Les différences entre le Gravel Bike et le VTT

Les photos de Gravel Bike dévalant des petits sentiers de montagne peuvent laisser croire que ces vélos sont en train de détrôner le VTT pour tout ce qui est aventure. Ce n’est pas le cas, et nous vous expliquons pourquoi.

Initialement vu comme un vélo de route plus technique, le Gravel Bike a commencé à empiéter sur le terrain du VTT à tel point que certains se demandent s’il n’est pas temps de ranger leur Mountain Bike au garage pour suivre la tendance.

Les choses ne sont pas si simples.

Un peu d’histoire, pour comprendre d’où vient le Gravel Bike

Ces « vélos de graviers » nous viennent des États-Unis, et plus particulièrement du Midwest. Cette région est sillonnée de milliers de kilomètres de chemins de terre qui facilitent l’accès des équipages d’intervention, mais ne sont pas de véritables routes carrossables.

Trop roulantes pour les VTT, mais impraticables en vélo de route normal, elles étaient délaissées par les cyclistes… qui ont commencé à adapter leurs vélos de course pour pouvoir se faire plaisir sur ces chemins de terre.

Le Gravel Bike était né, un vélo formidable pour que les amateurs de vélo de route puissent goûter aux chemins de terre, ou pour que les fans de VTT puissent travailler leur endurance avec de longues sorties plus roulantes.

Les différences entre le VTT et le Gravel

Sans entrer dans tous les détails techniques ni dans des débats reposant sur des critères qui peuvent être interprétés différemment selon son niveau et ses envies, nous essayons ici de lister tous les points qui font qu’un Gravel n’est pas un VTT.

Le but n’est pas de dire que l’un est mieux que l’autre, mais d’expliquer pourquoi ils sont différents. En comprenant les possibilités de chacun, on peut choisir la discipline qui s’adapte le mieux à nos envies réelles, et c’est le plus important pour pouvoir se faire plaisir.

vélor rout VTT gravel bike

L’équipement

Sous cette rubrique un peu générale, nous nous intéressons à toutes les différences matérielles entre un Gravel et un VTT.

Les pneus

Comparé au vélo de route, le Gravel Bike a des pneus « super larges avec de gros crampons ». Et pourtant ceux-ci restent bien plus fins et profilés que des pneus de VTT… C’est un indicateur clair que le Gravel est prévu pour être utilisé sur des sentiers plus praticables, tandis que le VTT est pensé pour tous les terrains (VTT = Vélo Tout Terrain !).

Oui, on peut monter des pneus slicks sur un VTT, et oui, il existe des pneus à crampons larges pour le Gravel. Ceci permet de faire une sortie sur la route avec son VTT par exemple, mais c’est quelque chose qui reste exceptionnel.

Le guidon

C’est probablement la différence la plus visible. Le Gravel a un guidon similaire (mais différent) à celui du vélo de route, tandis que le VTT à un cintre droit. Ceci fait que sur un Gravel vous avez une position plus basse et aérodynamique pour une meilleure vitesse, tandis que le VTT vous donne une meilleure maniabilité, utile sur les terrains accidentés.

Le cadre

Au niveau de la géométrie du cadre, il faut bien avouer que la profusion des modèles fait que les différences s’amenuisent. On trouve des VTT « taillés course » et des Gravel « faits pour résister ».

Mais, globalement, le Gravel est plutôt pensé pour l’endurance, avec un pédalier positionné plus bas, et une construction plus légère et aérodynamique qu’un VTT, qui privilégie la robustesse et une position plus relevée.

Les vitesses

Ici aussi, les différences tendent à s’estomper avec tous les nouveaux modèles qui sortent chaque année. Cependant, le Gravel compte le plus souvent moins de vitesses qu’un VTT. Le premier vient souvent en mono plateau et n’a donc que 8 ou 9 vitesses, tandis que le second est équipé en triple plateau et dispose donc de plus de 20 vitesses.

On trouve cependant de nombreux Gravel en double plateau, notamment ceux qui sont plus taillés pour la route.

person cycling on road near trees during daytime

L’utilisation

Ceux qui sont habitués au VTT sont surpris la première fois qu’ils montent sur un Gravel, tant les sensations sont différentes.

La suspension

C’est une différence technique qui avait sa place dans le paragraphe précédent, mais ses implications sur l’utilisation de votre vélo sont telles que j’ai choisi d’en parler ici. N’oubliez surtout pas qu’un Gravel Bike n’a pas de suspensions arrière ou de fourche hydraulique à l’avant !

Ceci fait que les vibrations et chocs ne sont aucunement amortis, et que vous les sentez directement dans vos bras et votre postérieur. Sur un chemin de terre, cela ne fait pas une grande différence, mais sur un terrain plus accidenté, la fatigue peut vite s’accumuler.

La vitesse et le contrôle

Le Gravel Bike est beaucoup plus polyvalent, et s’avère donc beaucoup plus efficace lorsque vous souhaitez prendre un peu de vitesse sur une route ou un chemin roulant.

De son côté, le VTT s’avère plus stable et facile à contrôler à vitesse réduite, ce qui permet de franchir sans encombre les difficultés des petits sentiers de montagne.

Les deux disposent d’un système de freinage à disque puissant et fiable et, à moins d’être un expert toujours à la recherche de la limite, vous ne sentirez pas de différence à ce niveau-là.

Le confort

La sagesse populaire dit que le Gravel Bike est plus confortable que le VTT… C’est faux.

La position sur un vélo de type Gravel fait qu’il est effectivement plus confortable sur route, en ville, ou sur un chemin de terre roulant. Mais dès que l’on arrive sur un terrain plus accidenté, il est bien plus agréable de rouler sur un VTT.

En effet, les vibrations et les chocs, de même que l’impossibilité d’être « bien calé sur la selle », font que le Gravel Bike fatigue beaucoup plus vite.

Au final, il s’agit comme souvent de choisir le matériel adapté à votre pratique. Si vous voulez faire du « Tout Terrain », prenez un VTT. Si au contraire vous avez envie de « rouler », que ce soit sur route ou chemin, alors le Gravel Bike est probablement la meilleure option.

Conclusion

J’espère qu’à présent vous y voyez plus clair sur les différences entre le VTT et le Gravel Bike.

Il ne sert à rien de créer une hiérarchie entre le vélo de route, le Gravel Bike et le VTT : tous sont des activités passionnantes, qui répondent à des envies différentes, et s’avèrent complémentaires pour les amateurs de vélo. À vous de choisir la pratique qui vous attire le plus !

En attendant de nous rencontrer sur les routes, n’hésitez pas à nous laisser un commentaire et à poser vos questions.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Luis Mage

Luis Mage

Originaire des Hautes-Alpes, Luis a déjà vécu dans une dizaine de pays. C’est un amoureux de la petite reine, qu’il a pratiqué en compétition pendant son adolescence. Il est aussi passionné par la montagne et compte de nombreuses ascensions sur les sommets du monde entier. Lorsqu’il n’est pas en vadrouille, il partage son temps entre ses chats, ses chiens, et son travail de rédacteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *