Comment s’équiper pour continuer à profiter du vélo en hiver ?

Rouler en hiver, c’est tout à fait possible !

Les premiers flocons viennent d’arriver, la couche de neige n’est pas encore suffisante pour sortir les skis et vous vous demandez comment pratiquer votre sport favori avec l’arrivée des basses températures et des conditions hivernales ?

Sachez qu’il est tout à fait possible de rouler en hiver!

Et de plus, cela comporte de nombreux avantages :

  • préparation aux sports d’hiver en allant chauffer la cuisse dans du dénivelé,
  • adaptation du corps aux températures plus froides,
  • travailler son cardio,
  • profiter des belles journées sèches et ensoleillées…

Et tout simplement pour le plaisir de découvrir vos parcours habituels sous un autre angle!

Voici donc nos conseils pour continuer à profiter de votre vélo dans les meilleures conditions.

le froid, l'ennemi pour faire du vélo en hiver
Faire du vélo en hiver, ce n’est pas toujours une partie de plaisir !

Bien s’habiller pour faire du vélo en hiver

Le premier paramètre à prendre en compte pour s’équiper en hiver, c’est le froid.

Rien ne peut rendre une sortie vélo plus détestable que le froid. Il est donc primordial de savoir s’habiller correctement en respectant quelques règles simples.

Le cuissard

Investir dans un cuissard long est une excellente chose si vous voulez rouler cet hiver.

Si cela n’est pas possible, vous pouvez toujours rajouter un legging de running sur votre cuissard mais le confort est assez restreint avec la superposition des couches et les frottements.

Les manchons seront souvent insuffisants en hiver, à part si vous vivez dans une région où les températures passent rarement en dessous des 10 degrés.

Actuellement, l’offre sur le marché est assez généreuse et l’on trouvera facilement des cuissards longs à un prix raisonnable, du moins pour débuter les sorties hivernales.

Vous choisirez l’épaisseur selon l’apport de chaleur souhaité et surtout en fonction de la pratique envisagée.

  • Si vous optez pour quelques sorties hivernales sans pour autant vous infliger une régularité à toute épreuve, nous vous conseillons de choisir un cuissard avec un apport de chaleur modéré pour plus de polyvalence en tout temps.
  • Si, en revanche, les températures les plus froides ne vous font pas peur, vous pouvez opter pour un modèle plus chaud et surtout coupe-vent.

N’hésitez pas à vous tourner vers des membranes isolantes qui laisseront passer la respiration mais pas l’air extérieur.

VTT en hiver
Avec le bon équipement, une sortie VTT en hiver peut être absolument géniale

Concernant la pratique du VTT en hiver, il est tout à fait possible de troquer son cuissard d’été contre un long sous-short.

Si vous prévoyez aussi des sorties sur neige, vous pouvez adopter un pantalon spécial VTT pour l’hiver, déperlant avec les zones d’impact renforcés et compatibles avec le port de genouillères.

Ces pantalons sont également adaptés à l’effort de montée et offrent une excellente respirabilité ainsi qu’une bonne isolation au froid.

Le haut du corps

Le haut du corps est à protéger également.

Comme pour la plupart des activités hivernales, on applique la règle des 3 couches :

  • une base chaude mais respirante que l’on mettra sous les bretelles du cuissard au plus près du corps,
  • une couche softshell avec ou sans manches qui apportera de la chaleur et isolera du froid,
  • une membrane coupe-vent et imperméable assez fine pour garder de l’aisance dans les mouvements ou tout simplement pour un minimum d’encombrement si l’on souhaite la ranger en cours de route.

Une mini-doudoune en dessous de la dernière couche ou un bodywarmer peut être rajouté si le besoin se fait sentir que ce soit pour la pratique du vélo de route comme pour les sorties VTT.

Les extrémités

Autre point important, les extrémités du corps. Ce sont les parties les plus exposées au froid et qui seront difficiles à réchauffer malgré l’effort.

Mains et doigts

Pour les mains, je conseille une paire de gants assez fins pour garder de la dextérité, avec un apport de chaleur à définir selon vos préférences mais respirants.

=> Voir différents modèles de gants de vélo hiver.

Pieds

Concernant les chaussures, il existe des modèles adaptés aux conditions hivernales tant pour la route que la pratique VTT, à tiges montantes avec une membrane isolante.

Si vous n’êtes pas prêt à investir dans une seconde paire, nous conseillons de vous équiper de surchaussures, un accessoire qui est une excellente alternative.

Vous pouvez aussi opter pour des matières imperméables et déperlantes. Les routes sont souvent humides en hiver et les éclaboussures fréquentes.

Quant à la pratique du VTT, inutile de préciser que la boue et les flaques profondes seront de mise! L’important étant de pouvoir garder au maximum les pieds au sec.

Des chaussettes composées de laine mérinos apporteront également un confort supplémentaire grâce à une meilleure protection au froid et une évacuation efficace de l’humidité.

vêtement vélo hiver femme

Tête

On n’oubliera pas d’adopter un bandeau ou un bonnet ultra fin en matière respirante qui vous permettra de garder les oreilles et la tête au chaud sous le casque. On peut également prévoir un tour de cou pour couvrir la gorge et le bas du visage.

Même en hiver, les lunettes sont nécessaires! L’air froid fait pleurer les yeux, surtout dans les descentes, et cela peut rendre la pratique inconfortable voire dangereuse.

Désormais, on trouve chez beaucoup de marques de lunettes, des modèles dédiés aux sports dynamiques comme le cyclisme avec des verres photochromiques. La protection des verres s’adapte à la luminosité ambiante, ce qui apporte un vrai confort dès qu’un rayon de soleil apparaît et offre une excellente visibilité même par temps gris.

Ce type de lunettes à l’avantage d’être assez polyvalentes et de pouvoir être utilisée dans vos différents sports tout au long de l’année.

Autrement, on peut simplement opter pour des lunettes à verres transparents ou amovibles que vous pouvez adapter selon la météo du jour.

Bien équiper son vélo pour l’hiver

Une fois la tenue complète, on s’attachera à la préparation de son matériel.

L’entretien du vélo

Une attention accrue à l’entretien de son vélo sera nécessaire. Après chaque sortie, un nettoyage complet est préconisé pour éviter que des graviers, boue ou résidus de salage viennent altérer les composants.

Une fois votre vélo rincé, nettoyé et séché, il conviendra de graisser à nouveau votre chaîne.

Si votre vélo est équipé de freins à disques, on vérifie leur état à chaque utilisation, comme la pression de vos pneus.

Les pneus

Il existe aussi des pneus hiver pour la pratique du cyclisme de route. Ces derniers offrent une meilleure adhérence et sont renforcés vis à vis des crevaisons. Ils seront aussi un peu plus lourds que vos pneus habituels mais procureront une conduite plus sécurisée.

Si votre vélo est compatible pour une utilisation gravel, vous pouvez bien entendu repasser sur vos roues tout terrain qui proposent un grip plus performant.

Le rendement sera moindre mais vous vous sentirez probablement plus en confiance avec vos pneus crantés.

vélo modifié avec pneus pour l'hiver
Adapter sa machine peut être nécessaire pour faire du vélo en hiver

La visibilité

En hiver, les journées sont aussi plus courtes, la luminosité plus basse et nos parcours peuvent parfois nous emmener dans des zones plus sombres que d’habitude, un sous-bois, un fond de vallon…

Dans ce cas, on ne peut que recommander d’équiper votre vélo de système d’éclairage avant et arrière pour augmenter votre visibilité auprès des autres usagers et aussi les inviter à ralentir lors des dépassements sur route très humide. Faire du vélo en hiver, c’est aussi une question de faire attention à sa sécurité.

Les gardes boues

Pour limiter les projections, il est possible de rajouter des garde-boues à l’avant et à l’arrière de votre vélo de route.

Mais si vous trouvez que l’ajout de ces accessoires dénature trop le design de votre monture et que vous ne voulez pas vous attirer les foudres de la brigade du style, vous pouvez aussi simplement rajouter un garde-boue arrière qui se fixe sur la tige de selle pour minimiser les éclaboussures de la roue arrière.

Après rassurez-vous, quoique vous choisissiez, le simple fait de sortir rouler en plein hiver, fera l’admiration du plus grand nombre!

faire du vélo à Lanzarote
La solution pour faire du vélo en hiver : aller au soleil! Aux Canaries, par exemple…

A vous de jouer !

Vous voilà fin prêt à affronter les éléments et poursuivre votre entraînement malgré des conditions parfois peu engageantes. Votre plaisir et votre satisfaction ne sera que plus important.

Et si malgré tout, les sorties hivernales ce n’est pas pour vous, il reste les home trainers!

Quelle option allez-vous choisir?

N’hésitez pas à nous laisser un commentaire et vos impressions sur vos sorties hivernales.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Anne-Charlotte LG

Anne-Charlotte LG

Ayant grandi à Annecy, la pratique de sports outdoor a toujours été considérée comme "normale". Après des études d'histoire de l'art et de management à Paris, le déclic arrive lors d'un road trip dans les Rocheuses au Canada, il faut qu'elle retourne dans sa région d'origine, auprès des montagnes. Passionnée de snowboard depuis plus de 20 ans, elle aime explorer de nouvelles activités qui la rapproche toujours plus de la nature et découvrir de nouveaux horizons.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *