Connaître la bonne pression pour les pneus de votre VTT

La pression de vos pneus de VTT joue sur votre confort, votre sécurité, et votre pilotage… Il est donc important de savoir comment gonfler vos pneus.

Vous en avez assez d’investir dans des pneus onéreux qui ne tiennent pas leurs promesses ? Bonne nouvelle, il s’agit probablement simplement d’une pression inadaptée, un problème que vous réglerez en un clin d’œil après la lecture de cet article.

Les pneus d’un VTT, comme ceux de tout véhicule, sont le seul élément en contact direct avec le sol. Ils occupent une double fonction, à la fois d’adhérence, mais aussi d’amortisseur additionnel. Autant dire qu’ils ont une importance fondamentale.

Mais ce qu’il ne faut pas perdre de vue, c’est que même le meilleur des pneus, quelle qu’en soit la marque perd une grande partie de ses qualités s’il n’est pas gonflé à la pression adéquate.

Alors, comment connaître la bonne pression pour les pneus de votre VTT ? C’est ce que nous allons voir point par point dans cet article.

bonne pression pneu sécurité vtt

Les critères à prendre en compte pour gonfler votre VTT

Le poids du cycliste

Comme pour n’importe quel véhicule, le poids supporté par les pneus est un élément essentiel pour déterminer la pression adéquate.

Le poids exercé est une contrainte majeure pour le pneu, et son niveau de gonflage déterminera en grande partie son comportement, en particulier lors de chocs :

  •  Un poids trop important avec des pneus sous-gonflés risque d’impacter fortement les performances et le rendement en montée.
  • Dans le cas d’une pression trop importante, le risque est carrément l’éclatement du pneu.

Par ailleurs, il est bon de noter que le poids exercé étant plus élevé sur la roue arrière, il est important que la pression soit plus élevée à l’arrière qu’à l’avant. Il s’agit en général d’une différence de 0,1 bar.

Voici un tableau récapitulatif des pressions idéales selon votre poids :

Poids du cycliste50kg60kg70kg80kg90kg100kg
RoueAVARAVARAVARAVARAVARAVAR
Pression max.1,71,822,12,22,32,52,62,82,93,13,2
Pression idéale1,61,71,81,922,12,32,42,62,72,93
Pression min.1,61,61,61,71,61,91,62,21,62,51,62,8

Le type de pneu

Ce que l’on désigne par « le type de pneu » correspond en quelque sorte à l’architecture de celui-ci. On dénombre en tout 3 grands types de pneus, les voici :

  • Tubeless Ready : Il s’agit d’un pneu sans chambre à air, mais contenant du liquide préventif. Généralement à base de latex, il sert à assurer l’étanchéité du pneu en cas de crevaison.
  • Tubeless : Ce type de pneu est assez proche dans sa conception précédente, il est lui aussi dépourvu de chambre à air. En revanche, il dispose d’un revêtement intérieur étanche agissant un peu comme une chambre à air, ce qui a tendance à le rendre un peu plus lourd que son homologue Tubeless ready.
  • Tubetype : Sans doute le type de pneu avec lequel nous avons tous débuté le VTT, celui équipé d’une bonne vieille chambre à air.

Les pneus Tubeless et Tubeless Ready du fait de leur conception particulière peuvent rouler à des pressions très basses, aux alentours de 1,5 bars. Des pompes spécifiques existent d’ailleurs spécialement pour l’occasion. La pression sur des pneus Tubetype ne doit jamais descendre aussi bas. Le minimum acceptable est de 1,6 bars et ceci avec une personne ne pesant que 50 kilos.

vérifier pression pneu vtt

Il existe ensuite 3 dimensions de pneu de VTT exprimés en pouces :

  • 26”
  • 27,5”
  • 29”

On estime qu’en règle générale, plus la section du pneu est réduite, plus la pression doit être élevée. Par conséquent, la pression moyenne devrait être :

  • environ 1,8 à 2,2 bars en 26”
  • entre 1,9 et 2,3 bars pour du 27,5”
  • entre 2 et 2,5 bars pour du 29”.

Rappelons qu’il s’agit de pressions moyennes qui peuvent varier selon d’autres facteurs, dont le poids du cycliste, la pratique, le type de sol et la technologie utilisée.

L’utilisation et les conditions

La discipline pratiquée ainsi que la nature du sol sont des éléments primordiaux à prendre en compte.

Tout d’abord, pour toutes les disciplines au cours desquelles vos pneus seraient amenés à subir des chocs violents avec des pierres, racines, troncs d’arbre, etc. Il est important de maintenir une pression relativement basse du fait du risque d’éclatement. C’est particulièrement vrai avec des pratiques comme le DH, l’Enduro, ou le Freeride, mais aussi dans une certaine mesure pour le XC et le All Mountain.

Pour ces disciplines nous préconisons une pression moyenne de 1,3 bar à l’avant et 1,5 bar à l’arrière (avec des pneus Tubeless ou Tubeless Ready).

Avec une chambre à air, optez pour un gonflage de 0,2 bar à 0,35 bar supplémentaire aux pressions susmentionnées.

Pour les pratiques les plus extrêmes de cette liste comme le DH ou l’Enduro, vous pouvez même envisager une pression légèrement plus basse sur des terrains vraiment difficiles.

Et enfin, comme nous l’avons vu plus haut, il faudra aussi prendre en compte la section de vos pneus, plus celle-ci est importante plus la pression peut être basse (dans les limites du raisonnable).

Venons en maintenant au type de terrain. Ici, s’il y avait une seule règle à retenir ce serait probablement que plus le sol est dur plus la pression devrait être basse. Sur un sol rocailleux et cassant, la pression moyenne devrait être suffisamment basse pour absorber les chocs. À L’inverse, sur terrain roulant, une pression plus élevée permettra un meilleur rendement.

Enfin, nous allons aborder la question des conditions météo. Le principe qui s’applique ici est on ne peut plus simple. Sur un terrain sec, la pression se doit d’être plus élevée que sur un revêtement humide.Sur un terrain gras, mais plus encore, boueux, une pneu trop gonflé perds en motricité ainsi qu’en adhérence.

bonne pression pneu vtt pour éviter crevaison

Les risques d’un mauvais gonflage de pneu

Dans un cas comme dans l’autre, le mauvais gonflage d’un pneu peut avoir des conséquences fâcheuses. Cela affectera aussi bien vos performances que l’usure du pneu, voire même votre sécurité.

Voyons les différents cas de figure.

Le sous gonflage du VTT

Un pneu sous-gonflé de façon raisonnable a des avantages comme une meilleure absorption des chocs et une motricité accru sur terrain humide. En revanche, à l’excès, le sous-gonflage du pneu aura pour conséquence de ne plus jouer son rôle d’amortisseur.

Dans ce cas de figure, c’est votre jante qui encaissera les chocs et vous par la même occasion. À terme, la jante risque de subir des déformations et le pneu une usure anormale voire l’éclatement.

Mais avant celà vous risquez également de subir une perte de rendement notable, en particulier sur terrain roulant et sec. Enfin, sachez que plus le poids du cycliste est élevé, plus le sous-gonflage se fera ressentir aussi bien côté performance que casse.

Le surgonflage du VTT

Attention à ne pas tomber dans l’excès inverse avec des pneus sur-gonflés.

Ici le risque majeur est l’éclatement du pneu en cas de choc avec un obstacle ou de réception sur un sol dur. Le confort du pilote sera également compromis dans la mesure où les pneus trop durs n’amortissent plus les chocs aussi bien.

Enfin, comme nous l’avons abordé précédemment, le sur-gonflage est particulièrement préjudiciable pour l’adhérence sur les terrains gras et boueux.

Pour vous prémunir de l’un ou l’autre de ces cas figure, tâchez de garder avec vous lors de vos sorties le nécessaire, aussi bien pour le gonflage que la réparation.

Une personne à vélo

Trouver la pression idéale pour vos pneus de VTT

La pression idéale pour vos pneus de VTT est un compromis à trouver entre tous les éléments mentionnés dans cet article. C’est-à-dire, le poids du cycliste, le type de pneus, le terrain, la pratique et les conditions météos.

On peut même ajouter un paramètre pas encore évoqué qui est la préférence et le ressenti du pilote qui sont totalement subjectifs.

Enfin, dernier point, faites attention à la confusion qui peut exister avec les pressions indiquées sur les flancs de vos pneus. Généralement indiquées avec les initiales PSI, il ne s’agit que de pressions minimales et maximales données à titre indicatif et non de pressions idéales.

C’est à vous!

Cet article touche à sa fin, nous espérons qu’il vous aura été utile, et que désormais la pression de vos pneus n’a plus aucun secret pour vous. La pression des pneus est un élément crucial aussi bien pour vos performances, que pour  votre confort et votre sécurité, ne négligez donc pas cet aspect.

Des questions subsistent? Des doutes et hésitations? N’hésitez pas à nous en faire part dans la section commentaires.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Florian Demandols

Florian Demandols

Florian Demandols est un journaliste et rédacteur français, originaire de Marseille. Passionné de voyage, de sport, de nature, et d’histoire, il sillonne le monde afin de nourrir son insatiable curiosité. Florian est notre spécialiste VTT!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C’est les Black Weeks sur Alltricks ! Jusqu’à -70% sur les rayons vélo !