Liste de l’équipement complet pour le VTT Enduro

L’Enduro est une discipline exigeante et qui comporte des risques bel et bien réels. Autant dire qu’il vaut mieux partir bien équipé et cela implique bien plus d’aspects que l’on pourrait le croire.

Tous les pilotes d’Enduro vous le diront, la discipline met les organismes et le matériel à rude épreuve. Le niveau d’intensité de la pratique et sa régularité rendent nécessaire un niveau de protection optimal, aussi bien pour le pilote que pour son VTT.

La négligence de l’un ou l’autre de ses aspects et c’est la casse matérielle, la blessure, ou les deux. Pour éviter tous ces désagréments nous vous avons concocté une liste point par point des indispensables pour une pratique de l’Enduro en toute sécurité.

Équipement du VTT, protection du pilote, on vous dit tout ce qu’il faut savoir sur l’équipement nécessaire à une pratique de l’Enduro en toute sécurité.

Jeu de protections dorsales pour casque de vélo de montagne

Le VTT d’Enduro idéal

Roues et pneus du VTT Enduro

Il s’agit d’un point fondamental à plus d’un titre. Les roues et les pneus déterminent en grande partie le comportement du VTT et le type de pilotage. Les pneus font également office d’amortisseurs additionnels, ce qui en Enduro est plus qu’appréciable.

Les trois principaux formats 26”, 27,5 et 29” peuvent être utilisés pour la pratique de l’Enduro, avec chacuns leurs avantages et inconvénients. En revanche, selon nous, la meilleure option est le 27,5” qui offre à la fois la réactivité du 26” et le confort du 29”, le poids et la rigidité de pilotage en moins.

Il vous faudra en outre suffisamment de robustesse pour faire face aux chocs et le grip suffisant pour une adhérence optimale. Voici de quoi trouver votre bonheur.

Enfin, nous vous conseillons vivement des pneus de type Tubeless moins sujets aux crevaisons.

Suspension du VTT Enduro

Les suspensions sont l’élément de confort principal d’un VTT, elles encaissent les chocs, et autant dire qu’en Enduro, ils sont nombreux.

Ainsi, si certaine discipline permette l’utilisation d’un VTT semi-rigide (muni d’une seule suspension), ce n’est pas le cas ici. Il est impensable de se lancer sur une piste d’Enduro sans les suspensions d’un VTT tout-suspendu.

Mais ce n’est pas tout, il vous faudra aussi un débattement suffisant à l’avant comme à l’arrière. Celui-ci devrait être compris entre 130 et 160 mm.

Inutile de préciser qu’il est primordial d’investir dans des suspensions hydrauliques et non de modèles équipés de ressorts. Ceux-ci ne pourront jamais vous suivre sur de l’Enduro.

Transmission d’un VTT Enduro

L’un des principes de base de l’Enduro et de pulvériser les chronos, cela dépend certes du pilote, mais aussi en partie de sa transmission. Il s’agit en effet de l’élément par lequel le mouvement de vos jambes se transforme en motricité transférées aux roues.

Il y aura trois éléments principaux à prendre en compte concernant la transmission. Le nombre de vitesses, le poids de l’ensemble de la transmission, et le type de pédales (classiques ou automatiques).

Du côté des vitesses, l’idéal est une transmission mono plateau de type 1 x 10 ou 1 x 11 qui offre réactivité et souplesse.

Le poids varie d’un modèle et d’une marque à l’autre mais le plus léger est le mieux (le plus cher aussi).

Enfin, le choix de pédales plates ou automatiques est un eternel débat néanmoins voici un élément de réponse. Les pédales automatiques offrent un rendement supérieur ainsi qu’une légéreté impressionante. Néanmoins, elles demandent beaucoup plus d’expérience, sont moins sécurisantes et plus chères que les pédales plates.

Ainsi, il en va des préférences de chacun même si objectivement un compétiteur aguerris devrait progressivement s’orienter vers les pédales automatiques si ce n’est pas encore fait. Nous les déconseillons aux débutants en revanche.

Freinage

Impossible de parler d’une discipline aussi engagée que l’Enduro sans parler de l’importance des freins. Ici aucun suspense, freins à disques hydrauliques obligatoires à l’avant comme à l’arrière.

Coureur de descente professionnel entièrement équipé d'un matériel de protection et de son équipement

La protection du pilote de VTT Enduro

Casques pour VTT Enduro

Commençons par un élément central de sécurité que tout cycliste se doit de posséder et plus encore pour la pratique de l’Enduro. Pour les pratiques les plus engagées comme le DH ou l’Enduro, un casque intégral s’impose.

Il s’agit en effet du type de casque offrant le niveau maximum de protection, le bémol c’est qu’il s’agit aussi des modèles les plus lourds et les plus chers.

Pour un niveau de protection encore au dessus, des technologies comme Mips permettent de limiter le risque de commotion cérébrale.

Coudières et genouillères

En cas de chute à grande vitesse, les articulations font partie des zones les plus exposées et fragiles. Le port de coudières et genouillères est plus que recommandé, néanmoins ces protections peuvent avoir quelques inconvénients.

Le premier d’entre eux est le manque de confort. Ce type de protection tient relativement chaud et on y transpire vite. Mais elles ont aussi une fâcheuse tendance à bouger et ne pas rester en place.

Pour limiter ces écueils il faudra opter sur des modèles munies d’aérations suffisantes, les plus légers possibles (mousse déformable de type D30), et surtout à la bonne taille.

Les protections sont réglables mais dans les limites du raisonnable.

Gilet de protection

Autre partie particulièrement exposée en cas de chute, le torse, qui ne manque pas d’os et d’organes vitaux. Inutile de dire qu’il est vivement conseillé d’investir dans des protections spécifiques.

La protection idoine du torse est sans surprise sous la forme d’un gilet renforcé. Celui-ci rappelle ceux que l’on voit chez un certain nombre de motards qui les portent pour les mêmes raisons que celles mentionnées plus haut.

Ces gilets disposent de coques et de plaques de protection aux zones les plus sensibles (colonne vertébrale, côtes, clavicules,etc). Certains à manches longues disposent même de coudières intégrées, évitant ainsi un investissement supplémentaire.

Ce type de coudières intégrées reste par ailleurs plus facilement en place que celles amovibles.

Sans surprise le gros risque avec ce type de gilet, c’est la chaleur, il faudra donc là encore miser sur un modèle correctement aéré. En cas de très fortes chaleurs il peut être préférable d’utiliser un gilet sans manche et des coudières indépendantes.

Dernière précision, pour une protection complète du haut du corps nous préconisons également le port d’une protection des cervicales.

Mtb Accident de vélo de montagne et premiers secours Accident de cycliste

Gants et poignets

Le port de gants renforcés et de protège-poignets est incontournable.

Il est déjà préférable de porter des gants pour une pratique loisir, alors pour de l’Enduro n’en parlons pas. Quant aux poignets, comme toutes les articulations, il s’agit de parties vulnérables qui nécessitent une protection accrue.

Protection du bas du corps

Bien que la moitié inférieure du corps recèle moins d’organes vitaux, ce n’est pas une raison pour en négliger la protection. De plus, si vous maltraitez vos jambes, comment allez-vous faire pour pédaler ?

Nous avons déjà évoqué les genouillères dont les caractéristiques sont assez similaires à celles des coudières. Mais pour la protection de vos jambes nous vous conseillons également le port d’un short renforcé pour la protection des chocs et d’un sous-short pour plus de confort.

Port de protège-tibias obligatoire, et de protège-chevilles vivement conseillés.

Les chevillères sont préconisées non seulement pour les chutes, mais aussi pour les chocs très désagréables avec le dérailleur.

Les accessoires indispensables pour le VTT Enduro

Sac à dos pour VTT Enduro

C’est dans votre sac à dos que vous pourrez mettre l’ensemble de votre équipement, nous commençons donc naturellement par cet élément. Un bon sac à dos pour VTT doit d’abord être aux bonnes dimensions: suffisamment d’espace de rangement sans être trop encombrant.

Pour des sorties d’Enduro qui ne devraient pas être aussi longues que de la randonnée, un volume compris entre 10 et 15 litres est suffisant. Il peut être intéressant d’avoir un emplacement pour poche d’hydratation, mais une fois pleine, attention au poids.

Par ailleurs un sac doté d’une plaque dorsale offre une protection supplémentaire bienvenue, quant aux matériaux, sans surprise, il qu’ils soient robustes. La formule gagnante selon nous est nylon et technologie rip-stop, qui assureront solidité, étanchéité et longévité.

Hydratation pour VTT Enduro

Ici deux options, ou plutôt une, la poche d’hydratation intégrée au sac à dos : oubliez l’idée d’une gourde et de pauses fraîcheurs en Enduro. Les capacités des poches d’hydratation sont généralement comprises entre 1 et 5 litres, mais souvenez vous qu’un litre égal un kilo.

Cycliste en VTT portant un équipement de sport et un casque

Outillage pour VTT Enduro

Multi-outils : Inutile de s’encombrer d’une caisse à outils quand on peut avoir le strict nécessaire à portée de main. Le multi-outil plat est une sorte de couteau suisse du cycliste qui comprend les clés, pinces, tournevis, etc nécessaires aux petites réparations du VTT.

Kit anti-crevaison tubeless et démonte pneu : pas besoin de rustines et de chambres à air avec le Tubeless, vous n’aurez besoin que de mèches Tubeless. (Ne fonctionne pas pour les dégâts importants sur le pneu).

Pompe : Indispensable de pouvoir gonfler vos pneus notamment après une crevaison. Néanmoins la traditionnelle pompe n’est plus la seule option. Nous vous conseillons d’opter pour une cartouche de CO2 plus légère, plus rapide et moins encombrante.

Le mot de la fin

L’Enduro est une pratique exigeante, les bons choix en matières d’équipements vous rendront plus performant mais surtout assureront votre sécurité. Nous espérons qu’après la lecture de cet article vous aurez désormais toutes les réponses à vos questions. Les parcours d’Enduro n’attendent plus que vous. Si des questions persistent, n’hésitez pas à nous en faire part dans la section dédiée aux commentaires.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Florian Demandols

Florian Demandols

Florian Demandols est un journaliste et rédacteur français, originaire de Marseille. Passionné de voyage, de sport, de nature, et d’histoire, il sillonne le monde afin de nourrir son insatiable curiosité. Florian est notre spécialiste VTT!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C’est les Black Weeks sur Alltricks ! Jusqu’à -70% sur les rayons vélo !