Pourquoi l’escalade en salle et en rocher sont complémentaires ?

Un débat qui anime les discussions entre passionés de montagne !

L’escalade a tout pour plaire. On peut la pratiquer en ville ou loin dans la nature, seul ou avec des partenaires, avec ou sans matériel… Pour ces raisons et bien d’autres encore, elle fait le plein d’adeptes et séduit un public de plus en plus large depuis plusieurs années.

À l’été 2021, l’escalade a profité d’une vitrine exceptionnelle alors qu’elle a fait ses débuts olympiques aux jeux de Tokyo. Ceux qui ne la connaissaient pas encore ont découvert un sport complet, qui sollicite tout le corps, a une dimension technique intéressante et réserve son lot de sensations fortes aux athlètes comme aux spectateurs.

La grimpe pour tous

Si l’escalade était autrefois réservée aux plus téméraires, elle est aujourd’hui plus accessible que jamais.

En effet, il s’agit d’une activité à la portée des grimpeurs de tous les niveaux, tout aussi physique que sociale et qu’on peut pratiquer par beau temps ou quand il pleut. Dans cet article, nous vous présentons les avantages de l’escalade en salle et de l’escalade en rocher et vous expliquons en quoi elles sont complémentaires.

L’escalade en salle

Les salles d’escalade ne sont plus l’affaire que des grandes villes ou des régions où l’escalade extérieure est omniprésente. Elles prolifèrent un peu partout et offrent un niveau très intéressant pour progresser.

Si certains ne jurent que par l’escalade en salle, d’autres préfèrent les éviter. Dans cette première section, nous vous présentons les avantages et inconvénients des salles.

L’endroit parfait pour apprendremur d'escaalde artificiel en extérieur

Les salles d’escalade indoor représentent une option très intéressante pour les nouveaux grimpeurs. C’est là où la plupart d’entre eux font leur premiers pas verticaux. Plusieurs salles offrent d’ailleurs des forfaits pour débutants avec un cours d’escalade d’initiation.

L’environnement contrôlé des salles permet d’apprendre en toute sécurité et de compter sur l’expertise des employés et des autres grimpeurs présents. Sur rocher, c’est bien évidemment possible aussi de débuter en escalade, mais plus difficile et plus risqué… Et puis cela permet de s’essayer à différents types d’escalade, même si on habite en ville :

  • Il existe des salles d’escalade avec corde pour ceux qui veulent se lancer en hauteur et apprendre les rudiments de la corde, voire découvrir l’escalade sportive.
  • À l’inverse, les salles de bloc permettent aux grimpeurs de se mesurer à des murs plus petits et sans baudrier. Les routes sont souvent plus techniques et dynamiques.

Sachez qu’en général, les salles d’escalade avec corde comptent généralement une section de bloc, quoique parfois petite.

grimpeurs débutant sur un mur d'escalade indoor

Des voies pour tous les goûts

Si les voies sont fixes puisque naturelles en rocher, elles changent continuellement en salle : c’est un de ses avantages indéniables.

Pas besoin de faire des dizaines et des dizaines de kilomètres pour trouver de nouvelles voies ; il n’y a qu’à attendre un ou deux mois et de nouveaux défis apparaîtront. Du coup, les grimpeurs gardent l’intérêt même s’ils escaladent toujours au même endroit.

Une différence importante
Les voies sont clairement définies en salle grâce à des prises de couleurs ou autre système bien identifié. Ça aide les débutants à visualiser le trajet et à arriver au sommet plus facilement.

Ce n’est pas toujours le cas en rochers, comme nous le verrons plus tard.

Un point fort : l’accessibilité

L’escalade en salle est un sport beaucoup plus accessible que certains ne pourraient le croire.

En effet, la plupart des villes ont une – ou même plusieurs – salles d’escalade et de bloc, rendant la grimpe plus accessible que jamais. C’est un avantage important par rapport à la falaise.

  • Contrairement à l’escalade en extérieur, on peut généralement se rendre aux salles d’escalade à pied, en vélo, en transport public, etc. Les rochers sont bien souvent assez difficiles à rejoindre et nécessitent une voiture.
  • Les salles sont accessibles toute l’année et peu importe la météo. On doit oublier les rochers s’ils sont mouillés, s’il fait trop froid ou s’il fait nuit.
  • Les sorties rapides sont plus aisées en salle. En effet, on peut se permettre des sessions de grimpe de 60 ou même seulement 30 minutes assez facilement. Cela nous permet de progresser plus rapidement, de développer l’amour du sport et de garder la santé.
  • Si on s’ouvre au bloc, on peut escalader sans avoir besoin d’un partenaire sachant assurer. Même si on préfère l’escalade avec corde, le bloc est très pertinent pour pratiquer la technique et on fait bien de ne pas l’ignorer.
  • Il ne faut qu’un minimum de matériel, les salles disposant généralement de l’essentiel ; pour le bloc, il ne faut que des chaussons et de la magnésie.

grande salle d'escalade avec de bnombreuses prises et des murs de plus de 20m de hauteur

Des installations très complètes

Dans les salles d’escalade, on retrouve souvent bien plus que des murs et des prises. En effet, plusieurs d’entre elles ont une section d’escalade avec corde et une section de bloc. Cela permet aux grimpeurs de combiner les deux styles ou de grimper seuls.

Pour compléter l’activité, les salles comptent souvent un gymnase avec vélos stationnaires, poids et haltères et autres appareils. On peut ainsi tout faire au même endroit, sans avoir à faire son sport dans plusieurs lieux différents.

Souvent, on retrouve aussi un café ou un bar au niveau de la réception, ce qui est parfait pour socialiser après une session de grimpe. Si l’escalade peut paraître un sport plutôt solitaire, la communauté des grimpeurs est en réalité accueillante et ouverte. De façon générale, ses membres aiment bien discuter des voies, du matériel et de la technique. C’est parfait pour apprendre et rencontrer d’autres amateurs d’escalade.

jeune femme pratiquant l'escalade en bloc en salle

Finalement, les salles peuvent aussi avoir un point de vente de matériel d’escalade. Les employés pourront recommander l’équipement qui conviendra le mieux.

Le bémol des salles d'escalade
Le prix d’entrée est parfois (souvent?) un peu salé. Si on grimpe souvent, ça peut vite revenir cher.

Pour plusieurs, ce sera un des arguments qui les poussera vers l’escalade en rocher, qu’il est d’ailleurs temps qu’on aborde.

L’escalade en rocher

Pour certains puristes, l’escalade en falaise est la seule vraie escalade.

Si cette idée est très simpliste – on vient de voir que l’escalade en salle a franchement beaucoup à offrir –, il est vrai que l’escalade en extérieur comporte une dimension d’aventure avec laquelle la salle ne peut tout simplement pas rivaliser.

Et faire du sport en plein air, c’est toujours agréable !

Accès à des voies très variées

En falaise, on peut goûter à une infinité de types de voies. On découvre alors qu’on peut escalader bien plus qu’un mur artificiel, comme en salle.

Les prises sont différentes, on apprend à aimer ou détester les dalles, on fait ses premières armes en fissure… le monde n’a plus de limites!

femme faisant de l'esacalde sur rocher

Les voies elles-mêmes donnent beaucoup de flexibilité.

  • D’abord, les prises ne sont pas indiquées comme en salle, même si on peut souvent suivre les traces de pof ou les plaquettes, s’il s’agit de voies bien fréquentées ou d’escalade sportive. On peut donc grimper une même voie de plusieurs façons en utilisant différentes prises.
  • Sur une même paroi, on peut retrouver des voies de fissure, de dalle, de dièdre, etc.!
  • La voie peut aussi changer avec le temps, si le rocher s’effrite, ou selon la météo.

Et si on possède déjà tout le matériel nécessaire et une voiture, on peut découvrir d’autres rochers, combiner tourisme et escalade ou même faire des escapades exclusivement axées sur l’escalade. Cela permet de varier et d’escalader d’autres types de rochers ou de voies.

En effet, la grimpe dans les Alpes, dans les Dolomites, à Yosemite ou au Québec sont totalement différentes.

Quand on aura acquis l’expérience et les connaissances techniques nécessaires, on pourra songer aux grandes voies.

ATTENTION !

Il est primordial de bien maîtriser les techniques de base avant de se lancer dans les voies de plusieurs longueurs !

Bien apprendre les rudiments du métier

En salle, les voies sont souvent bien préparées pour les grimpeurs. La corde est peut-être déjà montée pour ceux qui font de la moulinette et les dégaines déjà placées pour ceux qui grimpent en tête.

En falaise, il faut tout monter soi-même. Cela permet de bien apprendre le volet plus technique associé au maniement de la corde et de se lancer dans la « vraie » grimpe en tête. C’est une dimension qui apporte des sensations fortes et un sentiment de réalisation qui devient presque enivrant au début!

Il ne faut toutefois pas oublier les risques que comporte l’activité. Il est préférable de prendre un cours en rocher et d’avoir bien maîtrisé la base en salle avant de se lancer en escalade extérieure.

Femme grimpeur portant un harnais de sécurité

Un investissement à long terme

Et oui, ça peut sembler surprenant, mais sur le long terme, l’escalade en rochers peut s’avérer plus économique que l’escalade indoor. Après s’être acheté corde, baudrier, chausson et dégaine, plus besoin de payer les frais d’entrée des salles!

Il est aussi possible de partager le matériel avec les partenaires : on rentabilise donc l’investissement plus ou moins rapidement.

Si on a tout l’équipement avec soi, on peut le mettre dans la voiture et le trimbaler en vacances : comme il y a des rochers un peu partout, il sera toujours possible de faire une petite séance d’escalade! On découvrira ainsi des endroits fantastiques et des nouvelles voies.

Attention à la cotation des voies!

Les voies en rochers ont la réputation d’avoir une cotation plus conservatrice qu’en salle. Si vous faites le saut de la salle au rocher, prévoyez quelques routes cotées plus faciles pour vous habituer. En rochers, il n’est pas rare d’avoir un niveau de cotation légèrement inférieur à celui de la salle.

Certains rochers sont aussi moins fréquentés, ce qui rend l’expérience plus sauvage. Ce sera un point positif pour ceux qui recherchent un peu plus d’aventure. Dans ces cas, les voies risquent de poser un plus grand défi.

Pourquoi combiner l’escalade en salle et en rochers ?

Comme on peut le voir, la salle et le rocher comptent bien des avantages et peu d’inconvénients.

Les deux types de grimpe sont tout à fait compatibles et sont même complémentaires à bien des égards. Nous vous expliquons pourquoi il peut être pertinent de combiner la salle et les rochers.

escalade en bloc en hiver

Devenir maître de la météo

L’avantage évident de combiner salle et rocher est qu’on peut ainsi grimper et s’entraîner toute l’année, peu importe la météo ou la lumière naturelle disponible.

Ça nous permet donc de continuer à s’entraîner sans avoir à se soucier de ce que Mère Nature nous réserve.

Lorsqu’il pleut, on opte évidemment pour la salle.

 

Une évidence qu’on prend la peine de rappeler: « Après la pluie, il est préférable d’attendre que les rochers soient bien secs avant d’y retourner. »

Cela peut prendre de quelques heures à plusieurs jours selon les endroits, les heures d’ensoleillement du rocher et la saison. Grâce à l’escalade indoor, on peut continuer à grimper quand même!

couple de grimpeur indoor

Développer la technique

En combinant salle et rochers, on s’ouvre aussi à une plus grande diversité de parois. En effet, on a ainsi accès à de nouveaux types de prises et à des voies qui font travailler différentes techniques. C’est l’idéal pour travailler ses points faibles et progresser.

En se limitant à toujours grimper dans la même salle ou les mêmes rochers, on risque de limiter son développement technique. Bien entendu, l’essentiel est de passer un bon moment, mais si on veut aussi progresser, il faut songer à varier ses destinations de grimpe.

Certaines voies sollicitent plus les pieds, d’autres des mouvements spécifiques. En s’attaquant à une plus grande diversité de voies, on devient un grimpeur plus complet.

Maximiser le temps de grimpe

Les amateurs d’escalade voudront naturellement maximiser le temps qu’ils passent sur une paroi. Comme on n’a pas toujours un rocher à portée de main, la salle est l’alternative parfaite pour nous permettre d’escalader les soirs de semaine ou pour faire des séances courtes.

On peut aussi y apporter les enfants et faire quelques voies lors d’une sortie en famille. C’est un moment idéal pour partager sa passion avec ses proches.

Le weekend ou lorsqu’on a plus de temps libre, on pourra alors aller en rochers. De cette façon, on s’adapte bien à notre horaire et on a toujours la possibilité d’escalader.

grimpeur tenant une prise de doigt en salle

A vous de jouer

L’escalade est un monde passionnant qui n’attend qu’à être découvert.

En plus de vous assurer une bonne dose d’adrénaline, elle vous aidera à repousser vos limites et à intégrer une communauté vivante. Qui sait, peut-être découvrirez-vous aussi de jolis coins de pays lors de vos escapades !

Nous espérons que l’article vous a plu. N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences et projets d’escalade dans la rubrique commentaires. Bonne grimpe !

Facebook
Twitter
LinkedIn
Email
Louis Otis

Louis Otis

Amateur de nature et de montagne, Louis rêve toujours à sa prochaine ascension. Il pratique l’alpinisme, l’escalade, le trail running et la randonnée. Originaire du Canada, il a quitté la Colombie-Britannique pour l’Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.