Bien choisir son équipement de trail running en toutes situations

L’équipement ne fait pas le coureur… mais il est tout de même très important ! Nous discutons des affaires de base qu’il vous faudra dans différentes situations pour que vous profitiez du trail au maximum.

Vous voulez vous mettre au trail ou pensez à changer votre équipement ? Le trail est une activité somme toute assez simple, mais c’est aussi un de ces sports qui s’apprécient plus quand on a l’équipement adéquat.

Nous vous aidons à bien choisir l’essentiel en vous renvoyant notamment à nos autres articles si vous voulez des conseils plus détaillés sur une pièce d’équipement en particulier.

Nous vous éclairons ensuite pour mieux choisir ce qu’il vous faut dans plusieurs situations que vous rencontrerez dans votre vie de traileur !

L’équipement de base

La base de l’équipement de trail est assez simple. Vous avez sûrement déjà une bonne idée de ce qu’il vous faudra. Nous passerons en revue la liste de l’équipement essentiel rapidement en vous rappelant les liens vers nos articles où nous vous avons préparé un guide détaillé ou un comparatif des meilleurs modèles pour chaque pièce.

Les chaussures

C’est le seul équipement technique véritablement essentiel. Pour le trail, il vous faut une chaussure plus solide, plus stable et avec plus d’accroche que pour la course sur bitume. Selon les conditions météos, vous pourriez aussi privilégier un matériel imperméable. Consultez notre guide sur les chaussures.

Le sac à dos

Le sac n’est pas toujours nécessaire, mais il est souvent très intéressant. Il sert à ranger n’importe quoi, en passant de vos clés, votre porte-monnaie et votre téléphone pour les petites sorties en soirée, à votre eau, votre nourriture et une couche imperméable pour les plus longues aventures. Nous vous proposons des conseils et vous avons déniché plusieurs sacs.

La frontale

La frontale est intéressante puisqu’elle vous permet de courir de façon plus sécuritaire le soir ou la nuit. C’est pratique si votre horaire de travail vous oblige à vous entraîner le soir ou si vous faites des longues courses qui commencent très tôt le matin et/ou s’étendent jusque pendant la nuit. Elle ouvre la porte à la course en noirceur. Elle devrait aussi faire partie de l’équipement de tout coureur pour l’aide qu’elle peut apporter en cas d’urgence. Pour choisir la bonne, faites un petit détour par notre article sur le sujet.

Les bâtons

Les bâtons, c’est une question de goût. Certains ne s’y habituent pas alors que d’autres ne jurent que par eux dans les montées et les descentes. Vous pourriez essayer de courir avec vos bâtons de randonnée et si vous aimez, rendez-vous à notre comparatif des meilleurs bâtons pour en trouver qui sont adaptées au trail.

séance de trail en bordure de foret
Photo par Jenny Hill

La montre GPS

Cet outil fera surtout l’affaire des plus technos. Les montres GPS sont hyper pratiques par contre. Elles donnent l’heure, le tracé GPS, la vitesse et une foule d’autres informations qui vous aident pendant la course et aussi après la course. Pour les longues sorties ou les sorties en territoires plus sauvages, avoir une carte ou un tracé GPS est important. Apprenez-en plus dans notre guide.

Les vêtements

Bien sûr, on ne court pas nu ! De ce côté, il y a trop d’options et pour cette raison, nous n’avons pas préparé de guide. Mettez des vêtements qui vous permettent de courir confortablement et privilégiez les tissus qui respirent bien. C’est surtout important pour les bas afin d’éviter les ampoules. Soignez bien votre tête aussi : par temps ensoleillé, la casquette aide alors que l’hiver, ce sera plutôt un bandeau ou une tuque. L’hiver, assurez-vous aussi d’apporter des couches qui vous permettent de vous garder au chaud.

Matériel de sécurité

Pour terminer, parlons du matériel de sécurité. On ne sait jamais quand un accident peut nous arriver ou quand nous devrons venir en aide aux autres. Ce que vous devez apporter dépendra de vos sorties et de la météo, mais nous vous recommandons quelques affaires de base. Après, chacun est libre de composer sa propre trousse avec les articles de son choix.

  • Téléphone : C’est le plus évident. Avec un portable, les secours ne seront toujours qu’à 3 chiffres…si vous avez du réseau bien entendu. En outre, la plupart des vestes ou sacs de course ont une pochette spécialement conçue pour y ranger le téléphone.
  • Couverture de sécurité : Elle est très légère et vous gardera au chaud en attendant de l’aide. On espère ne jamais s’en servir, mais vu son poids minime, mieux vaut l’avoir.
  • Couche imperméable ou coupe-vent : Si le temps se gâte ou si on doit attendre les secours, ce manteau fera bien l’affaire. En cas de blessure, il est important de pouvoir maintenir sa chaleur corporelle.
  • Pansements : Les ampoules sont fréquentes en trail. Soyez préparés avec des pansements ou des crèmes.

Équipement pour les sorties courtes

Pour les sorties courtes, privilégiez l’efficacité, c’est-à-dire le strict nécessaire. Vous sortirez ainsi léger puisque vous devriez avoir une excellente idée de ce qui vous attend et serez plus près d’un centre urbain.

Commencez toujours par déterminer l’endroit où vous irez courir, l’heure à laquelle vous sortirez et la météo. Si la sortie est assez courte (environ 45 minutes à 1 heure), qu’il ne fait pas trop chaud, qu’il ne pleut pas et que vous allez courir de jour, on peut éliminer l’eau, l’imperméable et la frontale. Le sac serait ainsi superflu. En revanche, s’il fait chaud, apportez de l’eau puisque l’hydratation sera importante.

Côté terrain, adaptez-vous à votre destination. Si vous avez plusieurs chaussures de trail, choisissez celles qui lui correspondent. Si les bâtons ne seront pas nécessaires, ne vous encombrez pas.

Finalement, à vous de déterminer quels affaires de sécurité vous voulez apporter.

trail en forêt
Photo par Eric Muhr

Équipement pour l’ultra trail

Sans forcément faire référence aux longues courses médiatisées comme l’Ultra Trail du Mont Blanc, les sorties dites « ultra » sont généralement celles qui dépassent les 42 km, ou la distance du marathon. Pour ces sorties difficiles, qu’elles soient dans le cadre d’une compétition organisée ou d’une course personnelle, il faut prévoir plus de matériel.

Adaptez-vous bien aux conditions

Comme pour chaque sortie, pensez au temps de course et à la météo. Si vous avez plusieurs chaussures, choisissez celles qui conviennent au terrain. Si vous pensez que les bâtons vous seront utiles, apportez-les.

Un ultra trail est long, donc le sac – et bien ajusté – est de mise. Prenez la nourriture qu’il vous faut pour recharger vos batteries et l’eau dont vous aurez besoin, sous forme de bouteilles ou de poche. S’il s’agit d’une compétition organisée, renseignez-vous à savoir s’il y a des stations de ravitaillement ; vous pourriez n’avoir qu’à apporter le strict minimum pour vous nourrir et vous hydrater.

La composition du sac dépendra aussi de la météo. S’il fait froid, un manteau ou une couche thermique, des gants et une tuque ou un bandeau pourraient être de mise. S’il risque de pleuvoir, une couche imperméable est essentielle. Vous pouvez aussi apporter une casquette ou des lunettes de soleil. À vous de voir selon votre confort personnel aussi.

Soyez prévoyant pour éviter les pépins

Il n’est pas rare que les plus longues courses commencent à la noirceur ou s’étirent jusqu’en soirée. Si c’est le cas, n’oubliez pas la frontale. Et côté navigation, une carte, une montre ou au moins une application sur votre téléphone ne sera pas de trop pour consulter votre position et évaluer le terrain si nécessaire.

Finalement, terminons en mentionnant que le risque de pépin est plus élevé dans les courses plus longues. Apportez votre trousse de survie avec les affaires de votre choix, y compris votre téléphone, une couverture de survie, des lingettes, des antidouleurs, de la crème solaire, des pansements pour les ampoules, etc. Bref, ce que vous jugez utile pour assurer votre sécurité en sachant qu’en terrain plus éloigné, les secours mettent généralement plus de temps à arriver.

Équipement pour la haute montagne

La haute montagne comporte des défis qui s’apparentent à ceux de l’ultra trail, sans être exactement les mêmes. Cet environnement est enivrant par sa beauté, mais il faut être bien préparé et aborder chaque sortie de façon conservatrice. Pensez que vous irez sûrement plus lentement en raison de l’air moins oxygéné et souvenez-vous que l’hydratation prend une plus grande importance en altitude.

Pensez d’abord au niveau technique de votre course. L’adhérence de la chaussure sera importante. Les bâtons vous seront également utiles puisque vous risque de devoir affronter un dénivelé important, tant à la montée qu’à la descente.

Côté vêtements, ne sous-estimez pas la différence de température entre l’intérieur d’une vallée et les crêtes ou les sommets de montagne. Consultez bien la météo et mettez des couches supplémentaires dans votre sac. S’il vous arrive un pépin, vous devez pouvoir vous mettre au chaud rapidement. Et parlant de météo, sachez qu’elle peut changer rapidement en haute montagne et qu’il ne suffit que d’un coup de vent pour que les nuages vous obstruent soudainement complètement la vue.

En outre, pensez aussi que le soleil est plus fort en altitude et que les plaques ne neige peuvent vous aveugler. Protégez votre peau et portez une casquette et des lunettes de soleil.

En résumé, respectez toujours la haute montagne. Dites-vous qu’une sortie en haute montagne est sérieuse et nécessite une bonne préparation. La carte ou l’application GPS est de mise, tout comme le matériel de sécurité et les couches thermiques. Le téléphone est aussi souvent utile puisqu’il n’est pas rare d’avoir du service sur les crêtes et les sommets.

séance de trail dans la neige
Photo par Piste

Équipement pour le trail en hiver

Le trail se pratique aussi l’hiver sans grand changement si ce n’est qu’il faut composer avec le froid et la neige, selon les régions bien entendu. Nous vous conseillons de partir avec plus de matériel qu’il ne vous en faut. L’hiver, un petit pépin peut vite se compliquer avec le froid et les éléments. Dites à vos proches où vous allez et apportez votre frontale puisque les jours sont moins longs.

Par temps froid

Courir par temps froid requiert des vêtements adéquats. Il existe plusieurs matériaux de bonne qualité pour vous garder au chaud tout en permettant à votre corps de bien respirer. Enfilez ce qui vous permet de maintenir une température confortable sans avoir trop chaud et apportez des couches supplémentaires que vous pourrez ajouter et enlever pour être bien à l’aise. L’hiver, mieux vaut avoir une couche de trop dans son sac qu’une couche de moins. N’oubliez pas une tuque ou un bandeau et des gants pour garder votre tête et vos mains au chaud. On perd sa chaleur rapidement aux extrémités.

Dans la neige

La présence de neige aura une influence sur la chaussure. En effet, il vous faudra une accroche optimale pour ne pas glisser ou déraper à chaque pas. Si vous n’avez pas de chaussure pour ce type de terrain, c’est peut-être le moment de vous procurer une nouvelle paire. Il existe aussi des petits crampons que vous pouvez ajouter à vos chaussures pour améliorer l’adhérence si nécessaire.

Alors en résumé, la sécurité prend une autre dimension en hiver. Assurez-vous de pouvoir rester au chaud dans toutes les conditions, de partager votre itinéraire et d’apporter votre frontale. Préparez bien votre trousse de survie et assurez-vous d’avoir une couverture de survie. Faites-le même pour les sorties courtes.

C’est à vous!

Nous espérons que l’article vous a plu. Chaque coureur peut choisir l’équipement qui lui convient le mieux en s’assurant d’avoir les items de base et de bien s’adapter aux conditions du terrain et de la météo. Il est aussi important de ne pas négliger la sécurité afin d’éviter que de petits pépins deviennent plus sérieux. Préparez bien chaque course, faites votre sac en conséquence et profitez des sentiers !

N’hésitez pas à nous poser vos questions !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Louis Otis

Louis Otis

Amateur de nature et de montagne, Louis rêve toujours à sa prochaine ascension. Il pratique l’alpinisme, l’escalade, le trail running et la randonnée. Originaire du Canada, il a quitté la Colombie-Britannique pour l’Espagne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

C’est les Black Weeks sur Alltricks ! Jusqu’à -70% sur les rayons vélo !