Notre comparatif des 10 meilleurs vélos de route pour la montagne

Les fabricants nous régalent avec une large offre de vélos de route pensés pour ceux qui aiment la montagne.

velo de route en montagne

Nous avons tous rêvés devant les exploits de nos champions favoris dans les longues ascensions de col, et c’est souvent ce qui nous a décidé à nous mettre au vélo. Les montagnes sont un terrain de choix pour les amoureux de la petite reine : nous aimons souffrir dans les montées raides avant de nous faire plaisir en descente… en toute sécurité !

Parmi les nombreux vélos de route montagne disponibles cette année, nous avons décidé de vous présenter cinq de nos coups de cœur pour la saison à venir.

Ils n’attendent que vous pour grimper les plus beaux cols !

Notre sélection de vélos de route de montagne en un clin d’oeil

vélo route Van Rysel EDR CF 105

Meilleur vélo rapport qualité-prix : Van Rysel EDR CF 105
voir avis

vélo cyclosportif TREK Emonda SL 6

Meilleur pour la performance : TREK Emonda SL 6
voir avis

vélo montagne BMC RoadMachine Five

Meilleur pour débutants : BMC RoadMachine Five
voir avis

gravel Bombtrack Beyond AL

Meilleur pour les terrains accidentés : Bombtrack Beyond AL
voir avis

velo montagne BMC Roadmachine AMP 02

Meilleur vélo montagne électrique : BMC Roadmachine AMP 02
voir avis

Le meilleur vélo rapport qualité-prix

1. Van Rysel EDR CF 105

vélo route carbone pas cher decathlon
  • Poids : 8,2 kg
  • Cadre / Fourche : Carbone / Carbone
  • Selle : VanRysel Racing
  • Freins : Disques Shimano 105
  • Transmission : Shimano 105

Idéal pour : Ceux qui cherchent un vélo léger et réactif

Il est souvent difficile de choisir le vélo qui présente le meilleur rapport qualité-prix… Pour la montagne, le poids est important et nous avons donc décidé de sélectionner un vélo sous les 9kg. Les freins à disques offrent un confort rassurant dans les descentes et il est toujours plaisant d’avoir une transmission fiable et fluide.

Un cadre en carbone à ce prix là, surtout avec un équipement complet en Shimano 105 (freins à disques compris) et des roues Fulcrum, on a du mal à y croire, et pourtant… Un vélo qui tient toutes ses promesses, et permet de s’initier aux plaisir du carbone pour seulement 2000 euros.

Le modèle en photo est celui pour hommes, mais il existe aussi un modèle femme.

2. Orbea Avant H40

velo montagne orbea avant
  • Poids : 10,2 kg
  • Cadre / Fourche : Aluminium / Carbone
  • Selle : Fizik Aliante
  • Freins : Disques Ride Rever
  • Transmission : Shimano Tiagra 20 vitesses

Idéal pour : Ceux qui souhaitent affronter les cols sans se ruiner

Il s’agit probablement du vélo le moins “technique” de toute notre sélection, mais cela reste quand même un superbe engin, aux caractéristiques au-dessus de la moyenne, et à un prix en dessous de ce qu’il se fait sur le marché !

La transmission Tiagra a fait ses preuves et vous offre un parfait compromis entre plaisir et fiabilité, tandis que le 34×34 permet de passer même dans les pourcentages les plus durs. Le freinage à disque mécanique est sûr, la géométrie du cadre est confortable… Un véritable vélo pour se faire plaisir en montagne.

Sur ce vélo, rien n’est exceptionnel, mais tout est bon : au final, le rapport qualité prix est au rendez-vous.

Le meilleur vélo pour rechercher la performance

3. TREK Emonda SL 6

velo de route montagne trek emonda sl6
  • Poids : 8,2 kg
  • Cadre / Fourche : Carbone / Carbone
  • Selle : Bontrager Aeolus Comp
  • Freins : Disques Shimano 105
  • Transmission : Shimano 105 Di2

Idéal pour : Ceux qui veulent ce qu’il se fait de mieux

Pour pouvoir donner le meilleur de vous-même en montagne, il vous faut un vélo ultra léger, mais qui garde une rigidité et une manœuvrabilité exceptionnelle.

Évidemment, pour tirer le meilleur parti des descentes, vous avez besoin d’un freinage puissant et fiable qui vous permet de prendre les virages au couteau avant de relancer.

Une petite merveille… Ce vélo est léger, confortable, agile, aérodynamique, équipé d’une transmission ultraprécise, de freins à disques surpuissants… et il a un look qui assure! Pour couronner le tout, vous avez une cassette 12 pignons, histoire de passer partout.

Et en plus, il n’est même pas si cher que ça au vu de son équipement !

4. Wilier Triestina Filante

velo montagne professionnel Wilier Triestina Filante
  • Poids : 7.4 kg
  • Cadre / Fourche : Carbone / Carbone
  • Selle : Selle Italia Flite Boost
  • Freins : Disques Shimano Ultegra
  • Transmission : Shimano Ultegra Di2 24 vitesses

Idéal pour : Ceux qui veulent rivaliser avec les pros

Une fois n’est pas coutume, nous vous présentons dans notre sélection un vélo au prix hors de portée du commun des mortels… Mais qui permet de rêver.

Le Filante SLR est l’évolution aérodynamique du Zero SLR (le grimpeur utilisé par les pros de Astana) et il équipe les coureurs de Groupama-FDJ cette année… Quand on vous dit que c’est du matériel de pro !

Cadre, fourche et roue carbone pour un rapport rigidité/poids optimal, transmission Ultegra Di2, pneus Vittoria Corsa : tout ce qu’il fait de mieux en ce moment.

Un petit reproche ? La selle, qui est légère et aérodynamique, mais fait mal aux fesses de ceux qui n’ont pas l’habitude de faire 30.000 km par an 🙂

Le meilleur vélo de route pour débuter en montagne

5. BMC RoadMachine Five

vélo montagne BMC
  • Poids : 8,9 kg
  • Cadre / Fourche : Carbone / Carbone
  • Selle : Fizik Antares R7
  • Freins : Disques Shimano 105
  • Transmission : Shimano 105 Di2 – 24 vitesses

Idéal pour : Ceux qui souhaitent débuter sur les routes de montagne

Pour bien débuter sur les routes de montagne, il est fortement recommandé d’avoir un développement qui permet de mouliner. Le triple plateau se fait de plus en plus rare, mais un 34 à l’avant est souvent suffisant.

Le poids est aussi un critère à prendre en compte et cela vaut le coup d’investir dans un cadre carbone.

Un excellent compromis entre légèreté, développement (le 34/34 devrait vous aider à passer même les raidillons les plus difficiles), sécurité du freinage et investissement raisonnable pour débuter.

Le tout, en bénéficiant de l’expertise BMC et d’une transmission Shimano électronique.

Trek Domane AL4

velo montagne trek domane al4
  • Poids : 10.3 kg
  • Cadre / Fourche : Alu / Carbone
  • Selle : Verse Short
  • Freins : Disques Shimano Tiagra
  • Transmission : Shimano Tiagra 20 vitesses

Idéal pour : Ceux qui n’ont pas encore beaucoup rouler en montagne

Performant et polyvalent, ce vélo est parfait pour débuter sur les routes de montagne, sans pour autant devoir abandonner les terrains plats et vallonnés.

La transmission Shimano Tiagra, avec sa cassette 11X32, est en effet adaptée à tous les terrains et permet aux moins grimpeurs d’entre nous de vaincre ce raidillon de la mort, debout sur les pédales, tel Federico Bahamontès…

C’est un bon compromis, tant au niveau de la géométrie (confortable) que des composants (de bonne qualité, sans être hors de prix). Il est même possible de monter des pneus de 40 mm, si vous voulez vous tester au gravel !

Un excellent vélo qui correspond aux besoins de ceux qui cherchent un “premier vélo performance”.

Le meilleur vélo pour les terrains accidentés

7. Bombtrack Beyond AL

gravel montagne
  • Poids : 11,5 kg
  • Cadre / Fourche : Aluminium / Aluminium
  • Selle : Bombtrack Fuzz
  • Freins : Disques TRP
  • Transmission : SRAM Apex

Idéal pour : Ceux qui aiment sortir des sentiers battus

Il n’y a pas que les grands cols dans la vie ! Si vous vous êtes lassés des foules de cyclistes grimpant l’Alpe d’Huez, le Tourmalet ou le Ventoux et que vous préférez la tranquillité des cols « perdus », un Gravel Bike est ce qu’il vous faut.

Il vous permet de vous attaquez aux cols non asphaltés en tout confort, et vous n’avez plus qu’à profiter du calme des montagnes. Si vous êtes tenté par l’aventure, voici le vélo qu’il vous faut.

Avec son cadre en alu, ce vélo est un bon compromis entre rigidité, robustesse et poids optimisé, ce que vous apprécierez sur les chemins accidentés en montagne. Pour franchir tous les obstacles que la montagne vous propose, vous avez 42 dents à l’arrière, pour passer même les bosses les plus raides.

En bon Gravel Bike, il offre un excellent confort sur les routes à l’asphalte douteux et sur les chemins de terre.

8. Cinelli Zydeco

vélo montagne gravel cinelli zydeco
  • Poids : 10.9 kg
  • Cadre / Fourche : Aluminium / Carbone
  • Selle : Cinelli SSM
  • Freins : Disques Shimano GRX
  • Transmission : Shimano GRX 20 vitesses

Idéal pour : Ceux qui veulent rouler partout

Ne vous y trompez pas, il s’agit d’un véritable Gravel Bike, avec un cadre à la géométrie adaptée, des pneus WTB 37mm et des disques GRX puissants !

Mais c’est aussi un vélo polyvalent, qui permet de rouler confortablement sur la route sans trop perdre en performance et en plaisir. Il peut aussi être facilement transporté en vélotaf, avec porte-bagage et garde boue, ce qui permet de l’utiliser du lundi au dimanche 🙂 

Le petit plus qui nous plait bien : le développement mini 30×32, qui permet de passer absolument partout.

Meilleur vélo montagne électrique

9. BMC Roadmachine AMP 02

vélo montagne électrique de BMC
  • Poids : 14 ,2 kg
  • Cadre/Fourche : Carbone/Carbone
  • Selle : Fizik Taiga
  • Freins : Sram Rival eTap AXS
  • Transmission : Sram Rival eTap 24 vitesses

Idéal pour : Ceux qui veulent moins transpirer 

Si vous ne comptez pas faire de compétition, l’utilisation d’un vélo électrique peut être une bonne idée pour grimper les cols les plus difficiles et allonger vos sorties. Il permet de continuer quand les jambes ne répondent plus, et de revenir à la maison même en cas de fringale.

Ce vélo offre le confort d’un moteur électrique silencieux et puissant, qui permet de franchir tous les obstacles. Comme tout vélo équipé ‘un moteur et d’une batterie, son poids est conséquent et peut poser problème lorsque vous souhaitez grimper seulement à la force des mollets.

Mais si vous choisissez un vélo électrique, c’est bien pour pouvoir recevoir un peu d’aide lorsque vous êtes à la limite !

10. Orbea Gain M31

velo montagne electrique Orbea Gain M31
  • Poids : 13.6 kg
  • Cadre / Fourche : Carbone / Carbone
  • Selle : Fizik Aliante
  • Freins : Disques Sram Rival
  • Transmission : Sram Rival eTap 12 vitesses

Idéal pour : Ceux qui n’aiment pas avoir mal aux jambes

Voici un vélo hybride dans tous les sens du terme. Rigide, performant et “léger” (pour un vélo électrique), il permet de rouler confortablement “à l’ancienne”, c’est à dire à la force des mollets. Conçu pour la route, sa géométrie permet d’envisager le Gravel, avec un passage de pneus de 35mm.

Si on ajoute à cela une cassette 12 pignons 10-44, on se rend compte que ce vélo est vraiment pensé pour passer partout !

Côté motorisation, le moteur Mahle est fiable, et son couple de 55Nm est largement suffisant. La batterie de 350 Wh est peut-être un peu juste, mais permet quand même d’envisager de belles sorties. Surtout si vous êtes prêt.e à appuyer un peu sur les pédales 😉

Tableau Comparatif

SacPrixPoidsCadre/FourcheSelleFreinsTransmission
Van Rysel EDR CF 1052150€8,2 kgCarbone / CarboneVanRysel RacingDisques Shimano 10522 vitesses
Orbea Avant H401400€10,2 kgAluminium / CarboneFizik AlianteDisques RideRever20 vitesses
Trek Emonda SL 63850€8,2 kgCarbone / CarboneBontrager Aeolus CompDisques Shimano 10524 vitesses
Wilier Triestina Filante10200€7,4 kgCarbone / CarboneSelle Italia Flite BoostDisques Ultegra24 vitesses
BMC RoadMachine Five3200€8,9 kgCarbone / CarboneFizik Antares R7Disques Shimano 10524 vitesses
Trek Domane AL41830€10,3 kgAluminium / CarboneVerse ShortDisques Shimano Tiagra20 vitesses
Bombtrack Beyond AL1600€11,5 kgAluminium / AluminiumBombtrack FuzzDisques TRP11 vitesses
Cinelli Zydeco2000€10,3 kgAluminium / CarboneCinelli SSMDisques Shimano GRX20 vitesses
BMC Roadmachine AMP 024900€14,2 kgCarbone / CarboneFizik TaigaSram Rival eTap AXS12 vitesses
Orbea Gain M316600€13,6 kgCarbone / CarboneFizik AlianteDisques Sram Rival12 vitesses

Guide d’achat : Comment bien choisir son vélo de route montagne ?

Il n’y a pas de recette miracle que l’on peut appliquer à tout le monde. Nous avons tous des envies, des expériences et des budgets différents, et c’est pour cette raison qu’il n’existe pas un vélo meilleur que tous les autres. En revanche, chaque personne peut facilement trouver le vélo dont il a besoin.

Pour se faire, il faut définir avec exactitude vos besoins et savoir comment les satisfaire.

cycliste s'échappant devant sur son vélo de route de montagne

Critères à prendre en compte

Voici quelques points importants auxquels vous devez penser avant d’acheter un vélo de route de montagne :

  • le poids : c’est bien simple, c’est le critère principal au moment de choisir votre vélo de montagne. Plus le vélo est lourd, plus il vous sera difficile de grimper ;
  • le développement : sur le plat, on se demande souvent pourquoi notre cassette a tous ces grands pignons… en montagne, on regrette vite de ne pas avoir de plus petit développement. Le 34 à l’avant est standard, mais faites attention à ce que vous avez à l’arrière. Un 32, ou encore mieux un 34, devrait vous permettre de ne pas mettre pied à terre dans les raidillons, mais il est beaucoup plus difficile d’emmener un 30 ou un 28 lorsque les pourcentages augmentent. Si le sujet vous intéresse, je vous conseille cet article complet sur les différents braquets.
  • les freins : si vous souhaitez tout donner dans les descentes et battre vos records de vitesse, les freins à disques sont recommandés.

> À lire : Les meilleurs pneus de vélo de route

cycliste s'echappant dans un col

Savoir ce que l’on veut de son vélo de route montagne

Chacun pratique le vélo d’une manière différente, et nous ne cherchons pas tous la même chose. Ceux qui veulent simplement profiter des paysages tout en se maintenant en forme peuvent être attiré par les vélos électriques, tandis que ceux qui aiment s’éloigner des foules et sortir des sentiers battus peuvent se décider pour un gravel bike.

Si vous savez ce qui vous plait, il devient tout de suite plus facile de choisir le vélo de route qui vous convient !

C’est à vous !

Grimper les cols mythiques des Alpes et des Pyrénées est certainement l’un des plus grands bonheurs que l’on peut ressentir sur la route. La fierté d’atteindre le sommet, le plaisir de la descente… Ce sont des sensations inoubliables, surtout avec le vélo qui correspond à nos attentes et nous aide à nous dépasser.

En attendant de nous rencontrer sur les routes, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire et à poser vos questions.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Picture of Luis Mage

Luis Mage

Originaire des Hautes-Alpes, Luis a déjà vécu dans une dizaine de pays. C’est un amoureux de la petite reine, qu’il a pratiqué en compétition pendant son adolescence. Il est aussi passionné par la montagne et compte de nombreuses ascensions sur les sommets du monde entier. Lorsqu’il n’est pas en vadrouille, il partage son temps entre ses chats, ses chiens, et son travail de rédacteur.

6 Commentaires

  1. Bonjour,

    Je viens de lire les commentaires sur les vélos que vous mettez en avant sur votre article et j’ai bien apprécié. Le seul bémol pour moi c’est les freins à disques malgré votre phrase: si vous souhaitez tout donner dans les descentes et battre vos records de vitesse, les freins à disques sont recommandés!!!!
    Je peux vous assurer que j’ai fais des descentes à plus de 70km/h avec des freins à patins sans prise de risque. J’ai participé à 4 étapes du Tour et j’ai bien rigolé en doublent des cyclistes avec leurs freins à disques que l’on entend bien avant de les doubler. Les animaux de la forêt sont encore apeurés hahaha.
    C’était juste pour vous dire que si vous ne savez pas piloter et freiner, c’est du pareil au même avec des patins ou des disques.
    Sportivement Elian.

    1. Bonjour Elian,
      On est bien d’accord: mieux vaut un bon pilote avec des patins qu’un mauvais avec des freins à disque ! Mais les freins à disques offrent un plus de puissance indéniable par rapport aux patins qui permet de freiner « un peu plus tard », à condition bien entendu de savoir ce que l’on fait (ce qui devrait être le cas de tous ceux qui roulent à plus de 50-60 en descente, mais c’est un autre débat).
      Aujourd’hui les vélos de route typés montagne à patins se font rares, au profit des disques…
      Tu peux jeter un coup d’oeil au Van Rysel EDR CF Ultegra en patin, qui a le même cadre que le EDR CF 105 présenté, mais avec un groupe Ultegra (meilleur que le 105) et des étriers plutôt que des disques. Par contre, il est plus cher.

  2. Bonjour,
    Ce débat disques-patins fait couler beaucoup d’encre … inutilement ! Sauf à avoir le goût de la polémique.
    Je possède un Giant TCR SL avec freins à patins et un Cervèlo Calédonie 5 avec disques. Dans la plupart des conditions, je dirais qu’il n’y a pas de supériorité évidente d’un système sur l’autre. Par contre, quand les conditions d’adhérence deviennent difficiles (graviers, sable, pluie, freinage en catastrophe….) le frein à disques permet un dosage plus fin et évite de bloquer les roues. La puissance de freinage n’est pas un problème, c’est juste une question de précision de dosage. Le revers de la médaille, parfois, c’est le grincement des plaquettes sur les disques mouillés, moindre mal.

    1. Bonjour,
      C’est en effet un débat qui fait couler beaucoup d’encre… et de litres de bières après la sortie lors de discussions animées entre les pro-disques et les pro-patins ! 🙂

      Le frein à disques est plus puissant, cela ne fait aucun doute, et présente en effet quelques avantages au niveau de la précision de freinage, surtout pour les néophytes (ceux qui sont habitués au patin depuis des années ont appris à « doser » avec des patins). Et surtout, la puissance de freinage n’est pas (ou peu) affectée par les conditions météo (pluie, route humide).
      En revanche, quand vous parlez de l’adhérence, c’est alors le pneu qui compte bien plus que le frein ! A ma connaissance, les freins à disques n’ont pas encore d’ABS 😉

      Selon le point de vue de chacun, le même argument peut être vu comme un avantage ou un inconvénient. Exemple :
      – La puissance des freins à disques est telle que le risque de bloquer la roue et dépasser l’adhérence du pneu est multiplié par X (mettre un chiffre proportionnel au nombre de bières bues)
      – La puissance des freins à disques est telle que l’on peut monter des roues plus larges et gagner X % (toujours proportionnel au nombre de bières) en adhérence du pneu

      Le débat me parait inutile seulement s’il cherche à « prouver définitivement » qu’un système est meilleur que l’autre. Mais une discussion des avantages et inconvénients (perçus ou réels) est intéressante, et permet d’embrayer sur d’autres débats tout aussi passionants (Shimano ou SRAM? Trek ou BMC? Van Aert ou Van der Poel?). Tant qu’on parle vélo, on passe un bon moment !

    1. A quel vélo faites vous référence exactement ? Le vélo électrique ?
      N’hésitez pas à partager vos informations si vous connaissez un vélo électrique à moins de 9kgs, nous sommes très intéressés !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Printemps du vélo !

Des affaires incroyables...

Profitez de -20% bonus avec le code BIKE20

Jours
Heures
Minutes
Secondes

(+ de 30000 références 🤗)