Comment bien choisir ses chaussures de ski

Pour ne pas connaître les mêmes problèmes que Josiane Balasko dans Les Bronzés font du ski, mieux vaut se renseigner un peu sur les chaussures de ski avant de les acheter. Et même sans atteindre cet extrême, il est important d’avoir le matériel adéquat afin de profiter de la neige sans souffrir.

La chaussure de ski doit remplir deux fonctions principales. En tant que lien entre vos jambes et vos skis, ce sont elles qui transmettent les commandes et font remonter les sensations du terrain. Il ne sert à rien d’avoir acheté les meilleurs skis de piste si c’est pour les utiliser avec des bottes peu adaptées.

Mais la chaussure de ski doit aussi prendre soin de vos pieds. Soyons clairs : une bonne chaussure ne doit pas faire mal aux pieds, ou aux chevilles, ou aux mollets. Au contraire, elle doit les préserver des chocs, des torsions accidentelles, mais aussi le tenir bien au chaud.

Quelle est votre pratique ?

Comme souvent, le matériel diffère en fonction de votre pratique, mais aussi de votre niveau. Et l’on ne parle pas de ski de rando, dont les modèles sont totalement différents, notamment en raison d’un système de fixation à inserts métalliques.

Ski de piste plaisir

C’est le ski de la vaste majorité des personnes, qui restent sur les pistes damées et pratiquent le ski en amateur, pour se faire plaisir. Indépendamment du niveau, on s’oriente vers des chaussures plus confortables (souples) et simples à utiliser (faciles à chausser, position marche).

Ski de piste performance

Ceux qui pratiquent la compétition, ou qui recherchent la performance lorsqu’ils sont sur les pistes ont besoin d’une chaussure offrant un meilleur contrôle. Elle doit donc être plus rigide, plus étroite, et souvent inclinée vers l’avant pour une meilleure position.

Ski hors-piste

En freeride, on a besoin de chaussures rigides pour mieux conduire les skis, mais aussi d’un certain confort car on doit souvent se déplacer à pied pour accéder à LA pente qui déchire. Une semelle un peu plus large et surtout une position facilitant la marche s’avèrent fort utiles.

La taille des chaussures de ski

Une fois que vous avez défini votre pratique et votre niveau, le choix de modèles s’est déjà pas mal rétréci. Il est alors nécessaire de vous assurer de trouver une paire de bottes de skis qui s’adaptent parfaitement à votre pied.

Modèles homme et femme

Ce n’est un secret pour personne, les hommes et les femmes n’ont pas la même morphologie. Au niveau des pieds, les femmes ont en général des pieds plus fins et sont plus sensibles au froid. L’époque où la différence se faisait juste au niveau de la couleur est bel et bien révolue !

Il est toutefois important de signaler que rien n’interdit à un homme craignant le froid de prendre un modèle femme, ou à une femme ayant le pied assez large de s’intéresser aux modèles pour homme.

session de ski avec chaussures adaptées
Photo par Kasya Shahovskaya

Comprendre la taille mondopoint ou MSS

Cela n’a rien à voir avec la pointure (qui varie d’un fabricant à l’autre) : c’est la taille de votre pied en centimètres, et c’est une mesure universelle qui ne varie pas.

Pour connaître votre taille mondopoint, placer votre talon contre un mur, faites une légère flexion du genou, et marquer au crayon l’avant de vos doigts de pieds. Faites la même chose avec l’autre jambe. La dimension la plus grande est votre taille mondopoint !

Cette dimension vous permet de choisir avec précision la taille de votre chaussure de ski. Pas besoin de prendre « un peu plus grand », pas besoin de savoir si « telle marque taille petit »… Si votre pied mesure 27 cm, les tailles mondopoint 27 de tous les fabricants sont ce dont vous avez besoin.

Comprendre le LAST

Le LAST est la largeur de votre pied à l’endroit où celle-ci est la plus grande, c’est-à-dire au niveau du cinquième métatarse (en bas des doigts de pieds). C’est ce qui fait que les chaussures de ville, à pointure égale, peuvent être trop grandes ou trop petites.

Le plus souvent, la largeur des pieds varie entre 92 et 104 mm.

Pro tip: Si vous souhaitez un peu plus de confort, choisissez une chaussure un peu plus large que votre pied, si vous souhaitez plus de contrôle, prenez un modèle très légèrement plus étroit.

Qu’est-ce que le Flex ?

Une fois que vous avez défini votre pratique, trouvez la bonne taille, vous pouvez-vous intéressez au Flex. Oui, je sais : tous les autres abordent le sujet dès le début, parce que ça fait plus technique, genre je m’y connais à fond…

Il n’empêche : une chaussure qui n’est pas à votre taille et pas adaptée à votre pratique ne sert à rien, même si elle a « le meilleur Flex du monde ».

Le Flex est l’indice de rigidité de la chaussure. Plus il est élevé, plus la chaussure est dure.

Une chaussure de ski rigide permet un meilleur contrôle des skis, et les compétiteurs professionnels utilisent des Flex de 140 à 150. C’est pour cela que de nombreuses personnes disent « plus le flex est élevé, mieux c’est ».

C’est totalement faux, et voici pourquoi.

Le Flex n’est pas normé

Il n’existe aucune norme définissant la valeur du Flex, ce qui signifie qu’à valeur indiquée égale, les chaussures ont une rigidité différente d’un fabricant à l’autre, voire d’un modèle à l’autre. Il est tout fait possible qu’un Flex de 110 chez X soit plus souple qu’un de 90 chez Y !

Le Flex est lié à la morphologie

Une personne ayant un gabarit important aura besoin d’un Flex plus élevé qu’une personne plus légère. Dit d’une manière plus claire : un débutant de 110 kg aura besoin de chaussures plus rigides qu’une skieuse confirmée de 45 kg !

La rigidité peut se régler

Et oui, la rigidité de votre chaussure de ski dépend grandement du serrage fait avec les crochets… Un Flex de 110 avec les crochets ouverts est bien plus souple qu’un Flex de 70 avec les fixations bien prises !

Tout le monde n’est pas un skieur expert

OK, ça en jette de dire qu’on est un super skieur sur les réseaux sociaux. Mais une fois sur les pistes, mieux vaut avoir un matériel bien adapté à son niveau pour pouvoir en profiter et s’améliorer. Des chaussures trop rigides peuvent clairement déranger un skieur débutant ou intermédiaire, qui ne pourra alors pas progresser.

Les autres points qui peuvent faire la différence

Une fois que tous les points précédents ont été pris en compte, la couleur, le prix, ou l’affection particulière pour une marque peuvent faire pencher la balance vers un modèle ou un autre.

Mais il y a aussi deux autres critères plus objectifs à regarder.

Position ski et marche

De plus en plus de modèles offrent cette option, qui est utile pour ceux qui marchent pas mal avec leurs chaussures de ski (adeptes du freeride, ou ceux qui n’ont pu se payer une location au pied des pistes).

Le principe est simple : vous avez une position ski, sans grand débattement, et une position marche qui permet au tibia de s’incliner vers l’avant ou l’arrière, facilitant ainsi le déplacement.

Poids

Ce n’est pas vraiment un facteur déterminant, mais si vous avez dépensé des centaines d’euros en plus pour gagner 100 g sur vos skis, votre veste, votre sac à dos… Cela serait alors dommage de prendre des chaussures de ski qui pèsent 5 kg !

Mes conseils perso

Je me permets ici d’aller un peu l’encontre de ce que disent tous les experts. Comme toujours, c’est une opinion personnelle, et je ne prétends pas détenir la vérité !

Lorsque vous choisissez vos chaussures de ski, privilégiez avant tout le confort.

Si vous aimez le ski, vous allez passer plusieurs heures par jour, et ce pendant plusieurs jours à la suite, avec vos pieds enfermés dans ces « bottes en plastique dur »… Alors oui, c’est certain que des chaussures plus rigides, plus agressives, plus étroites vous donnent une meilleure conduite de vos skis. Mais cela se fait le plus souvent au détriment du confort.

Chacun est libre de choisir selon ses envies. Personnellement, je préfère sacrifier un peu de précision, mais me sentir bien quand je pratique ma passion. Et quand je vois ceux qui doivent s’arrêter après deux heures parce que leurs pieds leur font mal, je me dis que j’ai bien raison…

Conclusion

Si vous avez déjà skié avec des chaussures mal adaptées, vous savez que cela peut ruiner une journée de ski…

J’espère que les quelques conseils exposés dans cet article vous aideront à ne plus commettre cette erreur et à trouver LA paire qui vous permet de vous amuser sur vos skis tout en gardant vos pieds confortablement au chaud.

N’hésitez pas à partager vos expériences avec nous ! Après avoir dévalé les pentes, il n’y a rien de mieux que de passer un peu de temps à discuter ski avec des amis passionnés…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Erik Lagier

Erik Lagier

Ayant passé toute sa jeunesse entre les Alpes et les montagnes scandinaves, Erik a développé une passion pour la neige et les sports de glisse que n’a fait que grandir depuis. Rédacteur professionnel sport et voyage, skieur-aventurier amateur, Erik est aussi un fervent défenseur des animaux en général et des chiens abandonnés en particulier. Lorsqu’il n’est pas sur les pistes, vous le croiserez surement au bar du coin, une bière à la main et le sourire aux lèvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C’est les Black Weeks sur Alltricks ! Jusqu’à -70% sur les rayons vélo !