Comment choisir sa cassette de vélo de route

La grande majorité des cyclistes s’intéressent au nombre de vitesses de leur vélo, sans vraiment accorder l’importance méritée à ces vitesses. Celles-ci peuvent être plus ou moins adaptées à un style ou une pratique, et changent du tout ou tout votre expérience sur le vélo.

Cet article est destiné à aider tous les cyclistes, du débutant à l’expert, à bien choisir sa cassette de vélo. Nous y reprenons donc quelques notions de base, qui peuvent sembler évidentes à ceux qui pratiquent depuis un moment.

Cependant, cela ne coûte rien de faire quelques précisions évidentes. Si cela permet à certains néophytes d’apprendre quelque chose et de pouvoir aller plus loin dans la pratique du vélo, alors cette information a été utile.

Le rôle de la cassette sur le vélo de route

La cassette se situe toujours à l’arrière, et l’appellation « cassette arrière » que l’on retrouve souvent est donc un pléonasme.

Cette cassette est constituée de plusieurs « roues crantées », que l’on appelle les pignons. Il arrive parfois d’entendre encore le terme « jeu de pignons » pour désigner la cassette.

Comprendre les vitesses du vélo

Les vitesses d’un vélo sont déterminées par deux composants :

  • Le plateau, situé au niveau du pédalier, qui transmet les efforts du cycliste à la chaîne.
  •  Le pignon, situé au niveau de la roue arrière, qui transmet les efforts à la roue.

Le nombre de vitesses d’un vélo est lié au nombre de plateaux et de pignons. Ainsi, un vélo 18 vitesses a 2 plateaux et 9 pignons (2×9=18), tandis qu’un vélo 11 vitesses a un plateau et 11 pignons (1×11=11) et qu’un vélo 21 vitesses a 3 plateaux et 7 pignons (3×7 = 21).

Comprendre les ratios

Aussi bien les plateaux que les pignons sont identifiés par leur nombre de dents. On parle ainsi d’un « plateau de 40 » pour désigner un plateau avec 40 dents, et d’un « pignon de 20 » pour le pignon ayant 20 dents.

C’est ce nombre de dents qui définit le ratio (souvent appelé à tort développement). Dans le cas précédent, il s’agit de 40/20.

Ceci signifie que pour chaque tour de pédalier, la roue arrière fera 2 tours (40/20 = 2).

En utilisant un plateau de 50 et un pignon de 10, le ratio est de 50/10 et pour chaque tour de pédalier la roue fera 5 tours (50/10=5).

Comprendre le développement

Le développement est la distance parcourue à chaque tour de pédale. Il dépend bien évidemment du ratio dont nous venons de parler, mais aussi de la taille de la roue. Plus la roue est grande, plus la distance parcourue à chaque tour de roue est grande.

Ceux qui veulent être ultraprécis dans leurs calculs doivent aussi prendre en compte le pneu, qui selon sa dimension et sa pression joue sur le développement.

La dimension de votre roue est une donnée nécessaire pour bien régler votre compteur de vélo.

gros plan sur la cassette de velo de route
Photo par Markus Spiske

Les différents types de cassettes

Toutes les cassettes ne sont pas les mêmes, et il existe différents montages et technologies.

Roue libre ou corps de roue libre

Lorsque les pignons sont vissés directement au corps de roue libre, on parle alors de « roue libre ». C’est un standard assez ancien, que l’on ne retrouve que rarement aujourd’hui.

Quand les pignons sont indépendants du corps de roue libre et que la transmission se fait par un support de cassette, on parle alors de cassette. C’est de loin le système le plus courant aujourd’hui, et celui auquel nous nous intéressons par la suite.

Standards corps de roue libre

Il en existe deux : celui utilisé par Campagnolo, et celui utilisé par Shimano. S’ils fonctionnent sur le même principe, ils sont cependant absolument incompatibles. Une cassette faite pour l’un ne peut se monter sur un corps de roue libre prévu pour l’autre.

La compatibilité transmission-cassette-roue

Il est absolument obligatoire de s’assurer que la cassette est compatible avec votre vélo de route avant de l’acheter.

Choisir le bon standard

Si votre corps de roue libre est Campagnolo, seules les cassettes Campagnolo peuvent être montées. Le standard utilisé par Shimano est le même que celui de SRAM, et les deux sont interchangeables.

Il existe des cassettes d’autres fabricants, qui sont compatibles soit avec un standard, soit avec l’autre, mais jamais avec les deux.

Choisir la bonne dimension (nombre de vitesses)

Votre cassette doit être adaptée à votre dérailleur. Si votre transmission est prévue pour 10 vitesses, vous devez impérativement utiliser une cassette ayant 10 pignons.

La plupart des vélos actuels fonctionnent sur 9, 10 ou 11 vitesses, et la majorité des cassettes disponibles sont prévues ainsi. Il existe cependant des vélos à 7 ou 8 vitesses, et d’autres à 12 vitesses.

Choisir ses pignons

Une fois le problème du nombre de vitesses réglé, les cassettes sont identifiées par deux chiffres qui identifient le nombre de dents du plus petit pignon et celui du plus grand pignon.

On parle ainsi d’un jeu de pignon 12/25 pour une cassette dont le plus petit pignon a 12 dents, et le plus grand 25 dents.

Selon votre pratique, vous choisirez d’avoir plus ou moins de dents.

Comment changer seul sa cassette ?

Changer sa cassette n’est pas difficile. C’est quelque chose qui peut être fait par tout le monde, à condition bien entendu d’avoir les outils. Si vous ne les avez pas, et que vous ne connaissez personne qui peut vous les prêter, mieux vaut aller dans un magasin plutôt que d’endommager votre beau vélo de route.

Voici les étapes à suivre :

  • Démonter la chaîne et enlever la roue arrière.
  • Démonter la cassette et garder les pignons en ordre.
  • Nettoyer et regraisser le corps de roue libre.
  • Monter la nouvelle cassette, sans oublier les entretoises.
  • Si vous changez de chaîne, mettre la nouvelle à la bonne longueur.
  • Remonter la roue et la chaîne.

Nous savons bien qu’il est plus facile d’apprendre avec un support visuel ! Voici une vidéo qui vous explique en détail comment changer la cassette de votre vélo de route.

La durée de vie d’une cassette

La cassette est une pièce d’usure, mais il s’agit d’un composant métallique résistant et sa durée de vie est généralement longue. Il arrive rarement de devoir changer sa cassette, car celle-ci est trop usée.

Mais, pour prolonger la durée de vie de votre cassette et la rendre quasiment immortelle, le secret est simple : bien l’entretenir !

L’entretien de la cassette

Il est assez simple. La cassette doit être nettoyée pour en retirer les particules (poussière, sable…) et la graisse séchée. Il suffit ensuite de la lubrifier à nouveau et le tour est joué.

La question de la régularité de cet entretien est plus difficile… Dans l’idéal, vous le faites après chaque sortie. Mais si, comme la plupart d’entre nous, vous n’avez pas le temps pour le faire, un entretien mensuel est généralement suffisant pour éviter une usure prématurée.

Quelle cassette pour quelle pratique ?

Chaque cassette est prévue pour un usage spécifique, selon le terrain sur lequel on roule principalement.

Cassette pour la plaine

Lorsqu’il y a peu de bosses qui obligent à mouliner, et que l’on recherche au contraire de grands développements pour aller vite, une cassette de type 11/23 est idéale.

Cassette pour les parcours mixtes

Si le terrain est plus vallonné, ou que l’on recherche une cassette qui peut s’utiliser sur tous les terrains, mieux vaut s’orienter sur du 12/25. C’est d’ailleurs le standard que l’on retrouve le plus souvent.

Cassette pour la montagne

Quand on s’attaque à de longues montées raides, on a besoin d’un développement le plus petit possible pour ne pas fatiguer. Ici, une cassette de 12/28 semble la plus appropriée.

> À lire: Notre sélection des meilleurs vélo de route pour la montagne

Différence entre les cassettes entrée de gamme et haut de gamme

Une fois que nous avons compris comment fonctionne la cassette, la question qui revient souvent est de savoir ce qui fait la différence entre deux cassettes aux caractéristiques similaires, mais dont le prix varie du simple au double, voire plus.

C’est le matériau choisi qui fait la différence. Les cassettes d’entrée de gamme sont en acier, et donc plus lourdes, tandis que celles haut de gamme incorporent des métaux comme le titane ou l’aluminium et sont bien plus légères.

Ceux qui souhaitent gagner une centaine de grammes sur le poids de leur vélo doivent s’orienter vers le haut de gamme, tandis que les autres se contenteront des premiers prix.

Le mot de la fin

J’espère que cet article vous a aidé à mieux comprendre les tenants et aboutissants de la cassette sur votre vélo de route.

Il est courant de ne pas y prêter attention lorsque l’on débute, et de faire des choix erronés lorsque l’on a compris son importance, mais que l’on ne connaît pas exactement son fonctionnement. Pour éviter le temps perdu et les dépenses inutiles, il est utile de s’informer au plus tôt sur cet équipement indispensable.

En attendant de nous rencontrer sur les routes, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire et à poser vos questions.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Luis Mage

Luis Mage

Originaire des Hautes-Alpes, Luis a déjà vécu dans une dizaine de pays. C’est un amoureux de la petite reine, qu’il a pratiqué en compétition pendant son adolescence. Il est aussi passionné par la montagne et compte de nombreuses ascensions sur les sommets du monde entier. Lorsqu’il n’est pas en vadrouille, il partage son temps entre ses chats, ses chiens, et son travail de rédacteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *