Pyrénées à vélo : 5 itinéraires cyclo à parcourir

Montées casse-pattes et circuits roulants, découvrez les Pyrénées pour cyclo

Des ascensions mythiques, des cols célèbres, mais aussi des circuits roulants dans des vallées isolées : les Pyrénées ont tout ce qu’il faut pour ravir les cyclotouristes et les cyclosportifs.

Que vous veniez pour la performance ou le plaisir des yeux, vous repartirez avec un seul désir : revenir rouler au plus tôt sur ces routes magnifiques.

Cyclotourisme dans les Pyrénées : les 5 plus beaux tracés

Les cols des Pyrénées ont forgé le destin de nombreux coureurs du Tour de France, et certains noms mythiques restent gravés dans l’histoire. Mais, plus modestement, de nombreux amateurs de la petite reine viennent parcourir ces routes superbes.

Voici les itinéraires à ne pas rater pour profiter au maximum des Pyrénées à vélo.

cyclosportifs dans le col du tourmalet

Le col du Tourmalet depuis Luz

  • Distance : 38 km
  • Dénivelé : 1400 m positifs
  • Durée : 2 à 3 heures
  • Difficulté : Moyenne – Difficile

Une ascension d’un peu moins de 20 km qui est probablement la plus célèbre des Pyrénées, rythmée par les panneaux informatifs et les troupeaux de vaches (qui viennent parfois sur la route, d’ailleurs).

Depuis Luz Saint-Sauveur, on rentre vite dans le vif du sujet, avec les premières pentes à 7-8% qui arrivent après seulement un kilomètre… La D918 continue à s’élever, et il est recommandé de remplir vos bidons à Barèges, dernier « ravitaillement » possible avant le sommet.

Le col du Tourmalet peut aussi être gravi depuis Campan : c’est un peu plus long (23 km de montée au lieu de 19) avec un dénivelé moindre (1300m au lieu de 1400m). En toute logique, c’est donc plus roulant.

Les crêtes d’Issarbe

  • Distance : 55 km
  • Dénivelé : 1500 m positifs
  • Durée : 4 à 5 heures
  • Difficulté : Moyenne – Difficile

Une boucle depuis Lanne en Barétous qui ne collectionne pas les grands noms et n’impressionnera personne sur les réseaux sociaux, mais qui permet de se chauffer les mollets dans une ambiance montagne de toute beauté. À ne pas manquer pour les amoureux de vélo.

On part d’abord en direction du col de la Hourcère par la D632 qui, avec une pente moyenne à 6% et quelques lacets à plus de 10%, permet de bien se mettre en jambes. On descend ensuite tranquillement au col de Susscous, d’où l’on prend la D613 en direction de La Pierre Saint-Martin.

L’ascension du Col de Soudet est courte (moins de 5km), mais propose quelques pentes bien raides. On enchaîne ensuite avec une vingtaine de kilomètres plus tranquilles en rejoignant Arette par la D132, puis Aramits par la D133.

Le retour sur Lanne en Barétous emprunte la D918 et est un pur plaisir, jusqu’à la dernière rampe finale, qui ne doit pas faire plus de 500m mais oblige à finir la sortie en se mettant debout sur les pédales.

cyclistes professionnels sur les routes des pyrénées

Le Bois du Bager

  • Distance : 52 km
  • Dénivelé : 500 m positifs
  • Durée : 2 à 3 heures
  • Difficulté : Facile

Rouler dans les Pyrénées sans (trop) grimper, c’est possible grâce à cet itinéraire cyclo superbe, qui se déroule entre champs et bois, au pied des montagnes. Le départ et l’arrivée sont à Oloron-Sainte-Marie.

On rejoint d’abord Goès par les pistes cyclables, avant que les choses sérieuses ne commencent sur la D116, jusqu’à Herrère, où l’on traverse la nationale avant de prendre la D920 jusqu’à Arudy. C’est sur cette portion que l’on commence à avoir les premiers faux plats montants qui nous rappellent que l’on est dans les Pyrénées.

Depuis Arudy, on prend une petite route qui part dans les sous-bois avant d’entrer de pe plein dans la forêt de Bager, où une montée roulante (3-4% de moyenne) vous amène au point culminant de votre sortie : une cabane marquée par la borne 12, d’où vous redescendez vers Saint-Christau.

Il ne vous reste ensuite plus qu’à suivre la direction d’Oloron, en passant par Bidos, et de vous réjour de votre sortie.

Le plateau de Beille

  • Distance : 32 km
  • Dénivelé : 1300 m positifs
  • Durée : 2 à 3 heures
  • Difficulté : Moyenne

Bien connu des amateurs de ski de fond, le plateau de Beille est devenu célèbre après avoir accueilli plusieurs arrivées d’étapes du Tour de France depuis sa première ascension en 1998. Ce sont 16 kilomètres de montée à près de 8% de moyenne qui vous y attendent !

L’ascension commence au village des Cabannes, et il est fortement conseillé de rouler un peu autour du village histoire de se mettre en jambes avant de se lancer dans la montée. En effet, celle-ci n’offre pas (ou presque pas) de moments de répit.

La pente relativement constante ravira les grimpeurs amateurs de longues chevauchées, tandis que les amateurs de performance regretteront l’absence de « coups de cul » qui permettent de faire la différence.

Quoiqu’il en soit, l’arrivée sur le plateau est un grand moment de cyclisme.

route et paysage de montagne dans les pyrénées

Soulor, Aubisque et Bordères

  • Distance : 78 km
  • Dénivelé : 2400 m positifs
  • Durée : 4 à 5 heures
  • Difficulté : Difficile

Une sortie magnifique, qui permet d’enchaîner les célèbres cols du Soulor (que l’on gravit deux fois) et de l’Aubisque, ainsi que le bien moins connu mais tout aussi intéressant col de Bordères. Une succession de cols globalement assez roulants, mais qui finissent par bien fatiguer les jambes avec l’accumulation du dénivelé.

Les paysages sont, comme toujours dans la région, absolument superbes, et la route est agréable. Attention tout de même en été, quand la route entre le Soulor est Argelès voit son lot de voiture arriver dès les 9 heures du matin…

A tout seigneur tout honneur : vous pouvez retrouver cette sortie sur le blog de Romain, que l’on remercie pour nous avoir motivés à nous lancer sur cet itinéraire avec sa description complète et ses belles photos.

Et la traversée des Pyrénées à vélo ?

Ah, la traversée des Pyrénées, de l’Atlantique à la Méditerranée (ou vice-versa…). Sachez qu’en réalité il existe plusieurs parcours, certains plus difficiles que d’autres.

La « vraie » traversée, celle qui passe par tous les plus grands cols, est connue sous le nom de Route des Cols des Pyrénées, et cumule plus de 40.000m de dénivelé positifs et 1100 km. Ça fait rêver…

Vous avez fait cette traversée ? N’hésitez pas à partager vos souvenirs avec nous dans la rubrique commentaires !

route en lacet dans les cols des pyrénées

A vous de jouer

Où que vous alliez dans les Pyrénées, de superbes routes n’attendent que vous et votre vélo. Les itinéraires présentés sont superbes, mais ils sont loin d’être les seuls !

Il ne vous reste plus qu’à aller rouler à la frontière entre la France et l’Espagne…

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Anne-Charlotte LG

Anne-Charlotte LG

Ayant grandi à Annecy, la pratique de sports outdoor a toujours été considérée comme "normale". Après des études d'histoire de l'art et de management à Paris, le déclic arrive lors d'un road trip dans les Rocheuses au Canada, il faut qu'elle retourne dans sa région d'origine, auprès des montagnes. Passionnée de snowboard depuis plus de 20 ans, elle aime explorer de nouvelles activités qui la rapproche toujours plus de la nature et découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.