Savoir quel type de magnésie utiliser pour l’escalade

Le débat sur la magnésie à utiliser en escalade a pris de l’ampleur ces dernières années… ZeOutdoor vient y ajouter sa petite graine.

Dans les années 2000, on ne se posait même pas la question : tout le monde utilisait la magnésie en poudre.

Mais l’explosion de l’escalade en salle et les doutes qui ont émergé sur ses éventuels impacts sur la santé lui ont donné mauvaise presse, et la magnésie liquide est venue répondre à un besoin réel.

La magnésie étant un élément indispensable de votre équipement pour l’escalade, un état des lieux de la situation s’impose.

La magnésie en poudre

La magnésie est en réalité du carbonate de magnésium (pour les amateurs de chimie, la formule exacte de la magnésie utilisée en escalade est [MgCO3] 4Mg [OH] 2-5H2O), qui se présente sous la forme d’un bloc solide de couleur blanche, qui se réduit facilement en poudre.

Certaines magnésies vendues dans le commerce contiennent aussi des traces de silice, qui peuvent s’avérer toxiques en cas d’inhalation répétée.

Ce que l’on appelle communément « magnésie en poudre » en escalade se présente sous deux formes :

Femme grimpeur enduisant ses mains de poudre de craie magnésium prête à l'emploi

La magnésie en grumeau

C’est la magnésie historique, celle que l’on retrouve le plus souvent dans le pof des grimpeurs de toujours.

Elle permet de garder les mains bien sèches, et présente l’énorme avantage d’être facile à mettre, même en milieu de voie. Il suffit de se tenir à la paroi avec une main, et de plonger l’autre dans votre sac, et le tour est joué.

Problème : cette magnésie est extrêmement volatile. À chaque fois que vous en mettez, un joli nuage blanc apparait autour de vous, et tout le monde en profite… Ce qui n’est pas génial.

Il est fortement recommandé d’utiliser une magnésie pure, sans trace de silice.

magnésie, escalade, poudre, liquide

Aujourd’hui, les fabricants proposent aussi des magnésies écologiques, comme l’Eco Gold de Black Diamond.

La magnésie en boule

La magnésie en boule est une évolution intéressante de la magnésie en grumeau. La poudre de magnésie est prise dans une boule de tissu, et se dépose sur les mains lorsqu’on la frotte ou qu’on la roule dans la paume.

L’avantage est évident : plus de grands nuages de poussière !

Facile à mettre dans un pof, elle permet aussi de se sécher les mains en plein milieu d’une voie. Cependant, elle n’est pas aussi pratique que la magnésie en grumeau, surtout si vous ne voulez en mettre qu’un peu sur le bout des doigts.

magnésie, escalade, poudre, liquide

Les boules de magnésie comme la Ball It de Béal (à répéter 10 fois le plus rapidement possible) sont donc un excellent compromis entre praticité et protection des voies respiratoires.

La magnésie liquide

Un liquide qui sèche les mains, c’est possible ? OUI !

Cela surprend la première fois qu’on l’utilise, mais la magnésie liquide est bel et bien efficace, laissant la peau des mains parfaitement sèches une trentaine de secondes après application.

Pour réussir ce tour de magie, les fabricants mélangent de la bonne vieille magnésie en poudre avec de l’alcool et un épaississant. Après application, l’alcool s’évapore et vos mains restent recouvertes d’un film de magnésie !

Adieu les nuages de poussière, on peut enfin respirer librement !

Oui, mais…

La magnésie liquide a résolu le problème de la poussière qui vole, mais présente deux inconvénients :

  • Difficile à appliquer en plein milieu d’une voie (il vous faut les deux mains)
  • Elle salit rapidement les prises, qui doivent être nettoyées régulièrement

Ceci explique donc que la magnésie liquide comme la Pure Grip de Béal n’ait pas totalement remplacé la magnésie en poudre.

magnésie, escalade, poudre, liquide

Quelle magnésie utiliser ?

Comme souvent, cela va dépendre de votre pratique de l’escalade.

En salle d’escalade

L’escalade indoor se pratiquant en intérieur (parfois, il est bon de dire des évidences), la magnésie en grumeau n’est absolument pas adaptée aux salles d’escalade. Des dizaines de grimpeurs envoyant des nuages de poussière toutes les 5 minutes : bonjour l’ambiance !

D’ailleurs, la grande majorité des salles d’escalade a interdit l’utilisation de la magnésie en poudre.

L’idéal pour grimper en salle est la magnésie liquide. En effet, les deux principaux inconvénients n’y ont pas vraiment d’importance :

  • Les voies étant souvent courtes, il n’est pas nécessaire de remettre de la magnésie en plein milieu.
  • Les prises étant bien visibles, elles sont plus faciles à brosser pour les nettoyer.

La magnésie en boule est une alternative intéressante, mais vérifiez quand même que votre salle d’escalade habituelle l’autorise.

Un alpiniste s'enduit les mains de poudre de craie et de magnésium

 

En extérieur

Quand vous grimpez en falaise, vous êtes à l’air libre et les nuages de poussière se dissipent rapidement.

De plus, les voies sont plus longues, il arrive de devoir faire une pause pour chercher la prochaine prise, le rocher est moins adhérent que les prises d’escalade artificielle de la salle… Dans cette situation, on apprécie de pouvoir se « repoudrer les mains » vite fait, en milieu de voie.

Vous l’aurez compris, pour grimper en falaise, on donne la préférence à la magnésie en poudre.

Si vous n’aimez vraiment pas les nuages de poussière, ou si vous êtes sur un site d’escalade assez fréquenté, la magnésie en boule est une fois encore une bonne alternative.

En Bref

Les deux types de magnésie sont complémentaires :

  • La magnésie liquide est idéale pour l’escalade en salle
  • La magnésie en poudre (grumeaux) est parfaite pour la falaise
  • La magnésie en boule est une alternative qui fonctionne un peu partout

Heureusement, la magnésie n’est pas très chère, et investir dans une bouteille de magnésie liquide, une boule de magnésie, et un sac de magnésie en poudre ne devrait pas vous coûter plus d’une vingtaine d’euros…

Maintenant que vous avez les mains bien poudrées, à vous de grimper !

Ces articles ZeOutdoor peuvent aussi vous intéresser
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Arantxa Loyola

Arantxa Loyola

Arantxa a deux amours : l’escalade, qu’elle pratique depuis près de 15 ans, et son mari, avec lequel elle vit dans un petit village du sud de la France, là où le climat permet d’être sur les rochers pratiquement toute l’année. Discrète et enthousiaste, elle adore partager sa passion pour la grimpette et se fait un plaisir d’enseigner aux débutants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *