne que se trouve la cabane pastorale des Mulets dans laquelle il est possible de passer la nuit (en été). L’occasion d’échanger avec le berger présent durant l’estive et de se réveiller dans un cadre typique et grandiose.

Le retour se fait par le versant sud de Tourtourel (ou le même chemin qu’à l’aller).

vue panoramique sur lac et montagne

La montagne de Chine

  • Distance : 11 km
  • Dénivelé : 906 m positifs
  • Durée : 5 heures 45
  • Difficulté : Moyenne

Depuis le petit village de Barles (18 km de Seyne) cette randonnée vous emmène sur le superbe massif des Monges. Avec un peu de chance, vous y apercevrez quelques-unes des nombreuses marmottes présentes sur le massif, mais dans tous les cas le cadre à lui-seul vaut le détour.

En effet, une promenade sur la montagne de Chine, ce n’est rien de moins qu’un des plus beaux panoramas à 360 degrés des Alpes-de-Haute-Provence. Par temps dégagé, vous pourrez admirer la Petite Cloche de Barles et son perchoir, le Cheval Blanc, le sommet de Cucuyon ou bien encore l’Estrop.

Il s’agit d’un pur condensé de ce que la Vallée de la Blanche a de plus beau à offrir.

troupeau de mouton en pleine montagne

De Chabanon à Tête Grosse

  • Distance : 13 km
  • Dénivelé : 652 m positifs
  • Durée : 5 heures
  • Difficulté : Difficile

Si l’envie vous prend de (presque) quitter la civilisation, cette randonnée vous permet de ne croiser quasiment personne (à l’exception des patous). Il faudra d’ailleurs garder vos distances, car si ces chiens sont superbes, ils prennent aussi leur travail de protection du troupeau très à cœur.

Le départ de cette randonnée se fait depuis la station de Chabanon, à seulement une dizaine de kilomètres de Seyne et moins de 8 depuis Selonnet.

Au menu de la promenade: alpages, forêts de sapins et vue panoramique depuis le sommet de Tête Grosse. La meilleure période pour faire cette randonnée se situe entre les mois de mars et octobre. Mais notre préférence va à l’automne pour les paysages parés d’un superbe manteau allant du rouge au jaune en passant par le brun.

Dernier point, nous avons hésité à classer cette randonnée dans la catégorie moyenne ou difficile. Elle reste accessible à tous les publics en bonne condition physique, néanmoins quelques passages délicats comme l’ascension de Tête Grosse doivent inciter à la prudence.

la neige a commencé à tomber en montagne

Pic de Bernardez depuis Saint-Barthélemy

  • Distance : 12 km
  • Dénivelé : 1157 m positifs
  • Durée : 7 heures
  • Difficulté : Difficile

Nous avons commencé par une option “facile” nous devons donc conclure par le plus gros morceau. Alors, autant le dire tout de suite, ça grimpe, et pas qu’un peu ! Avec un dénivelé positif de plus de 1100 mètres, cette randonnée s’adresse aux marcheurs aguerris.

Le départ se fait depuis la place du village de Saint-Barthélemy (près de Méolans). Le début de la promenade alterne entre sous-bois paisibles et alpages typiques. Puis la montée se fait crescendo sur le Pic de Bernardez jusqu’à la crête du sommet (suivre le GR6).

Cette randonnée peut se faire avec une multitude de variantes. Il est possible de faire une halte à la cabane de Bernardez ou celle du Jas.

Il existe même un tout autre itinéraire en hiver pour un paysage tout vêtu de blanc (versant nord de Serre Langas), l’occasion de voir pourquoi le coin se nomme Vallée de la Blanche. Bien sûr, dans ce cas, il faudra s’équiper en conséquence.

sommets qui apparraissent au milieu des nuages blancs

À vous de jouer

Cet article touche à sa fin et nous espérons qu’il vous a plu.

La Vallée de la Blanche est un véritable petit paradis niché au cœur des Alpes-de-Haute-Provence, vous en connaissez maintenant les chemins. Profitez bien, et nous ne le rappellerons jamais assez, restez vigilant, emmenez de quoi à vous couvrir (même en été) ainsi qu’un moyen de communication.

Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à nous la poser dans la section commentaires.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Florian Demandols

Florian Demandols

Florian Demandols est un journaliste et rédacteur français, originaire de Marseille. Passionné de voyage, de sport, de nature, et d’histoire, il sillonne le monde afin de nourrir son insatiable curiosité. Florian est notre spécialiste VTT!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.