VTT ou VTC : On vous aide à choisir

Vous aimez le vélo, mais aussi la nature, les chemins plus ou moins escarpés, voir les passages carrément chaotiques, mais s’agit-il là de VTT ou de VTC? Où se situe la nuance et comment choisir votre vélo?

Dans l’inconscient collectif, faire du vélo hors de l’asphalte c’est faire du VTT. Pourtant, c’est un peu plus subtil que ça, et une autre catégorie de vélo souvent assimilée à tort au VTT existe, il s’agit du VTC.

Qu’est ce que ça signifie et quelles différences notables entre “tout terrain” et “tout chemin”?

Certains diront que l’on chipote sur les mots et que ça revient au même, mais non, nous vous assurons qu’il s’agit de deux disciplines bien distinctes que se pratiquent avec des vélos différents.

Aujourd’hui on vous explique comment faire la différence, et surtout comment choisir le bon.

Différence entre VTT et VTC

Si la nuance entre un vélo tout-terrain et tout-chemin vous semble encore obscure, voici une petite explication.

Un VTC est en quelque sorte un vélo qui se situe à mi-chemin entre le vélo de route et le VTT. Son champ d’action commence là où un vélo de route atteint ses limites et il s’arrête là ou un VTT entre en piste.

Dans quels cas opter pour un VTT ou VTC ?

Le VTC se prête particulièrement à une utilisation loisir ou sportive de moyenne intensité. Vous pourrez compter dessus en ville, sur route, mais aussi sur les chemins de terre et les pistes moyennement accidentées. Les VTC étant généralement munis de cadres semi-rigides et de roues fines, ils ne sont pas adaptés à des terrains très accidentés et cassants.

C’est là que les VTT entrent en jeu, existant avec des cadres semi-rigide ou tout-suspendu et des roues plus larges, ils peuvent se permettre plus de choses. Avec un VTT, vous pourrez vous frotter à des terrains chaotiques et des dénivelés extrêmes sans l’ombre d’un problème. Pour faire simple, on pourrait dire que lorsque vous pouvez vous permettre de pratiquer hors des chemins, vous faites du VTT.

Comment choisir son VTC ?

Contrairement au VTT qui se décline en une multitude de disciplines (XC, All-Mountain, Enduro, Freeride etc), il n’y a pas proprement dit de disciplines de VTC. Le VTC s’apparente davantage à un loisir sportif, et les contraintes techniques inhérentes sont donc moindres.

Pour une utilisation citadine

Ici, les paramètres à prendre en compte seront avant tout liés à votre milieu d’utilisation. Par exemple, pour une utilisation urbaine il est primordial que votre VTC soit muni de signalisations lumineuses voire de rétroviseurs. Il peut être également pertinent d’opter pour des garde-boues qui vous éviterons les projections diverses et variées parfois peu ragoutantes d’une conduite en ville. Des pneus assez fins et des crampons modestes feront l’affaire pour ce type d’utilisation. Concernant la transmission, pour une utilisation urbaine avec des dénivelés modestes et occasionnels, optez pour 7 à 12 vitesses, c’est largement suffisant.

femme avec vtc sur la route
Photo par Florian Schmetz

Pour les sorties hors des villes

En cas d’utilisation hors asphalte, il vous faudra vous munir de pneus plus agressifs et d’un vélo au débattement un peu plus important pour encaisser les chocs. Pour une pratique un peu plus sportive, les garde-boues peuvent devenir gênant, vous risquez de les casser ou les perdre, alors évitez les. Le VTC idéal aussi bien pour la ville que pour les chemins plus exigeants devrait réunir les caractéristiques suivantes:

  • Moins de 14 kg
  • Freins à disques hydrauliques ou mécaniques
  • Au moins 8 vitesses
  • Des roues entre 26 et 29 pouces
  • Un débattement autour des 100 mm

Envie d’une assistance électrique?

Enfin, dernière option, le VTC électrique qui peut s’avérer un excellent moyen de couvrir de grandes distances quel que soit votre niveau. Il vous épaulera également si au cours de vos sorties certaines montées sont trop rudes.

Comment choisir son VTT ?

Le choix d’un VTT dépend d’un peu plus de paramètres que celui d’un VTC. Il sera tout d’abord question de votre discipline de prédilection qui influera sur le type de cadre et l’importance du débattement. Mais il sera aussi question du poids qui sera déterminant si vous recherchez une performance optimale, ainsi que de la qualité du freinage pour du DH par exemple.

La question du choix d’un semi-rigide ou d’un tout-suspendu se fera là aussi en fonction de votre pratique. On privilégiera un semi-rigide pour les disciplines qui demandent un bon rendement en montée, et un tout-suspendu pour les pratiques orientées descente. Idem pour le débattement, plus vous ferez de descente, plus votre débattement devra être important.

Pour aller plus loin, on vous dit tout sur comment choisir votre VTT, juste ici. Une fois votre discipline définie, vous n’aurez plus qu’à faire votre choix parmi les meilleurs VTT du moment.

Comme pour les VTC, il existe une gamme variée et performante de VTT à assistance électrique. Alors, pour aller plus loin et plus longtemps, n’hésitez pas à consulter notre liste des meilleurs VTT électriques sur le marché.

C’est à vous !

Nous espérons que vous avez aimé cet article, et qu’il a répondu à vos interrogations, notamment concernant la confusion commune pouvant exister entre VTT et VTC. Il n’en existe pas un meilleur que l’autre, mais juste celui qu’il vous faut, en fonction de vos objectifs.

Des doutes subsistent? Des questions? N’hésitez pas à nous en faire part dans la partie commentaires.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Florian Demandols

Florian Demandols

Florian Demandols est un journaliste et rédacteur français, originaire de Marseille. Passionné de voyage, de sport, de nature, et d’histoire, il sillonne le monde afin de nourrir son insatiable curiosité. Florian est notre spécialiste VTT!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C’est les Black Weeks sur Alltricks ! Jusqu’à -70% sur les rayons vélo !